Forum gothique: Mélancolie Gothique

Forum de discussion sur le mouvement gothique, l'ésotérisme, les modes de pensée underground, la culture sombre.
 
AccueilHomeCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionBoutiqueAngellyca Hoffmann ~ Médium - Tarologue - OccultisteWebzineRèglement du forumRadio goth-metalRadio paganRadio relaxationNos Partenaires

Partagez | 
 

 la rebellion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Faut-il de la rebellion?
oui à tous les prix
28%
 28% [ 8 ]
oui avec ses limites
52%
 52% [ 15 ]
non avec des exceptions
17%
 17% [ 5 ]
non surtout pas
3%
 3% [ 1 ]
Total des votes : 29
 

AuteurMessage
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: la rebellion   Dim 16 Déc 2007, 15:03

Suite à la discussion sur le regard des autres.

Qu'est ce qu'est pour vous la rebellion, en quoi elle consiste? Est elle positive ou négative? pensez vous vous rebeller et comment? faudrait-il être "rebel"?
Je précise qu'il faut éviter certains propos fortement illégaux comme l'apologie des attentats, merci de votre compréhension .
Revenir en haut Aller en bas
Ëtre partout nulle part
Go(th)golito
Go(th)golito
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Dim 16 Déc 2007, 15:11

Tout dépend du type de rébellion,de leurs échelles (cela va d'une personne à une communauté),de leurs intensités et de la durée dans le temps...

Le point commun à tous les rebellions,c'est le rejet d'une forme de normalité dominante dans la société,famille,etc... auquel on y est pourtant né et élevé...

Une rébellion serait différente si ça a été fait par une personne isolée que par toute une communauté...

Après si c'est une rebellion d'ado,d'accord mais ça se calme assez rapidement,mais si c'est un grand rebellion comme les punks ou Mai 68...parfois violent parfois non,mais qui ont pas mal de conséquences...et dont on se souvient bien des décennies plus tard...

Après je me pose la question : est-ce qu'il y a une différence,une ressemblance ou une équivalence avec une révolution? (comme celle de 1789,1917 ou autres...)
Revenir en haut Aller en bas
Naemia
Sage des lieux
Sage des lieux
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Dim 16 Déc 2007, 15:54

La rébellion est une bonne chose, dans certaines limites.

Par rapport à ce que vous avez dit, la rébellion « violente » : les attentats sont des crimes tandis qu’une révolution, comme celle de 1789, est une réplique face à une certaine oppression des libertés. Heureusement qu’il ya donc ce genre de rébellion pour renverser des pouvoirs dictatoriaux.

La rébellion qui me semble utile, dans la vie quotidienne, n’est pas de taper sur tout le monde ou d’insulter un prof mais plutôt d’amener les gens à réfléchir sur leurs idées acquises… ou de faire respecter ses droits également.
Revenir en haut Aller en bas
http://spleen-et-ideal.over-blog.fr
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Dim 16 Déc 2007, 20:24

Je ne suis pas partisan du sang qui coule, mais une rebellion peut se faire sans sang, donc oui pour la rebellion - dans certaines limites.

La chose qui endort la société c'est le confort, donc si par une rebellion on peut faire sortir les doigts du c** d'un peu tout le monde, bah tant mieux ^^

On a peut etre la "chance" sinon d'etre en france, pays des droits de l'homme (sisi, a qques années près ^^) et d'avoir déjà vécu ça. On n'a peut etre plus qu'à rapeller ce qui a été dit y'a 200 ans...
Revenir en haut Aller en bas
La Logique
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Lun 17 Déc 2007, 09:08

Je suis plus Demi-Punk que gothique, oui il faut des rebellions, c'est le seul moyen d'esperer qu'un jour les choses change. Je n'aime pas cette societé et pour le bien de tous je vais faire mon possible pour la changer :* BizZz

J'ai vôté "oui a tout prix" car il n'y a que ca qui choque les cons.
Revenir en haut Aller en bas
NocturalRed
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Lun 17 Déc 2007, 11:10

J'ai répondu se rebeller mais avec modération. On a certes tendance à se rebeller contre le système de tout genre car: De nature,l'être humain nait libre et tend à sauvegarder sa liberté jusqu'à sa mort. Or tout système comporte en lui des actions coercitives,des dogmes ,des contraintes ... Autant de freins à l'expression de cette liberté.La réaction demeure légitime tant qu'elle reste une simple répulsion interne mais elle devient une infraction à des degrés différents en cas d'action.Donc, La rébellion est une pensée innée et inhérente à toute personne libre.

Je crois qu'on se sent beaucoup moins libre de devoir accepter toutes ces règles. D'autant qu'on s'aperçoit bien vite qu'aucun système n'est parfait, ni même vraiment juste.
On veut pas etre des moutons qui se font avoir a mon humble avis! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Le_Faucheur
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Lun 17 Déc 2007, 21:17

Rebellion a tout prix: il faut montrer qu'on existe car sans rebellion, sans activité, on se laisse facilement dominé et écrasé...
J'hésitais avec rebellions modérée, mais c'est assez subjectif, parce que la rebellion ne peut pas être modéré, sois tu es pour, sois tu es contre quelque chose quand on se rebel: le tout c'est d'avoir de bonnes raisons.

Apres, c'est peut-être ça être modéré: avoir une bonne raison...
Mais gueuler sur quelque chose sans aucune raison, ce n'est pas pour moi se rebelle, c'est être con.
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Lun 17 Déc 2007, 21:36

à tous les prix pour moi aussi si c'est une vraie rebellion et que ca la sert. J'en entend pas mal dire "ah bas le système" mais c'est en fait la normalité de dire des choses comme cela en particulier si derrière on ne fait rien.
Si je sais que ca peut servir un changement qui me convient j'accepte d'être enfermée ou blessée quelques temps Rolling Eyes Je suis prête à beaucoup mais quand le temps sera venu.
Il me reste toujours mes idées et mon travail qui permet de reviser les points de vue et d'apporter quelque chose. Je ne connais pas grand chose mais je peux apporter un point de vue neuf.
et si tout ca ne marche pas et que je n'arrive pas à vivre ainsi alors je préfère l'exclusion, vivre en marge, de toute façon je suis déjà un peu comme ca Laughing
Je refuse d'entendre les discours des politiques et ce qui est soit disant des "informations", qui sont faussés, m'énnervent...au lieu de tout ca je préfère être complètement à l'ouest niveau information. Laughing
Le seul truc c'est que la rebellion est pas mal même la révolution Wink mais ce qui est néfaste c'est quand ces choses se stabilisent trop après elles deviennent normalité, comme c'est le cas de pas mal de discours "révolutionnaires" que j'entends.
Et pour mon boulot justement cette question me perturbe, ce que je dois choisir. travailler pour une entreprise et mettre les connaissance pour son bénéf mais ce qui est aussi utile pour les gens dans la vie quotidienne, en faire quelque chose de plus adapté. Ou alors adopté un point de vue plus recherche... je ne sais pas. Justement en ce moment je lis Rifkin comme quoi le capitalisme suit un nouveau mouvement qui commercialise l'expérience et la culture et c'est quelque chose qu'on remarque effectivement (c'est un livre un peu vieux Wink ) et ca ca me perturbe.
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Lun 17 Déc 2007, 21:36

à tous les prix pour moi aussi si c'est une vraie rebellion et que ca la sert. J'en entend pas mal dire "ah bas le système" mais c'est en fait la normalité de dire des choses comme cela en particulier si derrière on ne fait rien.
Si je sais que ca peut servir un changement qui me convient j'accepte d'être enfermée ou blessée quelques temps Rolling Eyes Je suis prête à beaucoup mais quand le temps sera venu.
Il me reste toujours mes idées et mon travail qui permet de reviser les points de vue et d'apporter quelque chose. Je ne connais pas grand chose mais je peux apporter un point de vue neuf.
et si tout ca ne marche pas et que je n'arrive pas à vivre ainsi alors je préfère l'exclusion, vivre en marge, de toute façon je suis déjà un peu comme ca Laughing
Je refuse d'entendre les discours des politiques et ce qui est soit disant des "informations", qui sont faussés, m'énnervent...au lieu de tout ca je préfère être complètement à l'ouest niveau information. Laughing
Le seul truc c'est que la rebellion est pas mal même la révolution Wink mais ce qui est néfaste c'est quand ces choses se stabilisent trop après elles deviennent normalité, comme c'est le cas de pas mal de discours "révolutionnaires" que j'entends.
Et pour mon boulot justement cette question me perturbe, ce que je dois choisir. travailler pour une entreprise et mettre les connaissance pour son bénéf mais ce qui est aussi utile pour les gens dans la vie quotidienne, en faire quelque chose de plus adapté. Ou alors adopté un point de vue plus recherche... je ne sais pas. Justement en ce moment je lis Rifkin comme quoi le capitalisme suit un nouveau mouvement qui commercialise l'expérience et la culture et c'est quelque chose qu'on remarque effectivement (c'est un livre un peu vieux Wink ) et ca ca me perturbe.
Revenir en haut Aller en bas
darkmoon
Connaisseur des lieux
Connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Lun 17 Déc 2007, 23:06

Je pense qu'il faut de la rebellion mais avec des limites, il y a trop d'injustice dans notre société, et si on se laisse marcher sur les pieds, on n'arrive à rien, pour défendre ses droits, on est souvent obligé de se rebeller pour obtenir gain de cause, combien de fois j'ai du faire un scandale pour obtenir gain de cause car je ressentais de l'injustice, notre société n'est pas entouré que de gens honnêtes et gentils, il y a pas mal de gens véreux et malhonnêtes et c'est pour cette raison que je n'aime pas la société dans laquelle on vit car tout tourne autour de l'argent et quand on veut défendre nos droits car on a été victime d'une injustice ça met trop de temps avant qu'on est gain de cause alice chat

Avec des limites tout de même, tout dépend le contexte, quand c'est nécessaire, quand on obtient pas de résultat, il faut exprimer sa colère verbalement en évitant la vulgarité et la violence.
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Mar 18 Déc 2007, 00:14

Tu as la chance de penser le "avec modération", le problème c'est que parfois c'est trop ancré dans les gens, les habitudes, les institutions ou les distribution du pouvoir. C'est là que parfois il faut savoir se regrouper et utiliser tous les moyens en particulier la violence. y compris physique. et en plus la rebellion et la révolte est toujours violence parce qu'elle s'impose et perturbe la norme.
après il y'a des degrés, parce qu'oil faut compter la provocation aussi par exemple quand on est entouré de goths de parler de NTM c'est toujours un régal lol!
Revenir en haut Aller en bas
Teg
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Mar 18 Déc 2007, 00:34

Allez pour le fun et pour souligner les dires de Nébuleuse :
Eloge de la fuite par Henri Laborit "Se révolter c'est courrir à sa perte, car la révolte si elle se réalise en groupe, retrouve aussitôt une échelle hiérarchique de soumission à l'intérieur du groupe, et la révolte, seule, aboutit rapidement à la soumission du révolté... il ne reste plus que la fuite..."

Sans partager la conclusion de l'auteur (quoi que...) je pense comme lui qu'avant de faire une révolution ou une rebellion il faut penser à ce qu'on veut ou va créer.

La Révolution Française c'est aussi l'utilisation par une certaine couche sociale de la population assez hétérogène d'une autre couche sociale elle aussi hétérogène pour que le système politque prenne en compte le premier groupe. Cela n'a rien d'une libération merveileuse et exquise.D'aileurs les révolutionnaires ont bien souvent eut recours aux mêmes instruments que le régime royaliste, notamment la torture et les massacres pour tous les opposants... Preuve que le principe selon lequel nous serions tous égaux n'était que théorique malgré tout, sans parler de la parenthèse robespierre qui est très loin des euphories démocratiques habituelles...

Bref, si la RF a apporté quelques libertés supplémentaires à une fraction de la population somme toute minime, elle n'a fait que reproduire le même système politque sur d'autres couches sociales. Marx parle de la bourgeoisie mais disons que cela va plus loin que cette classe très hétéroclite...

Maintenant faut il se révolter : tout dépend du pont de vue : car les royalistes voyaient par exemple la RF comme un accident de l'histoire alros que pour les républicains c'est une révolte qui devint le point de départ d'une évolution historique. Dans les deux cas je me gausse, la RF a commencé par une "banale" révolte contre le prix du pain à Paris...


Se révolter c'est donc avant tout poser sa place dans un système donné. Bref cela relève d'un subjectivisme compliqué...
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Mar 18 Déc 2007, 00:40

Y'a un problème qui me fait rire c'est qu'aujourd'hui si tu est monarchiste bien tu es révolté car contre le système Laughing
Merci pour cette magnifique citation et passage :blanc coeur:
par contre je suis pour la formation de groupe si c'est efficace, mais à ne jamais établir :blanc.2:
Revenir en haut Aller en bas
Twilight
Connaisseur des lieux
Connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Mar 18 Déc 2007, 07:42

J'pense que sans partir dans les extrêmes (et souvent ça arrive), une rebellion est une bonne chose. Même si elle foire, tant pis, d'un certain côté ça dénote une certaine prise de conscience. Bon aussi on va se rebeller contre l'Etat ou contre tout ce qui passe toutes les 5min, mais une rebellion qui revendique réellement quelque chose peut porter ses fruits.
Même si elle se fait maîtriser, ça peut moralement toucher certaines personnes, parceque sinon c'est vrai, on s'endort dans notre confort et on devient de bons moutons de base.
Revenir en haut Aller en bas
http://faefallen.skyrock.com
poem_goth
Jeune âme
Jeune âme
avatar


MessageSujet: BA   Mar 18 Déc 2007, 09:44

Alors là, question et non interrogation.

Imaginons un instant que je sois un manipulateur de foule et que je sois pour la rebélion, j'incite les gens avec moi, et quand tout le monde commence à penser a mon égal. Le pouvoir est détruit et ça devient le bordel aprés même plus la peine de foutre un chef, je suis tellement rebel qu'aucunes autorités ne pourra m'abaisser a fermer ma gueule.

Imaginons maintenant que je sois un total pacifiste :
- soit je suis un moutons (béééé)
- soit je suis en désacord mais ne veut pas renverser la tendance car se pourrait être pire, et les dégats pourraient être nombreux. (j'ai peur)
Et puis il parait que l'homme aime être dominer. Ca le rassure.

Je n'ai regarder les statistiques du sondage mais a mon avi la tendance serait à "oui avec ses limites".

Paradoxalement on serait et pour et contre d'ou je comprend le "avec modération". Finalement le "avec modération" ne veut-il pas dire, je suis pas d'accord mais je veux pas me battre si c'est trop dangereux (par crainte de représailles).

Néammoins il reste une question, comment évoluer sans odace ?

Réponse totalement neutre
Revenir en haut Aller en bas
Petit Chaton
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Mar 18 Déc 2007, 10:19

Heu, la question est tout de même bizarroïde. FAut il de la rebellion ? Qui ou quoi quand comment pourquoi ?

De toute la rebellion est ancrée dans chaque homme, et ce, depuis qu'on a fait l'erreur d'instruire nos mômes. L'instruction entraine la reflexion, la reflexion entraine le libre arbitre, et le libre arbitre entraine la rebellion, avec l'égoïsme à sa patte, ainsi que la jalousie.

Donc, plus l'homme est instruit, plus il est un problème pour la société. Plus il causera de troubles, plus il cherchera à attirer à lui d'autres personnes, à répandre sa façon de penser ( par la force ou pacifiquement ), et rebelote, un autre va devenir cultivé, et avoir un autre mode de pensée. A la fin on a un beau bordel de ( pour prendre la France en exemple ) 50 millions de pelos ( je compte pas les enfants en dessous de 10 ans ) qui pensent quoi ?

"MOI". "MOI MOI MOI MOI MOI MOI MOI MOI MOI MOI MOI"

"MOI"

C'est mon avis, la rebellion est ancrée au plus profond de l'égoïsme de chacun. Car chacun pensera "ça va pas, JE vais faire bouger les choses, car MA vision est plus juste". Et si plusieurs personnes ont le malheur d'avoir la même idée en tête, ça devient un mouvement de foule, et ça, c'est encore plus pire.

SAchant qu'une personne qui se rebelle est une personne qui met à mal tous les procédés démocratiques et sociaux que notre civilisation a mis tant de temps à ériger. C'est une personne qui ne veut plus prendre la peine de parlementer, et qui souhaite faire table rase. Je dis pas que c'est mal, la rébellion, je dis qu'avant devouloir toupéter, faudrait ptet voir si ya rien à sauver avant, et ce qu'on va faire après.

Je vais pas me permettre de juger les personnes que j'ai ciblé dans la dernière partie, vous avez vos arguments, j'ai les miens, ça fera ptet partie d'un autre débat =). Il y a des cas ou la Rebellion est nécessaire, oui, lorsque le gouvernement n'est pas démocratique, par exemple, et là encore, pas forcément. Vous préférez quoi ? Un peuple heureux mais avec un Tyran à sa tête ( attention, rien de péjoratif à "Tyran" ça veut juste dire un type qui concentre tous les pouvoirs ), ou une République semée de troubles et de violences ?

Donc, La rebéllion est elle nécessaire, ma réponse est rarement, elle est pourtant omniprésente.
Revenir en haut Aller en bas
Teg
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Mer 19 Déc 2007, 00:13

Twilight a écrit:
J'pense que sans partir dans les extrêmes (et souvent ça arrive), une rebellion est une bonne chose. Même si elle foire, tant pis, d'un certain côté ça dénote une certaine prise de conscience. Bon aussi on va se rebeller contre l'Etat ou contre tout ce qui passe toutes les 5min, mais une rebellion qui revendique réellement quelque chose peut porter ses fruits.
Même si elle se fait maîtriser, ça peut moralement toucher certaines personnes, parceque sinon c'est vrai, on s'endort dans notre confort et on devient de bons moutons de base.

C'est bien là tout le problème : ta rebellion tu ne sais jamais à l'avance si elle va réussir, et pire l'on fonde sa rebellion sur des perceptions qui nous sont propres et dès lors cela peut se confondre avec nos intérêts privés. Du coup, le concept de rebellion devient juste un petit instrument pour tribun en herbe...
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Mer 19 Déc 2007, 11:29

Comme toi, Twilight une rebellion se fait pour quelque chose avec une idée et pas seulement dire "bou pas bien".

Poem_goth puisque j'ai fais la question , je peux dire que le "avec modération", signifie bien ne pas aller jusqu'à trop d'illégalité, s'armer ou ne pas s'armer, se marginaliser toute sa vie, se faire enfermer....

je voulais savoir si les gens sont capables d'aller loin pour défendre une idée ou si c'est juste raler.


Citation :
C'est mon avis, la rebellion est ancrée au plus profond de l'égoïsme de chacun. Car chacun pensera "ça va pas, JE vais faire bouger les choses, car MA vision est plus juste". Et si plusieurs personnes ont le malheur d'avoir la même idée en tête, ça devient un mouvement de foule, et ça, c'est encore plus pire.

Surement c'est égoîste au départ. en même temps je viens de me rendre compte qu'elle a toujours exister alors que l'individu n'aurait pas toujours existé. C'est imposer une vision, mais temporairement pour ma part, parce qu'une fois en place il est nécessaire que ce soit remis en cause.
c'est comme certaines recherches scienfitiques, qui ont permi de comprendre le monde et qui on nécessité que le chercheur aille très loin, au final on est plusieurs à y croire, et puis c'est falsifié et on fais autre chose, mais ce pas est nécessaire.

Citation :
SAchant qu'une personne qui se rebelle est une personne qui met à mal tous les procédés démocratiques et sociaux que notre civilisation a mis tant de temps à ériger.

Voilà!! ca c'est le genre d'argument qui me pousserait à la rebellion. parce que sous peine que soi disant on soit en démocratie et qu'on a mi du temps à mettre ca et tout on la défend farouchement comme si c'était la plus belle chose au monde. Je vois pas du tout où est la démocratie?? Je me sens pas du tout du tout en démocratie. Comment ca se fait sinon que le peuple soit si peu d'accord avec ce qui est fait et dis?? La démocratie a d'autres façon d'exister et elle mériterait bien mieux que cette merde qu'on a et qui rien que par le fait d'être appellé "démocratie" légitime tout!! 51% des votants (donc de 30% de la population) a voté donc c'est la majorité c'est adopté et tu crois vraiment que c'est ce genre de choses al démocratie?? les procédés sociaux c'est quoi? toutes ces choses acquises sont en train d'être perdues car dénaturées et détournées et personne ne peut rien dire. Franchement le truc des fruits et légumes qui passent 10 fois par jours, je ne sais pas, pour moi ce n'est pas le signe d'une démocratie, mais bon, j'ai peut être tord.

Citation :
C'est une personne qui ne veut plus prendre la peine de parlementer, et qui souhaite faire table rase. Je dis pas que c'est mal, la rébellion, je dis qu'avant devouloir toupéter, faudrait ptet voir si ya rien à sauver avant, et ce qu'on va faire après.

Shocked tu parles bien de rebellion la? Table rase? Personnellement je n'ai jamais envisager la rebellion, ni même d'ailleurs la révolution comme une table rase ou on casse tout et fais autre chose totalement différent. C'est juste un moyen pour casser certaines habitudes et institutions qui sont difficiles à ébranler. Le moment où tu te rebelle n'est certainement pas le moment ou tu parlementes, tu agis après tu vois. N'empêche que table rase je en vois pas.

Citation :
Vous préférez quoi ? Un peuple heureux mais avec un Tyran à sa tête ( attention, rien de péjoratif à "Tyran" ça veut juste dire un type qui concentre tous les pouvoirs ), ou une République semée de troubles et de violences ?


L'alternance, parce que le pouvoir est utile et peut servir mais il ne faut pas le stabiliser trop. je pencherais pour le peuple heureux mais je ne suis pas sure que ce soit vraiment le cas avec un Tyran à sa tête, je crois pas que les deux ensemble soient possibles, il faut voir.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Chaton
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Mer 19 Déc 2007, 12:43

Le coup de "table rase" c'était effectivement éxagéré, mais j'aime exagérer, ça fait réagir =) ...

Par contre je vais revenir sur le 2e point. C'est ça qui te donne envie de te rebéller. Sauf ton respect, on est dans ce qu'on appelle une société, et une société c'est un mot vaste mais qui ne l'est pas assez pour expliquer ce qu'il renferme. On est 60 millions à avoir 60 millions d'avis différents. CErtains avis sont proches, d'autres pas du tout. C'est le rôle de la société de faire en sorte que chaque personne puisse garder la plupart de ses avis, tout en leur permettant de vivre ensemble dans les meilleurs conditions de vie possible. Conditions aussi bien physiques que morales.

Alors oui, forcément, il y a des tensions, il ya des trucs faits qui ne sont pas vraiment glorieux.

Mais, vouloir mieux, c'est humain, c'est normal. Par contre le coup de faire 51% des votants donc 30% des français ... Ca c'est complètement naze. 51% des votants c'est 51% des personnes aptes à reflechir assez pour décider du destin de leur pays. Tu voudrais quoi de mieux ? Qu'on fasse voter les enfants à partir de 10 ans ? Je taquine ...

Après, ma philosophie depuis quelques temps c'est "si tu veux mieux, regarde autour de toi avant". On est un des pays les plus cultivés, les plus libres, les plus avancés sociologiquement. Alors, vouloir mieux, ok, normal, mais putain ! En France on est éduqués, on a des systèmes d'aide aux démunis, la liberté d'expression, l'opulence ( oui, 1000€ par mois ca te classe dans la catégorie mondiale "opulente" au vu de ce que gagne le reste du monde ). On est plutôt bien foutus et on arrive encore à râler ?????

La démocratie qu'on a parait ptet pas jolie, ouais, les politiques tous des cons qui jouent à la démagogie en essayant de rameuter à eux le max de personnes regardant TF1. Ouais, le Président peut pas écouter les doléances de chaque individu un par un. Mais putain, ça permet de préserver nos libertés intactes. Alors bon ...

Attention, à côté de ça, je vais vous dire que j'aime pas Sarko, qu'il bouge trop, qu'il veut absolument être vu de tous partout, et que, même s'il fait des trucs ( sans vraiment prévenir ) il brasse aussi pas mal d'air. Et qu'il ressemble diablement à grincheux.

Manque de bol, il a été élu, oui, élu. La démocratie pour 60 millions de personnes c'est ça. On est chacun un grain de poussière. A nous de nous élever à plein de grains de poussière pour faire un mur.Et je vois mal comment tu pourrais donner à chaque individu plus de pouvoir sans, ou bloquer complètement toute décision, ou créer des troubles gigantesques.
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Mer 19 Déc 2007, 17:05

je te répondrais plus tard, j'aime bien pousser un peu aussi Wink par contre je comprend pas le "un des pays les plus avancés sociologiquement", parce que niveau théories sociologiques actuellement la majorité des choses intéressantes se font aux US. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Petit Chaton
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Mer 19 Déc 2007, 21:08

Comme le port d'armes la peine de mort le racisme judiciaire dans toute la moitié sud l'absence de sécurité sociale, de revenu minimum.

Ah, et un truc qui m'a fait halluciner aux Etats Unis. Quand tu as un accident, il faut que tu restes au volant de ta voiture, mains sur le volant. Si tu sors et que tu vas voir l'autre type, comment il va, t'es passible d'une peine de prison. Youy !

:X
Revenir en haut Aller en bas
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Mer 19 Déc 2007, 21:17

Y'a social et socio les enfants Wink


Sinon je suis comme kata, post très interessant petit chaton et je vais attendre un peu avant de répondre Wink
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Mer 19 Déc 2007, 21:51

Petit Chaton a écrit:
Comme le port d'armes la peine de mort le racisme judiciaire dans toute la moitié sud l'absence de sécurité sociale, de revenu minimum.

Ah, et un truc qui m'a fait halluciner aux Etats Unis. Quand tu as un accident, il faut que tu restes au volant de ta voiture, mains sur le volant. Si tu sors et que tu vas voir l'autre type, comment il va, t'es passible d'une peine de prison. Youy !

:X

je suis complètement larguée, pourquoi tu répond pas on doit pas parler de la même chose.
Revenir en haut Aller en bas
Myosotis
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Mer 19 Déc 2007, 22:12

Je crois que vous parlez de choses proches mais pas tout à fait les mêmes: tu parles de théorie sociologique, dont pour toi la capitale est les US; il parle de société américaine et de ses absurdités.
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: la rebellion   Mer 19 Déc 2007, 22:43

ah!!! ca doit être ca, c'est qu'avec moi il faut pas employer "sociologiquement" lol! sociologique fait référence à la discipline, sociologie
et comme toute recherches ces années bien aux US c'est un peu plus actif et plus diffusé qu'en France.
et social je pense aux problèmes sociaux politiques. C'est ca!! ^^ je vais tout relire pour répondre. merci Myosotis tu as éclairé I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la rebellion   

Revenir en haut Aller en bas
 
la rebellion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum gothique: Mélancolie Gothique :: Mouvements et modes de pensée undergrounds, culture sombre :: ~*PHILOSOPHIE, DEBATS ET REFLEXIONS DIVERSES*~ :: Réflexions diverses-
Sauter vers: