Forum gothique: Mélancolie Gothique

Forum de discussion sur le mouvement gothique, l'ésotérisme, les modes de pensée underground, la culture sombre.
 
AccueilHomeCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionBoutiqueAngellyca Hoffmann ~ Médium - Tarologue - OccultisteWebzineRèglement du forumRadio goth-metalRadio paganRadio relaxationNos Partenaires

Partagez | 
 

 La vie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mannaz
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: La vie   Mer 15 Aoû 2007, 22:52

Rappel du premier message :

Voilà suite à une remarque dans le sujet sur les goth et l'été, je voulais vous demander ce que vous pensez de la vie! Vous l'aimez? Vous ne l'aimez pas? Vour remerçiez vos parents de vous l'avoir offert ou vous leur en voulez?

Comme tout le monde, je n'ai pas demandé la vie à mes parents. Pour moi ils me l'ont imposée. Je n'aime pas forcement le vie, mais je ne la déteste pas non plus, en quelque sorte je la subit. Je ne désire pas y mettre un therme parcequ'elle n'est pas si horrible que ça, mais je ne fais rien pour la faire durer... en gros, advienne que pourra, si ma vie doit se terminer demain ou dans des années ben tant pis, c'est que mon heure sera venue. Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://krimpatul.forumactif.com

AuteurMessage
Raining-blood
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Dim 13 Sep 2009, 17:59

Si j'aime la vie... en ce moment je n'ai que trop peu de moments seul avec moi-même, seuls moment ou je peux me recueillir et réfléchir à la question, aussi je traverse une periode assez floue, j'ai des gros coups de cafards et dans ces moments-là, je vais dans ma chambre et le en même temps que m'écraser sur mon lit je mets du Deathstars, et là je regarde le plafond puis rie, le vide intégral, le temps s'arrête, jusqu'à ce que mes parens m'apellent pour un oui ou pour un non, personellement ils sont comme dieu, ils m'ont donnés la vie pour m'interdir d'en profiter, de faire ce qu'il me plait pour être à l'aise. Il y a peu de temps je me suis dit que la meilleure solution serait de ne rien ressentir, de m'enfermer dans une bulle ou les sentiments sont bannis, quit à perdre des amis, mais je n'y arrive pas, il y a toujours un ami qui se pointe et là le bonheur m'envahit, puis je repense à toute les fois ou j'ai failli perdre ccet ami, et là ça y est, ma journée est gâchée, je ne sourit plus de la journée, j'en ai marre j'aimerais pouvoir mordre dns la vie à pleines dans, à passer pour l'énergumêne de service comme au bon vieux temps, mais je repense à un mauvais souvenir et tout s'effondre jusqu'au lendemain. C'est un cauchemar.



Cecidit, je n'ai jamais cédé à la Scarification.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Dim 13 Sep 2009, 23:31

Raining Blood, tu sais, pour pouvoir mordre dans la vie à pleines dents, il faut d'abord s'arrêter, poser le regard sur soi-même et analyser les actions ou réactions que l'on a qui nuisent peut-être à notre épanouissement (joie de vivre).

Dans tes mots, je ressens une grosse colère contre tes parents, ce qui pourrait être "normal" puisque tu es au début de l'adolescence. Mais t'es-tu déjà arrêté pour te demander: "Pourquoi mes parents agissent de telle ou telle façon avec moi? Sont-ils vraiment à l'image de ce que je décris d'eux? Ou bien alors, sont-ils seulement inquiets pour moi, souhaitent-il seulement que j'aille bien, que je mène une vie d'adolescent sans danger et sans me compliquer les choses pour rien?"

Il y a toujours deux côtés à une médaille... Et je crois qu'un brin de causerie avec tes parents pourrait t'aider... Et, petit conseil d'expérience, cette causerie, il faudrait qu'elle se passe en dialogue et non seulement de ton côté, à clamer haut et fort ta liberté... Pour arriver à communiquer adéquatement, il faut être réceptif (et ouvert) à ce que les autres ont à nous dire. Si c'est trop difficile pour toi de le faire avec tes parents pour le moment, pourquoi ne te "pratiquerais-tu" pas ici, en portant attention aux commentaires des autres membres, en soignant ton langage, etc...

J'ai l'impression que tu cherches le respect de tes parents, mais en même temps, le respect commence par le respect et non l'inverse...

Perso, j'ai mes phases plus sombres, où je souhaiterais la mort, mais lorsque cela arrive, je me raccroche à ce que j'ai de beau... et je me dis que la vie à plein de belles surprises à offrir à ceux qui veulent bien lui sourire.

Et petite parenthèse, je n'aime pas trop le sous-entendu dans ta phrase "Au moins, je n'ai pas cédé à la scarification". Je la trouve un peu préjorative. Perso, je ne m'adonne pas à ce type "d'activité", mais pour ceux qui le font, disons que je ne crois pas qu'il s'agit d'une faiblesse telle que mentionnée par le mot "céder"...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Lun 14 Sep 2009, 02:04

Je comprends ce que Raining Blood veux dire par "céder". Quelque part c'est ce qu'on fait quand on passe à l'acte, c'est une sorte de faiblesse pour laquelle on craque. Je me suis scarifiée et j'ai encore ces marques qui me rappelle ce que j'ai vécu sans cesse. Donc Raining Blood, c'est une bonne chose que tu n'es pas commencé parce que c'est nocif et inutile, c'est un piège sans fond dont on à du mal à ce sortir. Tu as une force que je n'ai pas eu.

Tu sais, les périodes floues, on les traverses même à 32 ans, ça arrive. Tes parents ne t'ont pas donné la vie pour les raisons que tu crois. J'ai donné naissance à ma fille parce que je la voulais, mais aussi parce que je veux la voir grandir et s'épanouir, je la regarde développer sa personnalité et s'affirmer, ses goûts se forment. Je vais la voir faire des projets d'avenir, découvrir des passions, trouver le métier qui lui plaira, avoir son appart, bref, faire sa vie comme elle l'entendra, tout en étant là pour l'aider à se relever chaque fois qu'elle se cassera la figure. ça sert à ça des parents. Ce qu'ils veulent pour toi c'est ce que veulent tout les parents: faire attention à toi, t'aider à avancer et te voir heureux est le but final. Il arrive parfois que certains parents s'y prennent un peu de travers, même carrément mal, mais le but reste le même pour chacun d'eux. Tu pourrai peut être discuter avec eux, et comme le dit Lamsoeur, que ce ne soit pas un monologue, il faut un dialogue en douceur, que chacun puisse s'exprimer.
Ne rien ressentir n'est pas la solution. Je le sais parce que je l'ai fais. Je me suis entrainée à devenir froide et hermétique à tout, ce qui fait que quand des sentiments fort me sont venus, trop forts pour que je puisse les empêcher de m'atteindre, je me suis écroulée d'incompréhension et de douleur. Le réveil fait très mal, parce qu'on réalise qu'on à blessé pleins de gens qui nous aimait, qu'on à loupé pleins de choses. Se protéger, ce n'est pas ne plus rien éprouver, c'est trouver le juste milieu. Ne pas se laisser atteindre parce qui n'en vaux pas la peine et accorder de l'intérêt à ce qui en a. Si le bonheur t'envahis quand un ami arrive, laisse le donc t'envahir ! il n'y à rien de grave à ça, au contraire ^^. Pourquoi tu penses toujours au fois où tu as faillit le perdre ? pourquoi te torturer avec ça ? tu ne l'a pas perdu, c'est ça qui compte vraiment et c'est à ça que tu dois t'accrocher. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Ariankara
Jolie Québécoise
Jolie Québécoise
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Lun 14 Sep 2009, 03:24

D'accord en partie avec toi Angellica Oui, l'auto-mutilation (comme on l'apelle dans mon coin) n'est pas une solution loin de là et c'est très dur de sans sortir... Ca te rend dépendant de la douleur...

Mais... l'auto-mutilation m'a sauvé si je peux dire... Au lieu de m'ouvrir les veines, j'ai commencé à couper et à bruler... Parce que ca me faisait souffrir oui, ca endormait le mal au fond de ma tête.. Mais surtout, et je m'en rend compte maintenant, ça me faisait sentir vivante! Si j'avais mal, c'est parce que j'étais vivante! Parce qu'au fond, je n'étais pas prête à mourir... Sinon, je n'aurais jamais ressenti cette douleur, cette petite étincelle qui m'empêchait d'appuyer plus fort...

C'est ma vision des choses et je n'encouragerai jamais personne à le faire. C'est autant une solution que de boire ou de se droguer. Ca ne fait qu'engourdir le mal... Pour le rendre plus fort par la suite. Des problèmes, on en aura toujours. Il y aura toujours quelques choses qui ne marchera pas comme on veut mais ça fait parti des épreuves qui nous forgent.

De la lacheté? Je ne trouve pas que ce que j'ai vécu en ait été... Je me trouve plutôt courageuse d'avoir pu en sortir , ca c'est sur... Mais aussi parce que je n'ai jamais céder à l'appel du .....

Raining-blood, tu parles de tes parents comme s'ils t'avaient mis au monde pour te mettre des batons dans les roues. Tu sais, en vieillissant, on se rend compte de tout les sacrifices que nos parents ont fait pour nous... Des nuits blanches qu'ils ont passés alors qu'on était bébé... Des heures à se morfondre parce que nous rentrions tard... Des larmes versés lors du premier jour d'école.. De la peur qu'il arrive quelques choses à notre enfant... De l'inconnu alors qu'il entre dans l'adolescence et qu'on le voit s'éloigner de nous...

Tu crois que tes parents t'en veulent? Ils ont souvent simplement peur que tu ne commettes les mêmes erreurs qu'eux et ils espèrent te l'éviter...

Bref, comme Lamsoeur et Angellyca te l'ont dis, essaie de parler avec eux. Explique leur ce que tu ressens.. Simplement ce que tu ressens, pas ce que tu crois QU'EUX te fond, juste ce que tu ressens au fond de toi.. Et accepte ce que tes parents te diront face à ce qu'eux ressentent...

Tu te rendra peut être compte finalement que tes parents ne veulent que ton bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Lun 14 Sep 2009, 12:08

Ariankara a écrit:
l'auto-mutilation (comme on l'apelle dans mon coin) n'est pas une solution loin de là et c'est très dur de sans sortir... Ca te rend dépendant de la douleur...

Mais... l'auto-mutilation m'a sauvé si je peux dire... Au lieu de m'ouvrir les veines, j'ai commencé à couper et à bruler... Parce que ca me faisait souffrir oui, ca endormait le mal au fond de ma tête.. Mais surtout, et je m'en rend compte maintenant, ça me faisait sentir vivante! Si j'avais mal, c'est parce que j'étais vivante! Parce qu'au fond, je n'étais pas prête à mourir... Sinon, je n'aurais jamais ressenti cette douleur, cette petite étincelle qui m'empêchait d'appuyer plus fort...

Oui, c'est exactement ce que je ressentais aussi, me voir saigner me soulageais, en plus du fait que j'ai réalisé que je m'infligeais une punition pour quelque chose dont je ne suis pas responsable.

Ce n'est pas le sujet du topic, je voulais clôturer cette parenthèse parce qu'il me paraît important que les gens sachent ce qu'on ressent et que ce n'est en aucun cas une chose à faire, comme tu l'a très justement dit. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ariankara
Jolie Québécoise
Jolie Québécoise
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Lun 14 Sep 2009, 14:28

Exactement, et pour répondre au topic...

J'adore la vie! Peut être pas à tout ses instants, il y a des fois ou je la trouve franchement emmerdeuse... Mais je l'aime quand même!

Pourquoi? Parce que j'ai appris à apprécier les petits "riens" de la vie. Une marche dans un sous-bois, voir des animaux se promener, faire un bon souper, créer quelque chose.

On se rend compte, surtout avec les années je pense, que la vie n'a pas besoin d'être extra-ordinaire pour être belle et mérité d'être vécue à fond. C'est les petites choses de notre quotidien qui fait qu'on la rend belle ou qu'on la trouve moche.

Qu'on ait pas demandé la vie à nos parents, ce n'est pas si grave.. Eux, ils nous ont donnés un magnifique cadeau qui ne tiens qu'à nous de rendre beau... Lorsque l'on se complet dans nos problèmes, c'est facile de remettre cela sur la faute de nos parents en disant qu'on a pas demandé à venir au monde... alors qu'on ne fait rien pour s'en sortir.

Je vous laisse donc avec une petite parole humoristique de Yvon Deschamps, un grand humoriste de chez nous Smile

Mise en contexte : Son gars vient de démolir le coffre sacro saint "gossé" (fariquer) à la main par son grand père avec des clou de 6pouce... et il essait de les scier avec son éguine neuve!

Le fils : sté heu sté p'pa... Moé là, j'ai pas demandé à v'nir au monde...
Le père : Ben sté mon gars.. M'a te dire quelque chose... Une chance que tu l'as pas demandé, pasqu'avec la face que t'as, la réponse aurait été NON!

** Désolée pour le language purement québécois ! ** Smile

Comme quoi, que nos parents nous ont peut être donné la vie.. mais on les fait suer parfois aussi Razz
Revenir en haut Aller en bas
Raining-blood
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Mar 15 Sep 2009, 19:10

J'ai effectivement discuté avec mes parents hier soir, faute très grave : Je n'ai pas su quoi leur demander xD Par contre l'explication (-_-) de mon pêre pour la jupe pour homme.

"Là c'est pour éviter que tu te tourne en ridicule

Parce qu'il croit que tout le monde ne me ridiculise pas déjà avec mon look ?
Revenir en haut Aller en bas
Ariankara
Jolie Québécoise
Jolie Québécoise
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Mer 16 Sep 2009, 04:46

Dis lui calmement que tu es conscient de ce que tu fais et que c'est ton problème a toi... Qu'il n'ont pas a s'inquiéter pour toi et que si quelques choses les tracasse, tu es ouvert a leur parler.

Ca leur montrera déja que tu muris..
Revenir en haut Aller en bas
Raining-blood
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Mer 16 Sep 2009, 13:46

Pas bête Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Jeu 17 Sep 2009, 06:11

Avant toute chose, je dois clarifier un petit quelque chose... Je n'avais nullement l'intention de présager que la scarification était une chose à faire et je remercie Angellyca et Ariankara pour leurs "témoignages". Je pourrais ajouter d'autres choses, mais ne veux pas flooder, donc j'arrête.

Ariankara, je trouve ça vraiment superbe ce que tu as écrit. Je suis bien d'accord avec toi... Pour que la vie soit belle, il faut accepter de se laisser emplir de bonheur par des petites choses de la vie quotidienne plutôt que de s'accrocher à des rêves irréalistes qui, selon ce qu'on croit, nous conduiraient à notre bonheur...

Ensuite, Raining Blood, je voulais seulement te dire que non, tu n'as pas discuté avec tes parents pour rien et je crois sincèrment que tu as bien fait de le faire, même si tu as l'impression que tu aurais dû te taire...

Je peux te suggérer une chose: transforme la phrase de ton père ainsi...

"Mon fils, je ne veux pas que les gens rient de toi, parce que je t'aime et que cela me ferait de la peine que mon garçon soit ridiculisé par ses pairs..."

En fait, je crois que c'est cela que cahait sa phrase et non un "Mais qu'est ce que les autres vont dire???"

Je ne te dis pas de ne pas te vêtir comme tu veux, mais bien, comme Ariankara, de faire comprendre à tes parents que tu es bien ainsi et que tu sais les conséquences que cela peut entraîner, que tu crois être en mesure de vivre avec celles-ci et que si ce n'est pas le cas, tu repenseras à tout cela. Comme Ariankara, je crois que cela serait une marque de maturité de ta part.

ÉDITION: Et là, j'ai l'impression qu'on sort tous un peu du sujet, alors, je crois que nous devrions en revenir à "La vie". Pour ce qui est de tes difficultés avec tes parents, Raining-Blood, je t'encourage à consulter d'autres topics du forum qui parlent de cela. Il y a d'ailleurs un sujet intitulé "Les parents vs les gothiques" ainsi qu'un autre sujet dont j'ai oublié le nom, mais qui parle des gothiques et de leur entourage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Jeu 17 Sep 2009, 15:47

Tout comme tu peux en ouvrir d'autres Raining-Blood, si tu en a besoin et si tu ne trouve pas ce que tu cherche. Wink
Revenir en haut Aller en bas
City
Âme habituée des lieux
Âme habituée des lieux
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Mer 11 Nov 2009, 20:14

En fait je ne déteste pas la vie, mais...Je ne peux pas non plus dire que je l'aime. Pour être hônnète je trouve surtout que c'est d'un ennui affolant. En générale, tant que j'ai quelque chose à faire ça va, et quand j'en ait pas j'en trouve, mais...y a des moment où quoique je fasse je m'ennuie. En plus chose terrible, en ce moment au lycée on fait ce débat super intéressant mais super flippant: est ce qu'on est en prison dans sa vie? et la réponse est oui...donc c'est pas la joie. Mais bon, why does the bird in the cage sing? For the same reason that makes us happy. Parce que tant qu'on peut pas voire les barreaux de notre cage, on peut se sentir heureux.

Moi j'ai décidé d'être merry. En gros c'est une sorte de bohneur artificiel qu'on éprouve pendant les fêtes. Puisque la vie est censée être heureuse, alors autant l'être, sinon, ce sera pire, de toute manière...

Pour ce qui est de remercier mes parents...j'y est jamais pensé mais je suppose que ça se peut, dans mes bon jours (et les blâmer dans les mauvais, bien sûr )
Revenir en haut Aller en bas
Laïka
Connaisseur des lieux
Connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Dim 15 Nov 2009, 09:18

parfois la vie me semble une chose sordide (je dis bien la vie, pas seulement ma vie). J' ai de grandes réflexions philosophiques la dessus...
Revenir en haut Aller en bas
City
Âme habituée des lieux
Âme habituée des lieux
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Dim 15 Nov 2009, 18:19

Attaque les grandes réflexions philosophiques, on est là pour ça!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Dim 15 Nov 2009, 20:41

Je suis une frustrée. Tout simplement parce que je n'ai pas la sensation d'être comme tout le monde, de vivre en marge en permanence. La vie commune, métro boulot dodo me fais chier et le mot est faible. Je travaille chez moi parce que je supporte mal les autres, j'ai besoin de solitude et surtout, de faire ce que je veux sans avoir de comptes à rendre. Le travail comme beaucoup font, j'ai vraiment du mal, j'ai côtoyé trop de cons. Donc j'ai fais en sorte de mener ma vie comme je l'entends, c'est à dire que le patron de mon boulot, c'est moi. Au moins je suis tranquille, je fais ce que je veux et je sais ce qui convient à ma boîte. En fait je suis bien trop chieuse, j'ai un caractère trop mauvais pour le mêler à la foule. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Laïka
Connaisseur des lieux
Connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Dim 15 Nov 2009, 22:13

City a écrit:
Attaque les grandes réflexions philosophiques, on est là pour ça!

j'aimerais bien! dès que j'ai plus de temps, je m'y mets!

Angellyca a écrit:
Je suis une frustrée. Tout simplement parce que je n'ai pas la sensation d'être comme tout le monde, de vivre en marge en permanence. La vie commune, métro boulot dodo me fais chier et le mot est faible. Je travaille chez moi parce que je supporte mal les autres, j'ai besoin de solitude et surtout, de faire ce que je veux sans avoir de comptes à rendre. Le travail comme beaucoup font, j'ai vraiment du mal, j'ai côtoyé trop de cons. Donc j'ai fais en sorte de mener ma vie comme je l'entends, c'est à dire que le patron de mon boulot, c'est moi. Au moins je suis tranquille, je fais ce que je veux et je sais ce qui convient à ma boîte. En fait je suis bien trop chieuse, j'ai un caractère trop mauvais pour le mêler à la foule. Laughing

je me retrouve dans pas mal de trucs que tu dis... en ce moment, étant (encore!) étudiante, je dois supporter des petits étudiants agités, des profs qui servent à rien... je sens que je vais craquer!
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Mar 17 Nov 2009, 10:41

Angellyca je vois un peu ce que tu veux dire mais cela me frustre pas trop. Je me sens différente mais cela me gêne que pour trouver du travail, et pour moi c'est presque le plus important dans ma vie, enfin un travail qui m'intéresse bien sur Wink et je peux rester aussi des jours, des semaines et des mois sans voir du monde. J'ai toujours pleins de trucs à faire ou apprendre et j'avoue que me sentir contraindre ou avoir une conversation inintéressante ou devoir écouter les problèmes des autres, cela m'angoisse. Effectivement parler un peu cela me va mais par exemple là y'a eu deux jours de séminaires. La seconde journée je ne pensais qu'à un truc m'isoler quelques minutes ou heures. Peut être on choisit la facilité aussi. Mon compagnon est pire que moi et cela n'arrange rien. ce qui n'arrange pas c'est aussi que maintenant il fait des efforts pour se sociabiliser et du coup parle dans les magasins, pour le coup j'ai quasiment pu aucune interaction avec d'autres XD
Pourtant dans mon travail je dois aborder les gens dans la rue ou leur tel pour savoir s'ils ont pas une heure à me consacrer mais cela fait pas pareil.
Puis en plus les gens comprennent pas cela que tu ai besoin d'un peu de solitude et que cela n'ai rien à voir avec le fait que tu les apprécies.
Du coup j'ai souvent l'impression d'avoir une vie pourrie mais cela ne dure pas longtemps, y'a tellement à voir et apprendre. Parce qu'en plus ma soeur a aménager sur mon pallier mais je la voie encore moins qu'avant et seulement pour lui remonter le moral, l'aider à faire le repas....quand cela va pas.
Revenir en haut Aller en bas
City
Âme habituée des lieux
Âme habituée des lieux
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Jeu 26 Nov 2009, 09:05

Moi aussi je me retrouve dans ce que tu dis Angellyca, seulement j'en ais pris mon partie et du coup, ma frustration a diminué. dès que je me sens à part où que j'ai envie de me détacher des autres, je mets mon MP3, ou alors je prends un livres, je penses à un truc qui me fais plaisir, j'écris une histoires, etc... Du coup je ne me sens pus en dehors parce que je suis occupée à un truc qui me plais et tout va pour le mieux dans le meilleurs des mondes -ou presque.
Le truc c'est que lorsque la présence des gens se fait trop forte je fais des trucs bizarres, genre, je pique un sprint, je commence à chanter à tue tête ou je babille sans m'arrêter. Ca fais marrer tout le monde et c'est un peu la honte mais bon...Il faut bien que ça sorte d'une façon ou d'une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Lun 07 Déc 2009, 14:06

Il fût un temps où je me serais contenté de rire à la question "que penses-tu de la vie ?" en déblatarant que ce n'est qu'une mauvaise farce. Aujourd'hui, je suis beaucoup plus convaincu à dire que la vie est atrocement belle mais que le monde, lui, est bel et bien laid. La vie nous a été donné, certes nous ne l'avons pas décidé, mais comme l'a dit une personne ici, en même temps, si on ne l'aurait pas eu, on n'aurai pas pu l'a regretter. Finalement, tout ça me fait penser à un passage d'un bouquin que j'ai noté il y'a peu mais dont je me souviens plus le nom, ça concernait le 20eme siécle, tout ce que l'on nous dis pas, les Illuminatis etc...

"La vie ne nous ordonne pas d'experimenter seulement ce qui est agréable ou beau. Nous sommes absolument libres d'experimenter ce que nous désirons. Reste à prouver que nous désirons toujours ce que nous avons souhaité une fois que nous l'avons"

La vie n'est donc qu'une longue ou courte histoire et elle n'est constitué que de choix et de volonté. Bien sûr, un pauvre n'a pas décidé d'être pauvre, et une malheureuse n'a pas décidé de l'être non plus. Mais beaucoup de personnes ont la chance de pouvoir y trouver un but, je trouverais ça égoiste de cracher dans la soupe. Notre caractére n'est pas toujours facile, nous n'avons pas tous la même conception des choses, ni la même force et courage. Mais si on ouvre un peu les yeux, si on s'allonge dans un champs, qu'il fait beau, que l'air est doux et les oiseaux chantent, que le ciel est joliement bleu, que tu te sens libre et bien, que tu sois seule ou pas, normalement, tu ne seras pas capable de dire que la vie n'est pas belle... Aller à un concert. Rire. Admirer la nature. Se promener. Un petit rien, juste un rien et ça fait tout. Pensez un seul instant durant un moment de pure bonheur que la Mort va vous chercher tout de suite, vous verrez donc à quel point la vie a énormément de valeur. Smile

Alors bien sûr, quand ça ne va pas du tout, que je sens cette boule dans mes tripes, dans la gorge, que tout va mal, égoistement, je vais me dire "putain de vie de merde" mais ce n'est qu'un sentiment humain. La vie n'y est pour rien. N'oubliez pas que c'est l'éphémére qui fait toute la beauté des choses Smile Et la vie, y'a rien de plus éphémére que celle-là !!

Donc pour répondre à la question, oui j'aime la vie autant que je peux l'a détester, parce-que parfois elle est tellement belle qu'elle fait mal, je ne sais pas si ça vous est déjà arrivé d'avoir un mal de chien, rien que le fait d'être bien ou d'apprécier un instant !

Ma vie n'est vraiment pas facile en ce moment, j'ai rarement un peu de temps pour moi mais justement c'est ce qui me fait apprécier d'avantage les cours instants de bonheur.

Bref voilà ce que j'en pense Smile Ca m'épate un peu de dire tout ça alors que j'ai un tempérament assez négatif, mais comme la plupart d'entres vous ici, j'ai appris à l'apprécier et à y voir du sens avec le temps !
Revenir en haut Aller en bas
Ana Sama
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: La vie   Lun 07 Déc 2009, 14:30

Si, ça m'arrive souvent d'avoir un mal de chien rien que par le fait d'être bien... parce que je sais que tout va forcément basculer à un moment ou un autre.
Comme le dit la chanson "Ca fait quand même un mal de chien d'être bien!".

Pour répondre à la question du post, par moment je dirais oui et à d'autres moments non. J'ai passé mon enfance et mon adolescence à détester la vie, maintenant ça va un peu mieux mais je préfère ne pas me prononcer totalement. Je change d'humeur plus vite que de chemise, donc bon

En tout cas, belle ou pas belle, agréable ou pas, vivre ça occupe. Et quand je suis très occupé, je n'ai plus le temps de me demander si je suis heureux d'être là ou pas, alors tout est parfait...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/the_hansel
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum gothique: Mélancolie Gothique :: Mouvements et modes de pensée undergrounds, culture sombre :: ~*PHILOSOPHIE, DEBATS ET REFLEXIONS DIVERSES*~ :: Réflexions sur notre vie intérieure-
Sauter vers: