Forum gothique: Mélancolie Gothique

Forum de discussion sur le mouvement gothique, l'ésotérisme, les modes de pensée underground, la culture sombre.
 
AccueilHomeCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionBoutiqueAngellyca Hoffmann ~ Médium - Tarologue - OccultisteWebzineRèglement du forumRadio goth-metalRadio paganRadio relaxationNos Partenaires

Partagez | 
 

 L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
NocturalRed
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Dim 25 Nov 2007, 11:59

Rappel du premier message :

Voila c'est une question que je me pose depuis un petit moment : l'amour est-il ou non un sentiments artificiel ?

Parce que j'ai remarquer un truc: depuis qu'on est né on nous bourre le crane de conte de fée, d'histoires d'amour qui se finnissent bien ou mal etc... et au final on se met tous a attendre le prince charmant ou une princesse, quelqu'un pour partager sa vie.
mais si on regarde bien, les civilisation indigene et tout n'avais pas se genre de problemes, ils ne voyaient que l'instinc de reproduction, les animaux pareil.

donc voila moi j'me demande si en fait c'est pas notre systeme qui nous forme pour crever de bonheur et de douleur
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Myosotis
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Mar 16 Déc 2008, 08:55

Teg a écrit:
yep... du coup la question pose problème : qu'appelons nous artificiel ? Mouvant ? changeant ? Mais l'amour est un sentiment social et le monde social bouge aussi. Pourquoi l'amour non ?
Je te rejoins tout a fait losrque tu dis que finalement amour et haine ne sont que 2 extremes a toute une panoplie de sentiments, et que tout n'est que question de degres.
Cependant, je ne comprends pas le mot artificiel comme toi, et c'est pourquoi quand tu dis que l'amour est artificiel, moi je dis le contraire. Pour moi, artificiel ca signifie que c'est fabrique de toute piece, c'est en fait le total oppose du naturel. "L'amour est un sentiment social", non, je ne le crois pas car pour moi l'amour a existe avant la societe. La societe n'a d'ailleurs pas besoin d'amour pour exister; elle a besoin de mariage mais pas d'amour; elle a besoin de regles baties sur des croyances de respect mutuel (ne pas voler, ne pas tuer...) mais respect ne signifie pas amour.
La religion catholique repose sur l'amour, pas la societe, pas meme la ou les societes issues de la culture judeo-chretienne.
Revenir en haut Aller en bas
Lenore
Âme confirmée
Âme confirmée
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Mar 16 Déc 2008, 13:38

Il est vraie que si nous prenons l'amour d'une mère pour son enfant, cette forme d'amour ne peut-être artificielle (du moins selon moi), c'est une chose innée. Quand j'entends "artificiel" je comprend une chose fausse et inventée, ce que l'amour réel d'une mère est bien incapable.
Revenir en haut Aller en bas
Méla
Papy grognon
Papy grognon
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Mar 16 Déc 2008, 21:20

Erreur, c'est en grande partie culturel et/ou acquis au travers de l'éducation (comme la très grande majorité de nos attitudes et traits de caractère). Par exemple, au XVIIIème siècle, il était naturel pour les mères tant soit peu aisées de mettre leur enfant en nourrice à la campagne dès la naissance, de ne le voir qu'une ou deux fois pas an, et de ne le reprendre que vers l'âge de 12 ou 13 ans. L'amour maternel tel que tu le conçois n'était même pas envisagé à l'époque, et pourtant il ne serait venu à l'idée de personne de qualifier ces femmes de mauvaises mères.
Revenir en haut Aller en bas
Ange noir
Sage des lieux
Sage des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Mar 16 Déc 2008, 22:44

Je suis assez d'accord avec Méla. Tout est dans l'éducation. Mais c'est tellement ancré en nous que l'on se dit que c'est inné. Le Marquis de Sade le dit très bien, tous nos principes sont issus de l'éducation.
Le cannibalisme, c'est mal. C'est une évidence, une vérité générale. Pourquoi? Parce qu'on l'entend depuis que l'on est tout petit. Or, prenons l'exemple d'un enfant élevé dans une autre société, où le cannibalisme est vivement encouragé, voir considéré comme un art de vivre... Pour lui, si on refuse de manger belle-maman au déjeuner, on est des barbares sans éducation...
Revenir en haut Aller en bas
Myosotis
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Mer 17 Déc 2008, 10:22

Je reconnais que l'amour d'une mère pour son enfant n'est peut-être pas si évidemment inné. C'est un peu pour ça que je parlais plus d'un nouveau ne que d'un enfant d'une dizaine d'années. J'avais plus en tête cet élan du cœur qui (peut-être dans mon imaginaire) est si naturel a la mère au moment de la délivrance.
Mais vous avez raison, la question n'est pas si simple Smile

Cependant, j'ai tout de même du mal a croire que l'amour soit complètement artificiel. Encore une fois, je ne parle pas uniquement de l'amour d'un homme pour une femme, je préfère parler de l'Amour au sens général, au sens philosophique dirons-nous.
Mais c'est pas facile a démontrer, je suis d'accord.
Par contre, si on prend la passion opposée, la haine, celle-ci me parait plus facilement acceptée comme étant innée. La guerre est dans la nature de l'homme. La vengeance me semble aussi un élan naturel. Et si la Haine est naturelle, l'Amour ne peut que l'être aussi, puisque Haine et Amour ne sont que 2 extrêmes de tout un ensemble de sentiments; Haine et Amour ne sont même parfois pas si éloignés que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Ange noir
Sage des lieux
Sage des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Lun 22 Déc 2008, 15:23

Myosotis a écrit:
Par contre, si on prend la passion opposée, la haine, celle-ci me parait plus facilement acceptée comme étant innée.
Je suis tenté d'être de ton avis Myosotis. La haine est enfouie au plus profond du subconcient de l'homme, mais la majorité des gens ne sont pas haineux. Il faut un déclencheur pour que ce sentiment apparaissent. Et bien souvent, on ressent de la haine envers une seule personne, mais on garde notre "Amour", toujours au sens philosophique du terme, comme avant. Mais je me rends compte en disant cela que pour l'Amour aussi, il faut un déclencheur, un "déclic".
Je suis plus que confus dans mes propos sur ce sujet, je ne sais pas quoi en penser, et je poste plutôt pour faire évoluer ma réflexion que pour donner un avis, mais l'essentiel de ce post serait de dire que l'Amour, comme la Haine, est inné dans le sens où il est présent en nous, mais il faut quand même un déclencheur. Maintenant, je me pose la question: est-ce que ce que l'on croit inné l'est vraiment? Je veux dire par là que pour un enfant, l'amour pourrait très bien être appris grâce à celui que lui donne sa mère, et la haine viendrait de l'environnement, de la télé, de tous les stimulus négatifs qu'il peut recevoir... Prenons un exemple simple: un enfant de maternelle ou de CP qui est "amoureux" d'une copine de classe. Est-ce vraiment de l'amour ou est-ce de l'imitation? "Pour faire comme les grands". Quand j'avais cet âge là, je me souviens très bien que je m'imaginais en moto avec ma dulcinée du moment (oui oui, je faisais même le bruit de la moto en voiture, mes parents s'en souviennent encore!), mais avec le recul, je me dis que c'était plus par imitation qu'autre chose, et que je ne ressentais absolument rien pour cette fille, alors que maintenant, en étant adulte (pas trop quand même), mes sentiments sont beaucoup plus forts et beaucoup plus réels, car je leur donne moi même une réalité et une définition d'après ce que j'ai appris des sentiments, et non de ce que j'avais d'inné en moi.
Ma pensée n'est pas très claire, et je n'ose imaginer ce que cela va donner en compréhension écrite, mais j'espère que vous comprendrez une partie!
Revenir en haut Aller en bas
Teg
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Lun 22 Déc 2008, 17:46

Myosotis a écrit:
Teg a écrit:
yep... du coup la question pose problème : qu'appelons nous artificiel ? Mouvant ? changeant ? Mais l'amour est un sentiment social et le monde social bouge aussi. Pourquoi l'amour non ?
Je te rejoins tout a fait losrque tu dis que finalement amour et haine ne sont que 2 extremes a toute une panoplie de sentiments, et que tout n'est que question de degres.
Cependant, je ne comprends pas le mot artificiel comme toi, et c'est pourquoi quand tu dis que l'amour est artificiel, moi je dis le contraire. Pour moi, artificiel ca signifie que c'est fabrique de toute piece, c'est en fait le total oppose du naturel. "L'amour est un sentiment social", non, je ne le crois pas car pour moi l'amour a existe avant la societe. La societe n'a d'ailleurs pas besoin d'amour pour exister; elle a besoin de mariage mais pas d'amour; elle a besoin de regles baties sur des croyances de respect mutuel (ne pas voler, ne pas tuer...) mais respect ne signifie pas amour.
La religion catholique repose sur l'amour, pas la societe, pas meme la ou les societes issues de la culture judeo-chretienne.

mmmh le sentiment même d'amour a quoi sert il ? Je parle du principe social et non du sentiment pur ? Il crée un lien autre que purement social entre différents individus qui du coup ne cherchent plus à se dominer (sentiment social) ou à acquérir un bien conçu comme commun (sentiment naturel) mais à partager quelque chose... En ce sens ils se créent des obligations morales par eux mêmes et donc ébauchent une construction de leur vie stable et rationnelle. Le shéma est théorique et pas forcément le plus limpide car beaucoup d'excptions existent... Aussi fut il créé les lois...

Alors d'un certain point de vue, l'amour n'est pas une chose naturelle, elle est la cosntruction faite pour un ensemble social à but de stabilité.

Après cela n'empêche de voir la chose comme très forte sentimentalement, de vouloir s'y "investir" corps et âme, d'y voir une transcendance, un moyen de se dépasser de s'élever...

Il n'en reste que la base réelle de tout cela en fait une source artificielle. Par contre ne rêvons pas, ce n'est pas quelqu'un qui a décidé que se serait ainsi pour les raisons évoquées plus haut; Cela s'est construit lentement en même temps que se construisaient les ensembles sociaux, leurs rites fondamentaux et leurs particularismes...
Revenir en haut Aller en bas
Teg
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Lun 22 Déc 2008, 17:50

a mon sens et chaque fois que je m'exprime ce n'est que mon opinion, l'amour n'est pas inné et certains rationalistes pourraient même dire que ce n'est que biologique...

l'amour n'est pas inné mais cela ne retire en rien à sa beauté. Les mouvements religieux ou même romantiques ont largement élevé la chose à des cimes d'imbécilité.

Pis merde, aimez vous...
Revenir en haut Aller en bas
Ange noir
Sage des lieux
Sage des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Lun 22 Déc 2008, 17:55

Citation :
Pis merde, aimez vous...
Rolling Eyes L'amour, c'est partagé! Il se fait à deux, trois, cinq, 500, etc... Ce sont de bien belles paroles, mais regarde la mésaventure d'elisabetha dans le bus par exemple!
Revenir en haut Aller en bas
Tak
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Jeu 25 Déc 2008, 22:05

Amour, mariage, sentiments, haine, relations sexuelles, où commence l’artifice, où se finit-il ? A mon avis, dans toute cette question, ce qu’il faut rechercher, ce n’est pas l’amour, car nous savons tous ce qu’il est, mais bien la ruse qui se cache derrière. Il ne faut pas nous demander pourquoi aime-t-on, mais bien par quoi aime-t-on ? Qu’est ce qui éprouve des sentiments, le cœur ou l’esprit ? Un individu démuni de son organe intellectuel éprouvera-t-il des sentiments ? Un cœur se dit-il qu’il aime ? Non, c’est absurde, le cœur – ici – n’est qu’une image métaphorique.

En ce cas l’amour vient de l’esprit. Tout est dans vos têtes, votre cerveau vous contrôle, vous et vos hormones, vos battements de cœur, les larmes que vous versez, les sentiments que vous éprouvez, la haine qui vous habite – et avec, l’amour. Tout ce qui fait de vous des individus conscients, où l’instinct primitif est géré par la conscience, tout cela se fait grâce à votre cerveau. En ce cas, qu’est ce que le cerveau ?

Soyons réaliste, nous ne sommes que des animaux. A moins que certains d’entre vous n’adhèrent pas au mouvement darwiniste, nous pouvons dès le début nous dire que nous avons évolué de telle sorte à ce que le volume de notre boîte crânienne s’augmente – par des moyens de bipédie favorisant l’enroulement du crâne et… Bon, arrêtez moi là je suis en train de débiter un nombre incroyable de conneries, et j’en suis conscient.

Donc je disais ; L’évolution nous a permit, donc, de développer notre intellect. Avec ce développement est apparut la prise de conscience de soi, du monde, de la vie mais avant tout de l’instinct. Nous sommes ainsi devenus civilisés, organisés, intelligents et maîtres de notre mère. L’amour pourrait se traduire par un manque. Il pourrait être vu comme un ensemble d’interactions moléculaires. C’est du matérialisme dont il est question ici, je ne vous demande pas d’approuver ce que je dis, mais je dis que si nous aimons, ce n’est pas parce que notre esprit est tombé amoureux, mais bien parce que des réactions chimiques et physiques ont eut lieues.

Prenons le cas d’un individu lambda. Lorsque ses sens ne sont pas comblés par sa dulcinée – la main qui caresse, les yeux qui admirent, la bouche qui savoure, le nez qui hume – il s’installe un manque avant tout physique mais interprété psychologiquement par notre individu. Ce dernier, par des circonstances physiques, biologiques, psychiques et historiques interprète ce manque par des sentiments, ces sentiments qui ne sont autre que l’amour.
Dangereux de penser comme cela, n’est-il pas ?

Le mariage ? Un symbole de l’amour ? Non c’est autre chose. Le mariage n’est autre qu’un des nombreux principes de la nature développé par les êtres humains. Remarquez lorsque vous étudiez les espèces animales qui composent notre planète qu’elles tendent toutes instinctivement à se lier deux à deux, un mâle avec une femelle. C’est un instinct, vous ne pouvez pas le nier. Et comme l’homme a l’habitude de se représenter le monde symboliquement, il en a fait depuis l’aube des temps – cet instinct de création de couple – une image par le biais d’un mariage.

Désormais, on fait abstraction du symbole et on voit cette union comme une œuvre de l’intelligence humaine, encore une fois un prétexte pour nous prétendre magnifiques, alors que nous ne faisons que remanier le primitif de la chose. A votre avis, pourquoi croyez vous qu’il y a tant de divorces ? Croyez vous que les animaux, une fois qu’ils se sont accouplés, restent l’un avec l’autre ? Non, ils changent, ils évoluent, ils vont « voir ailleurs » comme nous le dirions. Tandis que nous, être humain, ne sommes que des enfants à nous obstiner à comprendre ce qui ne doit pas l’être.

Bon, voyons déjà les réactions à tout ceci, nous verrons ce qui est discutable, abordable, correct, absurde... Je vous écoute ?
Revenir en haut Aller en bas
Ange noir
Sage des lieux
Sage des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Jeu 25 Déc 2008, 23:23

Tak, ton approche "chimique" est très interressante. En effet, tout est question de réactions chimiques et physiques. Que ce soit les hormones, les liaisons synaptiques, les proteines, tout. C'est une vérité générale: nous pensons car des réactions (électro-chimiques) se déroulent dans notre cerveau.
J'ai percu dans ton discours que tu nous disais en quelque sorte: "Il ne faut pas chercher à comprendre l'amour, ce sentiment n'est rien d'autre qu'une ensemble de processus biologiques"... Reprends moi si je me trompe surtout! Mais bon, après lecture et relecture, j'ai cette impression. Or, toutes nos pensées, amoureuses ou pas, sont l'oeuvre de ce processus. Pourtant, cela ne nous empeche pas de considerer et de réfléchir sur toute la palette de nos pensées, et nous ne considérons pas les réactions chimiques, mais plutôt l'impalpable, l'esprit. Disons que c'est comme pour la lumière: il y a deux approches: corpusculaire et ondulatoire. Dans certains cas, il est plus aisé de prendre l'un ou l'autre modèle. Pour un neurochirurgien, l'aspect biochimique entrera en compte, pour un philosophe ou quelqu'un qui réfléchi sur lui, tout simplement, l'aspect "esprit" sera pris en compte.

Je te demanderais des précisions sur ce paragraphe de ton intervention:
Spoiler:
 
car j'ai peur de n'avoir pas très bien compris. Si on a un manque inconscient au niveau physique, cela se traduira pas une "baisse de l'intensité" des sentiments? Si c'est ca, je ne suis pas d'accord. Tout le monde a ses défauts, et je pense qu'il faut dissocier physique et mental, car l'amour est pour moi avant tout dans la tête, avec certes une petite partie physique, il faut être réaliste, mais si il y a entente psychique, les défauts physiques sont plus faciles à accepter.

Toujours en suivant le raisonnement, lorsque l'on se sépare de quelqu'un, nous n'avons plus d'intéraction physique avec elle/lui. Or, la séparation fait mal, et plusieurs moi après, on y pense encore en étant nostalgique. Pourtant, les sentiments devraient disparaitre. Certes, après, il y a des stimulus visuels (photos, dessins, lieux visités ensemble), auditifs (chanson du couple), olfactif (parfum), et même tactiles ou gustatifs qui peuvent déclencher des réactions chimiques. Mais pas aussi intenses que certaines personnes le ressentent. C'est là que le modèle impalpable de l'esprit est essentiel, et qu'il faut abandonner le modèle biochimique qui n'arrive plus à expliquer certaines réactions.

J'ai tant de choses à dire, tant de questions à poser... Je vais réfléchir à tout cela, mais ca ira pour ce soir!
Revenir en haut Aller en bas
CeluiQuiVois
Jeune âme
Jeune âme
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Sam 10 Jan 2009, 19:43

Je partage l'idée de Tak en ce qui concerne ce..."sentiment"

[quote]et c'est difficile de s'apercevoir qu'en fait, les trois quarts des mecs sont des connards pervers (désolé pour les termes mais la réalité nous prouve que c'est vrai!)

Sa compte si on est un obsédé qui s'assume et qui respecte le femme plus que tout ?
Revenir en haut Aller en bas
darkmoon
Connaisseur des lieux
Connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Ven 11 Jan 2013, 22:32

L'amour est un ressenti, une émotion qui provoque un sentiment d'adrénaline qui peut disparaitre comme rester, il ne reste qu'un souvenir ou une illusion, tout comme notre vie est ephémère et changeante ou un profond attachement auquel on s'accroche, artificiel oui et non car la souffrance lorsque cet amour disparait est bien réel, si ce sentiment était artificiel on ne ressentirait plus rien, l'amour passager lui peut être artificiel car l'amitié ou les sorties ou loisirs peuvent combler la solitude que l'on éprouve après que celui ci s'est terminé
Revenir en haut Aller en bas
Galadriel
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Ven 11 Jan 2013, 23:00

Pour moi le sentiment amoureux fonctionne un peu comme une drogue : il vient combler un manque, que ce soit un manque biologique (le sexe) ou psychologique (la confiance, l'affection, le partage). L'amour vient remplir un vide, comme si un individu seul et isolé ne pouvait se sentir pleinement "entier". Platon évoquait déjà cette idée dans son Banquet, avec le mythe des Androgynes et, pour une fois, je suis assez d'accord avec lui.

La question que je me pose est : ce manque est-il inné ou dû à notre éducation au sein d'une société particulière. Je serais tentée de répondre qu'il est acquis : je pense par exemple au livre Das Parfum, die Geschichte eines Mörders (Le Parfum, histoire d'un meurtrier) de Patrick Süskind et à son personnage principal Jean-Baptiste Grenouille qui, élevé sans amour, vit sans éprouver nulle émotion d'aucune sorte, sans notion du bien ou du mal. Il n'éprouve absolument rien pour ses victimes, à qui il ne cherche qu'à dérober leur précieux parfum. L'amour n'est donc pas inné, il s'apprend, de même que le langage ou encore la bipédie (regardez les enfants élevés par des meutes de loups et qui ne savent ni parler "humainement" ni se tenir debout).

Mais alors, qu'est-ce qui nous pousse à nous créer ce manque, puis de n'avoir de cesse de le combler ? Chercherions-nous à travers l'amour à trouver un sens à notre vie ? Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
kleine_Stern
Connaisseur des lieux
Connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Ven 11 Jan 2013, 23:37

Selon moi l'amour est avant tout un sentiment narcissique. On attend de l'autre qu'il nous approuve et qu'il se dédie à notre être. Il est aussi un sentiment qui sert à combler des carences comme le dis Galadriel, ces carences diffèrent d'une personne à l'autre, cela peut être une carence de confiance en soi, une carence affective etc.. On attend de l'amour qu'il nous aide à avancer et qu'il nous soutienne peut importe les situations.
Revenir en haut Aller en bas
Galadriel
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Ven 11 Jan 2013, 23:41

Dans ce cas je suis une grande narcissique (mais je m'en doutais déjà un peu) . Mais je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis Kleine Stern .
Revenir en haut Aller en bas
kleine_Stern
Connaisseur des lieux
Connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Sam 12 Jan 2013, 00:59

Galadriel a écrit:
Dans ce cas je suis une grande narcissique (mais je m'en doutais déjà un peu) . Mais je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis Kleine Stern .

Il n'y a pas de honte à être narcissique, c'est une façon de penser et de vivre comme une autre. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Galadriel
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Sam 12 Jan 2013, 12:26

Vive le narcissisme !!!!!

Revenir en haut Aller en bas
darkmoon
Connaisseur des lieux
Connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Sam 12 Jan 2013, 14:30

Je trouve intéressante ta réfléxion sur l'innée et l'acquis Galadriel, qui relève de la psychologie de l'être humain et ton exemple du personnage de Jean Baptiste Grenouille du film le parfum qui est de mes films préférés Very Happy

Ce qui nous pousse à créer ce manque est peut être le sentiment de solitude que l'on peut éprouver car même le fait d'être entouré de personnes ou d'amis ne comble pas tout à fait notre vie, l'amour lui peut nous rassurer, il peut calmer nos angoisses de ce manque éprouvé.

L'être humain n'est jamais satisfait, il a toujours besoin d'assouvir un besoin qu'il soit matériel ou émotionnel, ce besoin peut devenir une addiction également et peut remplacer un besoin que l'on n'a pu combler

Pour revenir à l'inné et si l'être humain n'ayant aucune connaissance de l'amour ne saurait peut être même pas reconnaitre ce sentiment et mettre un nom dessus, car je suis d'accord avec toi là dessus l'acquis fait beaucoup sur notre ressenti par rapport à cette émotion puissante, tout petit que nos parents nous font rêver avec le grand amour, le prince charmant, on sait ce que sait, on sait ce que peut éprouver le personnage d'un conte de ce genre amoureux, en revanche" le personne du film le parfum lui n'a en aucune idée cet acquis puisqu'il ne peut comprendre" , il agit juste par détermination ou par instinct comme un animal car l'être humain est conditionné par la société et ces parents pour ne par agir comme tel ce personnage de film ou comme un tueur

En ce qui concerne le fait de trouver un sens à sa vie à travers l'amour cela rejoint également notre éducation qui fait que nous ne voyons pas notre vie sans amour et qu'il représente l'un des besoins en priorité à combler car le fait de se retrouver seul tout au long de sa vie n'est pas concevable par nos proches et par nous en conséquence nous cherchons à trouver l'amour selon ma part par peur de la solitude
Revenir en haut Aller en bas
Galadriel
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Sam 12 Jan 2013, 15:50

Je pense que tu as raison Darkmoon : l'amour serait en réalité un des moyens qu'aurait trouvés l'homme pour contrer son sentiment de solitude. Une question s'impose alors : l'homme est-il le seul animal à éprouver cette solitude, ce manque ? Personnellement je ne crois pas, ayant toujours vécu avec des animaux et ayant pas mal étudié leur comportement. Je sais que l'on a tendance à décalquer sur les autres animaux des comportements purement humains, mais certaines de leurs actions ne peuvent s'expliquer autrement que par l'amour, en dehors de tout instinct de survie.

Je m'arrête ici avant de partir complètement HS.
Revenir en haut Aller en bas
Restless Dreams
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Jeu 02 Juil 2015, 23:32

A mes yeux, l'existence d'un sentiment comme l'amour s'explique purement et simplement par notre mode de reproduction. Nous sommes des animaux, et bien que nous sommes dotés de sentiments relativement complexes - l'amour en particulier - cela trouve sa source dans le sexe, dans la copulation, dans la survie de l'espèce, donc. Du reste, ma vision se rapproche beaucoup de celle de Tak.

Attention, je n'insinues pas qu'être amoureux de quelqu'un implique forcément de désirer sexuellement cette personne.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/HORROCINE9/videos
SpleenDandy
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Lun 13 Juil 2015, 16:44

Après avoir lu le débat, je vois que certains assimile l'amour uniquement à des réactions chimique naturelle, ce que est incontestablement vrai mais uniquement sur le plan physique, l'amour ne concerne pas l'âme également ? Ma vision d'un amour plus profond qu'une simple alchimie temporaire visant à nous contraindre a notre nature reproductrice me met très mal à l'aise, peut être suis je niais de penser que l'amour est plus que cela, un chemin de vie pour certains (bénédiction ou malédiction), ou une petite partie de vie seulement pour d'autres en fonctions des âmes et personnalités l'amour se présente à nous sous différentes formes à différents moments de notre vie et je suis convaincu (certes sans preuves scientifiques à l'appuie) que l'amour n'est pas superficiel et uniquement chimique mais quelque chose de bien réel et spirituel tout en étant rare (on ne tombe pas vraiment amoureux tout les deux jours) et précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Isenhart
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   Lun 13 Juil 2015, 20:43

Citation :
que l'amour n'est pas superficiel et uniquement chimique mais quelque chose de bien réel et spirituel tout en étant rare (on ne tombe pas vraiment amoureux tout les deux jours) et précieux.

Merci pour cette intervention que j'approuve ...

L'éternelle confrontation de la science et de la spiritualité ... 
Je m'intéresse pas mal à la science mais là dessus mon esprit cartésien est complètement mit de coté.
Pour ma part, je pense que l'amour est une force qui réside en toute chose. C'est une énergie qui nous imprègne dès notre naissance jusqu'à ce que ... Et bien oui, j'ai mon idée de l'après-mort, mais je sais que l'amour y réside aussi. 

C'est ce qui nous fait sourire, chanter, faire les choses avec conviction, regarder une personne dans les yeux pendant des heures sans dires mots, frissonner, écrire un poème,... 
C'est parce que nous aimons que nous voulons exister avant-tout, et pour bien entendu recevoir cet amour, cette "force" en retour.
Je le vois comme des vases qui s'alimentent en permanence de cette source unique et puissante, de personnes en personnes. Elle fait vivre les émotions, le cœur et l'esprit . Et surtout, c'est l'âme qu'elle fait vibrer. Et d'ailleurs, l'Art en est un beau principe !
Le corps n'est que la passerelle de l'expression de cette force intérieur. il est l'outils de transmission.

Après, on trouvera toujours une explication chimique /scientifique qui s'en rapproche... Mais rien n'est réellement prouvé là dessus, alors permettez, je préfère sacraliser d'une certaine magie les sentiments humains plutôt que de nous voir comme des petites poussières dans l'univers qui interagissent par leurs pulsions organiques. 

Je m'étale un peu, je suis très certainement critiquable, mais en  tout cas, ce ne sont pas mes millions de cellules qui m'inspirent pour écrire, je vous le garantis , et si dans quelques centaines d'années, on apprend que je me suis trompé, hé bien je serai mort dans la bienheureuse folie de mon espérance, dans ce rêve que j'aurai rendu réel :-).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour n'est-il pas un sentiment artificiel ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum gothique: Mélancolie Gothique :: Mouvements et modes de pensée undergrounds, culture sombre :: ~*PHILOSOPHIE, DEBATS ET REFLEXIONS DIVERSES*~ :: Réflexions sur l'amour et la sexualité-
Sauter vers: