Forum gothique: Mélancolie Gothique

Forum de discussion sur le mouvement gothique, l'ésotérisme, les modes de pensée underground, la culture sombre.
 
AccueilHomeCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionBoutiqueAngellyca Hoffmann ~ Médium - Tarologue - OccultisteWebzineRèglement du forumRadio goth-metalRadio paganRadio relaxationNos Partenaires

Partagez | 
 

 Immortel/le ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Et si on vous offrait l’immortalité, l’accepteriez-vous ?
Oui
54%
 54% [ 129 ]
Non
46%
 46% [ 112 ]
Total des votes : 241
 

AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Immortel/le ?   Mer 27 Juin 2007, 22:10

Rappel du premier message :

Et si on vous offrait l’immortalité, l’accepteriez-vous ?


À vos plumes !


Dernière édition par le Ven 29 Juin 2007, 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
velvet tears
Sage des lieux
Sage des lieux
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Sam 29 Mai 2010, 12:13

A ce point là ?! Personnellement, je préférerais mourir en étant toute décrépie plutôt que de voir tout les personnes chères à mon cœur s'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
tegeus-Cromis
Jeune âme
Jeune âme
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Sam 29 Mai 2010, 12:39

Soyons logique, je parle d'une immortalité qui serait accessible à qui le veut, étant donné que je l'envisage sous un angle purement scientifique, selon les théories d'Aubrey de Grey.

Quant à la décrépitude, je citerai Sartre et l'existentialisme ("L"homme est projet") pour soutenir qu'il est possible dans une grande mesure d'arriver par la volonté et une ferme hygiène physique à éviter en majeure partie la décrépitude. Il y a bien entendu un aléa génétique, de hasard et de "chance", mais l'action personnelle est selon moi prédominante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Sam 29 Mai 2010, 12:56

je suis d'accord avec toi, dans la mesure ou on excepte la maladie ou un accident. Mais la génération des 80-90 ans, beaucoup n'envisageaient pas douche tous les jours comme nécessaire, ni même la toilette d'ailleurs! Diététique, soin de soi...tout ce la represente des notions bien souvent inconnus à beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
tegeus-Cromis
Jeune âme
Jeune âme
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Sam 29 Mai 2010, 13:57

C'est exact, et la pratique régulière d'une activité physique, les précautions alimentaires et diététiques, etc... ne sont aussi apparues que récemment.

J'ai quelque espoir que ce siècle soit celui d'une génération de personnes d'un certain âge soignées, valides et ayant conservé leur pleine dignité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Sam 29 Mai 2010, 16:21

Je l'espère aussi, ne serait-ce que de ne pas oublier ces pensées une fois en âge d'être de vieilles personnes!......mais pas immortelles ^^

je rendosse mon costume de modo et nous repartons sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Angellyca
Admin ~ Medium - Tarologue - Occultiste
Admin ~ Medium - Tarologue - Occultiste
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Sam 29 Mai 2010, 23:55

Raistlyn a écrit:
Non je suis d'accord avec toi. Je bosse auprès de personnes âgées et crois moi, vu l'état de certaines, c'est terrorisant de se dire qu'on a de grandes chances de finir ainsi....

Voilà. C'est cette idée qui me terrorise. J'ai un rapport déjà pas très "amical" avec la mort dans le sens où j'ai du mal à accepter qu'elle fasse partie intégrante de la vie. Quand je réfléchis au cheminement, pardon si je choque, mais je me demande sincèrement si je ne préfèrerais pas qu'on m'aide à mourir plutôt que de me voir devenir comme ça. Cette idée qu'est de se "désagréger" m'es encore plus insupportable que de mourir en fait.
Pour l'immortalité... oui, à condition que tout le monde le soit ! Parce que si je dois vivre éternellement et voir tout le monde mourir, non merci...
Revenir en haut Aller en bas
http://angellyca-hoffmann.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Dim 30 Mai 2010, 11:47

Pour rejoindre ce que dis Angellyca, c'est une idée auquel je pense aussi souvent, parce que finir diminuée dans un vieil appartement seule toute la journée, avec un inconnu jamais le même qui vient me laver, me donner à manger, faire mon ménage, m'essuyer quand je vais aux toilettes....autant partir avant!
Revenir en haut Aller en bas
Aenoria
Âme confirmée
Âme confirmée
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Mar 08 Juin 2010, 14:15

Ca dois devenir dur a force. Mais je dirais oui.
J'aimerais voir les époques, apprendre, connaitre, juger, regarder. Et surtout vaincre ce temps qui nous entraine. Devenir une immuable éternité. Ca me plairais!
Revenir en haut Aller en bas
http://sombres-pensees.ephpbb.com/forum.htm
Crépuscule
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Sam 28 Aoû 2010, 00:50

Je dirais non. Tout simplement parce que pour moi, il n'existe de mort que dans la vie. Du coup être immortelle voudrait dire "exister" et pas "vivre". Et je préfère vivre, et mourir. Ceci dit, il est vrai que devenir immortel pour apprendre des choses et découvrir des époques... Mais on finirait peut-être par se lasser, et impossible de mourir.
Non vraiment, autant vivre à fond. En plus, ce serait dommage de ne jamais découvrir ce qu'il y a vraiment "après", non ?
Revenir en haut Aller en bas
Romantic Ruby
Connaisseur des lieux
Connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Sam 28 Aoû 2010, 14:10

j'ai répondu non. Même si on dit que la vie est belle, devenir immortel l'a rendrait horrible.

Voir toutes les horreurs qui se passent autour de nous, la guerre, la violence, voir tous ceux que l'on aime mourrir, je ne pourrais pas le supporter. Il y a un moment où il faut disparaître. Après tout, nous ne sommes que des grains de poussière:
"Tu nais poussière, tu redeviendras poussière"... C'est une jolie philosophie.

Vivre le plus longtemps possible pour être heureux, d'accord, mais ne pas partir un jour, c'est triste...
Revenir en haut Aller en bas
http://goth-romantique.eklablog.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Mer 08 Sep 2010, 13:16

moi aussi je répond non parce que "CARPE DIEM" et puis quand on a bien profité de sa vie ...Et aussi quand on a fait de tout dans sa vie, trop de tout c'est trop donc voila...
@romantic ruby :je suis entièrement d'accord, si on doit voir les horreurs que les générations suivantes auront à subir.C'est un bon sujet de discussion,mais je pensais que "en général" et je dit bien en général ,l'esprit gothique c'est se rapprocher de la mort pour relativiser et se dire qu'on mourra tous un jour.
Donc pour moi l'immortalité est un contraire à ma façon de penser même si tout le monde en rêver une fois dans sa vie
Revenir en haut Aller en bas
Gomez44
Âme habituée des lieux
Âme habituée des lieux
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Mar 12 Oct 2010, 19:04

Invité a écrit:
Mais pour être immortel... il faut être mordu par un vampire! :^^

Ou avoir son portrait comme Dorian Gray... Twisted Evil

J'ai voté non, car sans la mort et le sentiment de finitude, la vie perdrait tout son sens, même si la tentation de l'immortalité est effectivement tentante : se cultiver à l'infini, tout savoir tout connaître, et encore cela signifie qu'il faut les moyens pour vivre cette vie là , on peut être immortel et à côté ne pas avoir les moyens de vivre ses rêves. tout est une question de moyens encore une fois, si on veut vivre ses rêves, il faut s'en donner les moyens et les avoirs : immortel ou non.

A Maud, je suis d'accord avec toi, à propos de la mort et de ta façon de pensée que je partage, comme tu dis CARPE DIEM et j'ajouterai MEMENTO MORI (rappelons nous que nous mourrons), je crois que l'un ne va pas sans l'autre, ce qui nous permet de profiter de la vie, c'est sa fragilité et l'inéluctabilité de la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Krelia
Âme confirmée
Âme confirmée
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Mer 01 Déc 2010, 00:01

J’aimerais moi avoir 19ans et ne plus jamais vieillir et donc ainsi ne plus jamais mourir ou seulement mourir de mon propre grès, avec tout ceux que j'aime pour pas me retrouver seul à un moment de ma vie, en attendant des autres... J'imagine encore plein de choses plus qu'impossibles qui ne se réaliserons jamais malheureusement Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://krekre-oryelis.over-blog.com/#
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Mer 01 Déc 2010, 19:53

L'immortalité ? Je la refuserais. Aucun intérêt de vivre plus longtemps, une vie d'homme est bien assez longue. Puis voir mourir les personnes que j'apprécie (ceux qui me connaissent pourront en plus témoigner qu'elles ne sont pas vraiment nombreuses) pendant que je resterais intact serait insupportable.
Et j'ai peur du futur humain.
Revenir en haut Aller en bas
Nino
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Sam 18 Déc 2010, 08:54

Ce serai invivable. la mort est indissociable de la vie.
Sinon on remettrai tout au lendemain pour finir dans la dépression et l'isolement, la solitude.
Être immortel nous gâcherait la vie: nous vivons en ne savant pas ce que nous réserve la vie pour demain! en effet si nous n'avions pas une certaine peur d'une fin proche, notre vie serait monotone... un vrai ennui!!
mais d'un autre coté vivre longtemps, longtemps nous permettrait de découvrir beaucoup de choses, d'avoir le temps de faire pleins de choses...
comme pour tout, on peut voir un coté positif et un coté négatif à cette question!

Donc être immortel non merci, mais vivre un peu plus que la moyenne (genre 120 ans quoi) ouais ! ca me permettrais de voir les nouvelles évolutions et inventions dans le monde sans en devenir victime par la suite ! (j'suis curieux de savoir comment le monde évoluera !)
sinon c'est un bon sujet de philo. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Nyphaiea
Connaisseur des lieux
Connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Sam 18 Déc 2010, 15:17

Question difficile....Il faut ,je pense,distinguer deux formes d'immortalité....L'immortalité au sens "jeunesse,vie éternelle",bannissant le vieillissement et ses dégradations de l'âme et du corps,et l'invulnérabilité,qui préserverai à tout jamais des blessures et maladies,et donc de la mort....

La deuxième option est véritablement terrifiante,elle impliquerait d'être la pour l'éternité,sans possibilité de voir un début ou une fin...Donc,plus de sensibilité à la faim,à la chaleur,à la soif (aaarrrgghhh raté ^^),au froid,à la douleur....et plus accès,finalement,à aucune émotion???Devenir aussi immuable que la pierre,voire plus encore,et donc aussi vide,inébranlable...Atroce..

La première impliquerait de voir autour de soi évoluer et changer le monde,assister à ses transformations,les bonnes comme les mauvaises...Peut être avoir le temps nécessaire pour réaliser tout ses rêves,tout ses projets,parvenir à comprendre suffisamment la marche du monde pour contribuer à son évolution...tentant...

Mais quelle importance auraient ils,nos stupides petits projets et ambitions ,si l'on voyait autour de soi vivre et mourir des civilisations entières le temps de ce qui serait pour nous un battement de sourcil??La nature de l'Humain,qui tente avec toute sa pathétique énergie d'imprimer sa marque en ce monde avant de disparaître ne serait elle pas forcée de basculer vers l'ivresse du pouvoir,vers le "côté obscur",si elle avait devant elle la perspective de l'éternité...L'Homme est,par nature,bien trop attaché aux valeurs matérielles et à la perception que les autres ont de lui pour ne pas succomber à ses mauvais instincts...Devenir immortel en restant humain,ce n'est définitivement pas possible,les deux sont incompatibles...
En revanche,si notre nature se trouve modifiée,notre perception du temps et notre relation au monde s'en trouveront forcément modifiées..A un être qui pense en siècles au lieu de penser en heures,il est certain que la perspective de la mort reste présente,car ce monde est amené à disparaître (dans très longtemps,peut être,mais ça viendra)...Quelqu'un qui est donc immortel (ou du moins,qui existera jusqu'à la fin du monde),n'est immortel que par rapport à nous,mais le fait de profiter de sa vie et d'en faire quelque chose resterait le même,avec un référentiel différent...impossible à appréhender par nous autres..ce serait comme comparer une tortue terrestre qui peut vivre 200 ans et un éphémère,en quelque sorte..


Le plus dur,c'est de se retrouver transformé en créature immortelle,de changer de référentiel temps,alors que tout nos proches,ceux qu'on aime,resterait dans le même...Les voir naître, vieillir et mourir en si peu de temps...Combien de deuils tels que ceux là un coeur peut il supporter??? La souffrance serait à chaque fois terrible,mais disparaîtrait elle avec le temps,en même temps que le souvenir des disparus,ou perdurerait elle,grossissant de siècles en siècles...C'est la le grand dilemme....faudrait il alors renoncer à son immortalité (à supposer que ça soit possible!!),ou tout tenter pour faire des êtres chers d'autres immortels,avec tout les risques que ça comporterait?? Je suppose qu'on ne pourrait décider du meilleur choix à faire qu'en y étant soi même confrontés...


Donc,si on devient immortel par "accident",il serait toujours tant de voir venir,j'accepterai sans broncher ma condition comme j'accepte le fait d'être mortelle...mais chercher à tout prix à le devenir (quand on n'a pas d'immortels adorés dans son entourage,bien sûr^^!vampyre jaune)...Ben,à mon sens,faut être pas mal con.....On a tout intérêt à vivre nos vies de manière à ne rien regretter quand l'heure viendra ,tôt ou très très tard,et à ne pas la gâcher avec une crainte chimérique de la Mort...



Whoua,v'la le pavé...Désolée pour la migraine,j'adore la philosophie^^!
Revenir en haut Aller en bas
Nino
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Sam 18 Déc 2010, 19:31

Bonjour,
je ne pense pas qu'être humain se résume à des envies, des rêves, si l'on devient immortel et qu'effectivement nos désirs évolueraient, nous resterions des humains, si l'on considère l'immortalité dans sa stricte définition qu'est l'espérance de vie illimitée et la perte du vieillissement.
Biensur si être immortel revient à ne plus avoir besoin de manger ni, ne pas mourir sous les blessures normalement mortelles, alors oui on n'est plus humain.
Qu'est ce qu'être humain? (le genre humain est pour moi définit par sa capacité de prévoir, de planifier, de s'interroger sur son futur, et d'être conscient de son existence et de sa possible disparition). Être immortel n'annihilerai pas cette capacité.

La fin d'un immortel est de vivre seul, de ne compter que sur lui-même, les premières pertes seront dures, et la personne n'essayeras pas de les remplacer indéfiniment, il finira par arrêter de nouer des liens forts avec les mortels, il vivra donc en marge des vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Dark_Cari
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Jeu 06 Jan 2011, 21:10

Je viens de "tomber" sur cet intéressant sondage et j'ai lu une bonne partie de vos réponses. elles sont toutes super bien argumentées!

Pour ma part je n'ai pas réfléchi une seule seconde avant de répondre "non", et j'ai immédiatement pensé à "La ligne Verte" lorsque le gardien, devenu vieux, se demande si le cadeau offert par dieu n'est pas plutôt une punition! Comme il le dit si bien, il a vu mourir tout ses ascendants, dans la logique même du "cycle" de la mort, mais également tout ses descendants!

et puis, je pense que la Vie et la Mort sont deux amants, deux inséparables, telle les oiseaux dont l'un ne peut survivre à l'autre.

Sans la Mort, il n'y a pas la vie et vice versa. Personnellement, l'immortalité ne me tente pas! Je pense également qu'à notre mort, seul le corps meurt et l'âme devient libre. Après tout, qui dit qu'on ne peux pas continuer sa vie après sous une autre "forme" et que ce ne serai pas plus fun? (Mais j'éviterai de faire comme le reportage de la maison sanglante XD)


"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve." (Saint-Exupéry)

=> http://lelfe001.skyrock.com/ <= (recherche et questionnement sur la culture underground et gothique)
=> http://gotharesmilingpeople.blogspot.be/ <=( futilités et humeur du jour d'une fille au look sombre (le coté moins sérieux de l'elfe Smile )
Revenir en haut Aller en bas
http://lelfe001.skyrock.com
nephilim
Jeune âme
Jeune âme
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Mar 11 Jan 2011, 02:03

j'ai voté non. pour plusieurs raisons. D'abord le fait d'être immortel signiferait que l'on devrait se ballader avec un nombre de cicatrices innombrables ( pertes d'amis, âmes soeurs etc) or comme on le dit une cicatrice ne se referme jamais totalement. imaginez une âme immortelle avec toutes ces cicatrices ... ou alors vous ne vous attachez a aucuns êtres . dans ce cas cette vie immortelle deviendrait vite d'un ennui mortel. et puis vu l'état d'esprit de l'homme en général je doute qu'il puisse devenir pure un jour. et les voir s'auto-détruire comme cela me dégoute. vivre dans un monde de pollution autant naturelle que pollution intellectuelle ... non merci. je préfère vivre vite et mourir jeune et heureux. que de vivre dans une mélancolie interminable
Revenir en haut Aller en bas
http://nephilim-descent.skyrock.com/
Reita
Connaisseur des lieux
Connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Dim 09 Oct 2011, 16:45

J'ai dit oui sans vraiment réfléchir car pour moi c'est logique d'en faire directement don aussi à mes proches.
Voir le monde avancer ou sombrer sans en subir les malfaits et peut être trouver le moyen d'être utile à un certain moment. Qui n'en a jamais rêvé ? Même si cela mène à se tuer un jour.
Bien sur si je ne pouvais pas en faire profité mes proches alors jamais je ne pourrai.
Bien sur il faudrait que ça arrive pour cela et il parait que c'est difficile x)
Revenir en haut Aller en bas
Eisblumen
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: Immortel/le ?   Dim 16 Oct 2011, 17:39

Je refuserais.
La vie est d'une certaine longueur et c'est parce que nous savons qu'elle se termine que nous en profitons autant (ou pas pour certains mais c'est une autre histoire ^^). Et quand je vois que même un dimanche après-midi, si il pleut ou que je suis un peu fatiguée, je vais m'ennuyer touuuute la journée, je ne m'imagine vraiment pas avoir la vie éternelle. Je préfèrerais pouvoir revenir dans le passé ou faire des bonds dans le futur, mais non l'immortalité ne m'intéresse pas.
En plus, à quoi on ressemblerait à la fin ? Un espèce de corps en décomposition qui aurait bien du mal à marcher ? Laughing Franchement, non je préfère mourir je pense. Même si ça, c'est aussi intriguant qu'effrayant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Immortel/le ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Immortel/le ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum gothique: Mélancolie Gothique :: Mouvements et modes de pensée undergrounds, culture sombre :: ~*PHILOSOPHIE, DEBATS ET REFLEXIONS DIVERSES*~ :: Réflexions diverses-
Sauter vers: