Forum gothique: Mélancolie Gothique

Forum de discussion sur le mouvement gothique, l'ésotérisme, les modes de pensée underground, la culture sombre.
 
AccueilHomeCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionBoutiqueAngellyca Hoffmann ~ Médium - Tarologue - OccultisteWebzineRèglement du forumRadio goth-metalRadio paganRadio relaxationNos Partenaires

Partagez | 
 

 La Corrida

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: La Corrida   Lun 15 Mai 2006, 20:14

Rappel du premier message :

Des enfants dans l’arène
Tout s’apprend, tuer les taureaux aussi. Il existe donc des écoles spécialisées dans la plupart des pays taurins, la France y compris. Il existe au moins cinq écoles dans notre pays.

Dès 10 ans
L’école taurine d’Arles, par exemple y admet les enfants dès 10 ans. A l’âge de 16 ans les apprentis tuent leur premier taureau. Un autre centre de formation près de Nîmes n’hésite pas à investir les établissements scolaires, comme le rapporte le Midi Libre du 19 avril 1997.

Classe pratique
"Si tu ne vas pas au Centre français de tauromachie, le CFT ira à toi. Telle est la logique de l’école de Rodilhan qui a constaté combien les passionnés de corridas étaient curieux de découvrir les jeunes talents de demain comme les méthodes d’enseignement de la tauromachie » indique le journal. « Et si les arènes de Rodilhan font portes ouvertes tous les après-midi, le CFT, pour toucher encore plus d’aficionados, se propose d’organiser, dans chaque commune du Gard ou de l’Hérault qui le désirerait, une classe pratique. »

Emplois dangereux
En France, la loi interdit aux adolescents de moins de 16 ans de se produire dans des corridas. Ce au titre du code du travail qui dans son article L.211-11 précise qu’il est interdit « A toute personne de faire exécuter par des enfants de moins de seize ans des tours de force périlleux ou des exercices de dislocation, ou de leur confier des emplois dangereux pour leur vie, leur santé ou leur moralité. »

Interdit
Mais certains tentent de braver l’interdit. Ainsi le cas d’Andy Cartagena dont on ne sait s’il est né le 31 janvier 1980 ou 1981. Or, cela a son importance étant donné qu’il participait à des corridas en France en 1996. Alors 15 an sou 16 ans.

Lutte juridique
Claire Starozinski, présidente de l’Alliance pour la Suppression des Corridas explique : « Après 18 mois de lutte juridique, nous avons enfin vu nos démarches aboutir in extremis. En premier lieu, l’information judiciaire demandée à plusieurs reprises afin de vérifier l’âge du jeune torero Andy Cartagena fut ouverte à Nîmes par le parquet, avant la féria 1996. Le procureur exigea des organisateurs les documents attestant de l’âge de l’enfant. À la dernière minute, le procureur décida de lui interdire l’entrée des arènes ».

Émoi
Malgré cela, il a participé à d’autres corridas au cours de cet été, même si en raison de l’émoi que suscitait la présence de cet adolescent, quatre de ses apparitions ont finalement été déprogrammées.

Experts
Dans le «Que sais-je ?» n°518, consacré à la corrida, sont cités deux experts qui s’insurgent contre la pratique de la corrida par les plus jeunes, mais aussi le fait d’emmener des enfants assister à la mise à mort des taureaux. Les enfants ont, en effet, du mal à juguler leur violence, c’est d’ailleurs ce en quoi sert l’éducation : à canaliser ces pulsions. “Comment, dès lors, accepter, voire favoriser, tout ce qui exalte cette violence, cette lutte sanguinaire ?” s’interroge le professeur Duché, neuropsychiatre.

Compassion
« Dans une collectivité humaine digne de ce nom, nous parents, devons tout mettre en œuvre afin de permettre à nos enfants d’accéder à leur pleine maturité affective, intellectuelle et morale. Un aspect fondamental de cette visée éthique, c’est la compassion envers tout être vivant qui souffre” souligne pour sa part le professeur Karli, biologiste, spécialiste de la violence. Pour l’instant, dans les arènes, on en est encore loin.

Les Européens sont contre
Les Européens ne veulent pas des corridas. La fondation suisse Franz Weber a commandé un sondage à la SOFRES. Il en ressort que les opposants sont majoritaires dans les pays de l’Union interrogés, que des corridas y soient organisées ou non.
C’est ainsi que 73% des Français et 49% des Espagnols (contre 38% pour et 13% de sans opinion) se déclarent contre la corrida. En Allemagne, 93% sont contre, en Suisse 82% et en Belgique 81%.
L’enquête a été menée par téléphone entre le 23 octobre et le 1er novembre 2003 auprès d’échantillons de 1 000 personnes représentatifs des populations nationales âgée de 15 ans et plus.

70% des bêtes ne sont pas aptes
Dans un rapport sur « le rôle et l’impact de la filière taurine » en Languedoc-Roussillon, remis au conseil régional en 1997, il est écrit à propos des courses de taureaux : « Le but principal des élevages de taureaux braves et des taureaux camarguais reste - nous l'avons dit - le spectacle taurin. Mais il faut savoir que 60 % à 70 % des bêtes dans un élevage ne sont pas aptes à la course. C'est pourquoi l'abattage d'une partie du troupeau, chaque année, est essentiel à l'équilibre financier des élevages, et tout simplement à leur survie.
« C'est ainsi que, tous les ans, le manadier renouvelle son troupeau à 50 %, 30 à 60 animaux par manade, soit 3000 bovidés au total, sont tués, chaque année, dans deux abattoirs (abattoir Roux et Salazar de Tarascon, et dans celui de Nîmes). Leur production globale est de 600 tonnes de carcasses par an (200 kg pour un boeuf et 150 kg pour une vache). »


Dernière édition par le Jeu 30 Aoû 2007, 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Mar 29 Aoû 2006, 23:38

c est ce que disent tout ceux qui aiment la corrida. le taureau est né pour combattre, ou je ne sais plus quelle connerie de ce genre. j avais parlé une fois de la corrida sur un forum que je fréquentait , j ai eu le malheure d en avoir parlé ici. c était vraiment pas l endroit. ca y allais les critiques après. c est comme quand je parlais aussi du fait de manger de la viande de cheval, je trouve ca dégueu aussi. ben là aussi on m a pas mal critiquée sur ce forum de merde. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Mer 30 Aoû 2006, 00:12

C'est eux les cons, pas toi.
Tu as raison de défendre les animaux et d'être contre toute ces cruauté.
E t depuis quand tout ces gens savent ce qu'ils se passent dans la tête de tout ces taureaux ? ils sont médium en plus d'être cons ?
et je suis sure que si on demandait a un médium, ils nous dirait que ces animaux souffrent...et qu'il faut arreter ces merdes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Mer 30 Aoû 2006, 12:39

combien de fois on ma critiquée quand je disais que le fait de bouffer de la viande de cheval je trouve ca dégueu. on me sors toujours la même chose, ' tu manges bien de la vache" moi je disais, un vache tu ne montes pas dessus,tu fait pas des ballades avec comme tu fais avec un cheval. j ai laissé tombée après , ras le bol de me faire passée pour une conne qui ne fait que défendre les animaux. y a pas longtemps tiens, j en ai parlé avec ma mère et une fille que je ne connais, une amie et ancienne collègue de ma mère. ben comme toujours , ca fini toujours par gueuler, ma mère m a carrément dis que je suis une extrèmiste. donc moi les discutions sur les animaux, ce que je défend, c est terminé. je garde mes idées pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Mer 30 Aoû 2006, 13:54

C'est vraiment dommage... je ne pense pas que tu soit une extrèmiste, mais comme les gens que tu cotoie n'ont pas les mêmes convictions que toi, forcément ça pète....j'ai du me remettre a la viande pour des raisons de santé, mais parcontre je suis comme toi, j'ai toujours refuser de manger du cheval, je trouve ça vraiment bizare de manger cet animal..
il est si beau, j'adore les chevaux, mais c'est vrai que même si c'est pas pareil, dans la logique des choses, on ne devrait pas manger de vache non plus, mais tu n'a qu'a leurs dire que ce sont tes convictions, qu'elles sont justes a tes yeux et que ça te suffit, tu n'a pas a te justifiée !!! Evil or Very Mad
Tu y croit, point barre. Et nous aussi d'ailleurs, tu n'as qu'a en parler avec nous, parce que nous, on pense la même chose que toi, et personne ne trouve que tu abuse, bien au contraire, je trouve qu'il devrai y avoir plus de gens comme toi. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Sakarov
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Mer 30 Aoû 2006, 22:46

Je ne voit pas en quoi manger du cheval est différent de manger de la vache.Ce sont deux catégories d'etres vivants et rien ne nous permet d'établir une quelquonque hierarchie entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Mer 30 Aoû 2006, 23:05

angellyca a écrit:
C'est vraiment dommage... je ne pense pas que tu soit une extrèmiste, mais comme les gens que tu cotoie n'ont pas les mêmes convictions que toi, forcément ça pète....j'ai du me remettre a la viande pour des raisons de santé, mais parcontre je suis comme toi, j'ai toujours refuser de manger du cheval, je trouve ça vraiment bizare de manger cet animal..
il est si beau, j'adore les chevaux, mais c'est vrai que même si c'est pas pareil, dans la logique des choses, on ne devrait pas manger de vache non plus, mais tu n'a qu'a leurs dire que ce sont tes convictions, qu'elles sont justes a tes yeux et que ça te suffit, tu n'a pas a te justifiée !!! Evil or Very Mad
Tu y croit, point barre. Et nous aussi d'ailleurs, tu n'as qu'a en parler avec nous, parce que nous, on pense la même chose que toi, et personne ne trouve que tu abuse, bien au contraire, je trouve qu'il devrai y avoir plus de gens comme toi. Very Happy



merci. en parlant de la viande, j ai toujours trouvé dégueu aussi que les chinois mange du chat et du chien. pour eux ca fait partie de leur tradition aussi, mode de vie, mais moi je trouve ca très bizare de manger le meilleur ami de l homme. j ai vu une émission il n y a pas longtemps, sur les enfants abandonnés et qui sont adoptés en france. il y avais un groupe d adultes originaire de la Corée. ils avaient fait un voyage là bas. j ai été très choquée de voir un moment que celui qui filmais, avait montré un coréen préparé de la soupe de chien, avec les morceaux dedans!! et dire que y en a qui trouve ca normal. Mad


Dernière édition par le Jeu 31 Aoû 2006, 12:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Jeu 31 Aoû 2006, 00:46

Oui, c'est vrai que c'est très bizarre, perso, je ne trouve ça dégueu aussi... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Sakarov
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Ven 01 Sep 2006, 00:05

Ca c'est une question de culture...je suis sur que les indiens seraient choqués de la meme facon si ils voyaient ce qu'on fait de leur animal sacré(la vache).Dans l'absolu tout les animaux se valent...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Ven 01 Sep 2006, 00:22

Oui, c'est très vrai...ça nous dégoutent par ce qu'on est pas habitués, je croit que le mieux c'est de ne pas manger d'animaux, aucuns !!!
car comme tu dit ils se valent tous.
Revenir en haut Aller en bas
ange déçu
Connaisseur des lieux
Connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Mer 18 Oct 2006, 00:57

Attention tout de même, en Asie, les chiens qu'ils préparent ne sont pas les chiens que nous avons chez nous, ce sont des chiens élevé pour l'alimentaire et pas pour autre chose, comme nous lorsque nous élevons des poules, lapins ou autres.[i]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Jeu 19 Oct 2006, 12:29

c est quand même dégueulasse, que ce soit des chiens differents des nôtres, c est dégueu. ca, ca viens du site One Voice.





20.000 chiens mangés, chaque jour, au Vietnam


Mieux vaut ne pas naître chien au Vietnam. Dans ce pays, au cadre enchanteur, durement martyrisé par les conflits qui s'y sont succédés, perdure une tradition culinaire difficile à admettre en Europe : les chiens y sont mangés, à raison de 20.000 par jour.

Pourtant dans ce pays, de très nombreux habitants apprécient d'avoir un chien comme animal de compagnie. Ce qui d'ailleurs a pour conséquence une prise de conscience sur la condition des chiens. Des sites Internet, créés par des Vietnamiens, critiquent les boucheries canines, photos souvent atroces à l'appui. Des associations voient le jour en Asie, et One Voice travaille avec elles, afin de faire cesser cette pratique et rendre au "meilleur ami de l'homme" la place qui est la sienne : respecté, aux côtés des humains.

Pratique culturelle

Manger du chien est une pratique culturelle très ancrée dans ce pays. Un mode de consommation qui trouve ses racines dans de très anciennes superstitions. Par exemple, dans les périodes qui suivent le 15ème jour du mois lunaire, les clients affluent dans les restaurants, persuadés que la viande aura des vertus aphrodisiaques. C'est toujours dans le but de doper leur libido que certains Vietnamiens préfèrent la viande de chiens préalablement battus afin de faire monter leur adrénaline.

Ces croyances ne reposent sur rien de scientifique. Elles sont aussi abusives que de croire que les cornes de rhinocéros pilées ont des vertus curatives. Mais elles font partie du patrimoine culturel asiatique, qu'il serait vain d'attaquer de front.


Affaire rentable

D'autant que les restaurateurs et les boucheries spécialisées, qui réalisent des chiffres d'affaire pouvant aller jusqu'à plusieurs milliers de dollars chaque jour, ne sont pas prêts de renoncer à une activité aussi lucrative. Rien qu'à Hanoi, 200 restaurants servent 60 chiens chaque jour. Ils jouent à fond la carte de "l'impérialisme culturel" pour dénoncer ceux qui risquent de leur ôter une aussi profitable source de revenus.



Témoignage accablant

Afin de mieux cerner ce problème, One Voice a mandaté un enquêteur en Asie. Son témoignage et ses très nombreuses photographies et vidéo montrent que les chiens destinés à la consommation humaine sont particulièrement maltraités.

Dans les élevages, les chiens tentent de survivre dans des conditions sordides. Ils sont entassés les uns sur les autres, écrasés dans des cages minuscules. Désespérés, les chiens se battent et se blessent gravement. Nombre d'entre eux ne peuvent résister à la faim, la peur et la maladie. Ils meurent sans jamais avoir connu une caresse et ceux qui survivent connaîtront encore le pire.



Assommés à coups de marteau

Car les méthodes d'abattage sont éprouvantes. Une fois livrés dans des restaurants ou des boucheries, les chiens sont attrapés au lasso ou acculés avec un bâton contre un mur et assommés avec un marteau. L'employé doit frapper à plusieurs reprises sur la tête des chiens dont le sang gicle abondamment. Les autres chiens assistent à la scène. Ils urinent de terreur.
Une fois assommés, mais encore vivants, les chiens sont saignés avec un grand couteau enfoncé dans la trachée-artère. Ils sont ensuite ébouillantés, écorchés à la lame et jetés dans un feu de paille pour brûler le surplus de poils. Puis ils sont dépecés. Les pattes, la tête et la colonne vertébrale une fois ôtés, la chair des chiens peut devenir des saucisses ou du boudin. Ce sont généralement des chiots de 8 à 10 mois qui sont ainsi tués. Il sont préférés aux chiens adultes pour « leur viande plus tendre ».



Rencontre avec l'Ambassade

One Voice a décidé d'agir, directement auprès des autorités vietnamiennes. Une rencontre a eu lieu, en février 2003, avec le premier secrétaire de l'Ambassade en France. Les liens d'amitié qui unissent la France et le Vietnam permettent d'engager un dialogue qui pourrait être fructueux. Il s'agit dans un premier temps d'obtenir une loi sur la protection des chiens et des chats, à l'image de celle promulguée, en 1998, à Taïwan (voir ci-dessous), sous la pression des associations du monde entier.

Parallèlement, One Voice a alerté les députés européens qui travaillent avec les pays d'Asie sur ce dossier afin, qu'eux aussi fassent pression, pour qu'à terme, il n'y ait plus de viande de chien consommée au Vietnam.

Au Cambodge aussi

Le Vietnam n'est pas le seul pays où l'on mange du chien. Cette pratique perdure dans la plupart des pays asiatiques, comme la Corée, situation qui avait éclaté au grand jour lors de la coupe du Monde de football en 2002. C'est ainsi qu'au Cambodge, la consommation de chiens est encore massive dans les campagnes. En revanche, dans la capitale Phnom Penh, la plupart des habitants ont perdu cette habitude. Cependant, le gouverneur de la ville voudrait bien que ses administrés retrouvent le goût de la viande de chien. Cela permettrait selon lui de régler définitivement le problème des animaux errants. Il a lancé une campagne de communication en ce sens en septembre 2003.


Taïwan : une loi, une victoire

La mobilisation porte ses fruits. Le parlement de Taïwan a adopté une loi interdisant la viande de chiens, en décembre 2003.
Une précédente loi interdisait que les animaux de compagnie soient tués pour leur chair ou leur peau. Cependant, les restaurants proposaient encore du chien à leur menu. Pour en finir, le parlement de Taïwan a adopté ce nouveau texte. Les sanctions peuvent aller jusqu’à l’équivalent de 7000€.

Cette décision est une victoire qui survient après des années de lutte. Déjà une vaste campagne menée aux États-Unis par Peta, en Angleterre par la WSPA, en France par One Voice et suivie de manifestations dans ces pays ainsi qu'au Canada, en Italie, en Autriche, en Allemagne, en Russie et en Australie avait permis d'obtenir l’adoption d’une loi sur la protection des animaux.

Stars mobilisées

Le sort des chiens errants, qui étaient alors tués sans ménagement, avait ému l'opinion publique. Des vedettes telles que Brad Pitt, Michelle Pfeiffer, Oliver Stone ou Kim Basinger ont écrit au Premier ministre taïwanais. Tant et si bien que le Conseil de l'Agriculture taïwanais (l'équivalent de notre ministère de l'Agriculture) a décidé dans l'urgence de bâtir de nouveaux refuges pour accueillir ces animaux. Les établissements plus anciens étaient l'objet d'une campagne de rénovation.

Abandons sanctionnés

Puis le 13 octobre 1998, le parlement de Taïwan adoptait une loi, la première loi de protection animale dans ce pays. Elle vise d'une part à ce que les euthanasies se passent sans souffrance et au bout de sept jours si les chiens n'ont pas été réclamés. Les abandons et les actes de cruauté sont sanctionnés avec des amendes pouvant atteindre 250.000 dollars. Les propriétaires de chiens et de chats doivent nourriture, eau, abri et soins vétérinaires à leur animal.
Revenir en haut Aller en bas
ange déçu
Connaisseur des lieux
Connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Jeu 19 Oct 2006, 13:03

Je suis d'accord, c'est dégeulasse. Je suis à moitié vietnamienne et je ne mange pas de chien car ce n'est pas ma culture première, mais même si cela nous dégoute, dis toi que eux ça les écoeurent tout autant lorsque nous massacrons des vaches ou des agneaux, ou encore des chevaux.[i]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Jeu 19 Oct 2006, 14:42

Oui ça c'est vrai, ils sont tout aussi écoeurés que nous et ça se comprend d'ailleurs, quand ce n'est pas dans notre culture, ça choque souvent, comme les anglais sont choqués de savoir que les français bouffent des cuisses de grenouilles !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Disney
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Mar 05 Déc 2006, 11:03

Perso ce qui es le mieux dans la corrida c'est quand le torrero meurt! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Kloutou
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Ven 12 Jan 2007, 23:35

Disney a écrit:
Perso ce qui es le mieux dans la corrida c'est quand le torrero meurt! Twisted Evil

Alors j'aimerais bien te voir, face à un animal sauvage de 500 kg, comment tu t'en sortirais !

Franchement, pourquoi toujours voir la corrida comme quelque chose d'horrible, de malfaisant ?

Je vous rappelle que s'il n'y avait pas la corrida, il n'y aurait pas non plus de taureaux ! Regardez : en Allemagne ou en Suisse, pays sans corrida, on ne trouve plus un seul taureau sauvage ! Tout est dans l'élevage, point.

Par contre, en Espagne, les taureaux sont nombreux et ont bien plus de valeur que vous ne le pensez.
Un taureau est élevé dans d'immenses champs, choyé, nourri, contrôlé par des vétérinaires...Il doit être fort, vigoureux, robuste, en bonne santé quoi !
Puis, après qu'il ait mené sa vie d'animal sauvage (oui, les taureaux sont sauvages ! Comme des lions ou des tigres sauvages ! De vrais dangers !) et fertilisé quelques vaches qui s'occuperont de sa descendance, il est envoyé à l'arène...Le plus fort et le plus puissant des taureaux...

La corrida est avant tout une tradition, belle et respectable, et il faut arrêter de la salir sous prétexte que l'animal souffre...Car oui, il souffre, mais après 10 ans de vie dans la nature...Tandis que les boeufs qui sont abattus pour finir dans une assiette vivent à peine une année...

Voilà, j'espère ne pas répéter d'autres choses dites avant...Mais, étant espagnole et appréciant beaucoup la corrida, je me permets de la défendre.
Revenir en haut Aller en bas
http://angel-in-chains.fr-bb.com/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Sam 13 Jan 2007, 02:15

Et tu as raison de défendre ton point de vue, c'est bien normal, même si je ne le partage pas. Pour moi, respecter un animal veux également dire ne pas lui faire de mal, et ne pas le faire parrader comme un pantin dans une arrène ou les gens hurlent qu'ils doit être zigouillé. La corrida me choque et je suis toujours ravie de voir un torrero en prendre plein la gueule, personne ne l'a obligé à être là, c'est lui qui l'a voulu, qu'il l'assume et ne vienne pas chialer si il à eu mal quand le taureau lui est rentré dedans, lui ne se demande pas ce que le taureau rescent à être bléssé comme ça pour amusé la galerie. personne ne s'inquiète de savoir si le taureau souffre de ses blessures ou si il est malheureux, alors le torrero, personnellement il peux crever, je m'en tape. mais encore une fois, ce n'est que mon opinion et elle n'engage que moi et je respecte le fait que tu ne soit pas d'accord avec moi, tu en à parfaitement le droit.
Revenir en haut Aller en bas
Kloutou
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Sam 13 Jan 2007, 14:34

angellyca a écrit:
Et tu as raison de défendre ton point de vue, c'est bien normal, même si je ne le partage pas. Pour moi, respecter un animal veux également dire ne pas lui faire de mal, et ne pas le faire parrader comme un pantin dans une arrène ou les gens hurlent qu'ils doit être zigouillé. La corrida me choque et je suis toujours ravie de voir un torrero en prendre plein la gueule, personne ne l'a obligé à être là, c'est lui qui l'a voulu, qu'il l'assume et ne vienne pas chialer si il à eu mal quand le taureau lui est rentré dedans, lui ne se demande pas ce que le taureau rescent à être bléssé comme ça pour amusé la galerie. personne ne s'inquiète de savoir si le taureau souffre de ses blessures ou si il est malheureux, alors le torrero, personnellement il peux crever, je m'en tape. mais encore une fois, ce n'est que mon opinion et elle n'engage que moi et je respecte le fait que tu ne soit pas d'accord avec moi, tu en à parfaitement le droit.

J'apprécie le fait que tu respectes ma position et ne me traites pas de monstre ou de barbare assoiffée de sang...Ce que les amateurs de corridas ne sont pas !

Tu décris la souffrance du taureau et l'indifférence du public face à sa douleur. As-tu déjà assisté à quelques corridas ? Lorsque vient la mise à mort, le matador doit tuer le taureau d'un coup...S'il manque le point exact situé dans le dos du taureau et qui fait que la lame transperce le coeur de l'animal, il est hué et sifflé...

Les toréadors qui repartent avec des oreilles et la queue, parfois, sont ceux qui ont montré du courage, de l'audace, se sont même mis à genoux devant le taureau alors qu'il charge ! Et, aussi, qui ont tué le taureau d'un coup pour éviter qu'il souffre davantage...

Il faut prendre la peine d'analyser avant d'émettre tout de suite des jugements...

Ensuite, je trouve inutile de s'attaquer aux toréadors...Tu dis qu'un toréador peut mourir et que tu t'en tapes...C'est sublime de déefendre les animaux et de regarder avec joie un homme mourir...Je te fais remarquer qu'on ne peut reprocher aux toréadors d'avoir choisi cette profession...C'est un vrai métier, on trouve des écoles en Espagne et en France, et ça peut être aussi une passion...Respecte cela.

C'est toujours le paradoxe de ceux qui défendent avec ferveur les animaux et ne jettent même pas un regard aux misères de ceux de leur espèce...
Revenir en haut Aller en bas
http://angel-in-chains.fr-bb.com/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Sam 13 Jan 2007, 18:46

Euhhhhh ta dernière phrase, je doit la prendre comment ??? Je suis désolée, mais pour moi c'est justement la caractèristique type de l'homme qui se croit tout permis, de se prendre pour un dieu et se croit libre de juger de qui doit mourrir et passe à l'acte. Déja je ne me réjouit pas qu'un humain meurt, je me dit qu'il a chercher, il à trouvé. à force de jouer avec le feu on finit par se brûler, je sias qu'il existe des écoles et que c'est un véritable métier et je ne leurs reproche pas de le faire, je dit seulement qu'ils doivent accepter d'en subir les concéquences et que je ne pleurerai pas sur eux, mais de la à dire que c'est sublime de défendre les animaux et de regardé avec joie un homme mourrir, tu me prend pour qui ?

C'est le toujours le paradoxe des défenseurs de l'homme et ne jettent pas un regard aux misères des autres espèces sans lesquels je te rapelle on ne serai pas là.
Revenir en haut Aller en bas
Melliarine
Admin - Artiste à The Witching Hour - Medium
Admin - Artiste à The Witching Hour - Medium
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Sam 13 Jan 2007, 20:30

Oui pourquoi pleurer sur quelqu'un qui l'a cherché? Angellyca a tout à fait raison. Et ce n'est pas parcequ'on aura pas de peine en voyant mourrir un toréador que l'on ne se préocupe pas de la misère du monde...j'espère que tu saisi la nuance quand même!!! Ensuite quand tu dis que le toréador se fait sifler s'il manque le coeur, je ne vois pas en quoi ça change le problème de la souffrance de l'animal? car c'est bien ça que tu essayais d'argumenter... Le taureau se fait torturer pour le plaisir d'une bande de barbares mais comme on est censé mettre fin à ses souffrances d'un coup net c'est moins grave? et puis la gravité dans l'histoire ça reste quand même qu'une bête inocente se fait tuer pour le plaisir d'êtres humains (en est-ce vraiment) qui se sentent supérieur aux autres espèces.
Et ça c'est sans parler des méthodes que l'on emplois pour réduire le danger que représente le taureau et qui ont été citées plus haut dans le topic.


The Witching Hour
Visiter la boutique: http://www.the-witching-hour.com
Artisanat ésotérique, gothique et fantastique
Fan d'ésotérisme? visitez mon blog:
Terre de Mystères, blog ésotérique personnel: http://terredemystere.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-witching-hour.com
Kloutou
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Sam 13 Jan 2007, 21:08

Bon, nous ferions mieux de clore cette discussion avant qu'on n'en vienne aux mains...Gardons un peu de respect et de tolérance ! Or, en poursuivant cette conversation, je crains de manquer de patience...

Je garde mes positions et vous gardez les vôtres...
Revenir en haut Aller en bas
http://angel-in-chains.fr-bb.com/index.htm
Melliarine
Admin - Artiste à The Witching Hour - Medium
Admin - Artiste à The Witching Hour - Medium
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Sam 13 Jan 2007, 21:17

C'est clair.


The Witching Hour
Visiter la boutique: http://www.the-witching-hour.com
Artisanat ésotérique, gothique et fantastique
Fan d'ésotérisme? visitez mon blog:
Terre de Mystères, blog ésotérique personnel: http://terredemystere.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-witching-hour.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Dim 14 Jan 2007, 00:46

ça me va.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Lun 15 Jan 2007, 00:06

source, One Voice... y a des images mais je ne les montrerais pas...


Les corridas privées donnent lieu à des débordements. Témoin, une vidéo réalisée par une membre de la FLAC (Fédération de liaison anti corrida), à Franquevaux, petite bourgade du département du Gard, le 15 juin 1995. Elle a été assortie d’un constat d’huissier.

-
Cheval

Voici ce que l’on y découvre. 150 personnes environ, parmi lesquelles des enfants de moins de 10 ans qui vont assister à la corrida. Le premier taureau entre : passes de capes pendant quelques minutes, ensuite vient le picador sur un cheval.

Capes

Le taureau hésite à charger, puis se décide : le cheval accuse le choc en dépit des deux épaisseurs de caparaçon. Puis vient la mise à mort. Le matador plante son épée dans le premier taureau jusqu’à la garde, mais trop horizontalement : aucun organe vital n’est touché et il reste vigoureux. Trois personnes l’excitent avec des capes. Il s’adosse au mur de l’arène pour tenter de faire face, puis s’affaisse.

Poignard

Un homme s’approche pour lui planter un poignard à l’arrière du crâne, ce qui doit l’achever, mais il rate une première fois, retire l’arme mal plantée et la replonge. Le taureau qui était à genoux se redresse à moitié, puis se recouche. Un autre individu arrache l’épée du dos de l’animal effondré mais toujours bien vivant. Le matador qui se tenait à côté pour planter son couteau frappe une troisième fois. Il ne réussit qu’au quatrième essai : l’animal semble touché au cervelet et s’effondre en tendant convulsivement les pattes.

« Tant pis ! »

Est-il vraiment mort ? Le matador n’attend pas. Il a à découper la première oreille, alors que les membres de l’animal bougent encore. La voix d’un très jeune enfant, qui demandait depuis quelque temps : “Quand est-ce qu’il meurt ?”, s’exclame : “Tant pis pour le taureau !”

« Il saigne de partout »

L’estocade du deuxième taureau est plus réussie. Les spectateurs, connaisseurs, disent : “Il va tomber très vite, il saigne de partout.” Après avoir longuement vomi son sang, il s’effondre effectivement au bout de 55 secondes, puis un peon le charcute à la puntilla (le poignard du coup de grâce, à planter dans la nuque) pendant 6 ou 7 secondes.

Estocades

Au troisième taureau, le premier essai d’estocade est complètement raté, l’épée frappant de la pointe mais sans pénétrer profondément - c’est ce qu’on appelle pinchazo, “piqûre”. Puis à l’estocade suivante, l’épée plonge en biais et ressort par le côté gauche, la pointe dépassant du flanc d’une quinzaine de centimètres. Une quarantaine de secondes plus tard, on la retire et on continue à toréer l’animal qui ne veut toujours pas s’effondrer. Alors on recommence une nouvelle estocade, de nouveau ratée car l’épée ne plonge qu’à moitié.

Hémorragie

Le taureau se réfugie près du mur tandis qu’on tente de le faire bouger de tous côtés pour accélérer l’hémorragie. Puis l’épée est retirée et on agite de nouveau les capes en tous sens. Le matador plante encore son épée dans l’animal titubant.

Fillette

Au quatrième taureau, une fillette dit : “Est-ce qu’on va manger du taureau, Tatie ?”. Un autre matador plante l’épée, puis la bête essaie d’éviter les hommes en faisant presque tout le tour de la piste. L’épée est retirée, puis on tente de l’exciter encore un peu avant le coup de grâce, lequel tarde à venir. Le taureau s’agenouille alors. Un peon s’avance avec sa puntilla, pique maladroitement une première fois, l’enfonce davantage à la suivante. Sous le coup de la douleur, le taureau se relève.

Tentatives avortées

Il tente de fuir. Hésitations, tentatives avortées, ça dure terriblement. Le matador frappe à la nuque mais rate une nouvelle fois son coup. Le taureau charge faiblement en mugissant de façon lamentable. Frappé à la nuque de nouveau, il s’effondre. Mais il semble encore vivant et ne se couche vraiment qu’après plusieurs autres coups de puntilla.

Juge et aficionado

A la suite de ce témoignage, la FLAC a porté plainte. Elle a perdu le procès dont le président du tribunal était le juge Gilbert Azibert.
Ce magistrat déclarait au Midi Libre du 16 septembre 1995 (le lendemain du procès), parlant d’une autre corrida, qu’il l’avait trouvé “moyenne”: “J’ai quand même passé un bon moment. Vous savez, la corrida comprend des déceptions mais aussi de grandes satisfactions. Nous sommes, nous autres aficionados, toujours à la recherche de la corrida idéale.".
Mad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Lun 15 Jan 2007, 00:08

toujours source One Voice.. tired3



"Chaque fois que la corrida avance, c'est l'humanité qui recule"
Version imprimable
-
« Je ne pensais pas qu’on puisse autant s’amuser autour d’une tombe », chante Francis Cabrel dans « la Corrida » où il dénonce le torero, « cette danseuse ridicule ». Malheureusement, il existe en France, comme en Espagne, des amateurs qui apprécient d’assister à la mise à mort d’un animal et des personnes ravies de leur offrir ce « spectacle », moyennant finances.

-
Progression

« Chaque fois que la corrida avance, c'est l'humanité qui recule» écrit le chanteur sur son site Internet. Que l’on ne vienne pas dire qu’il s’agit là de la critique d’un artiste qui n’aime pas le Sud-Ouest ! C’est justement parce qu’il défend sa région qu’il ne veut plus la voir défigurée par des arènes. Malheureusement chaque année, de nouvelles villes accueillent des corridas, en dépit des actions en justice que mènent One Voice et d’autres associations.

Souffrance

La corrida, quoi qu’en pensent les aficionados, est avant tout une souffrance pour l’animal. L’action se déroule en trois temps. Le premier tercio est consacré à l’utilisation de piques. Les blessures sont profondes car le picador peut enfoncer la pique plusieurs fois dans la plaie. Si l’arme est appliquée avec force, c’est toute la croisette d’arrêt – plus de 10 cm de large – qui pénètre dans la plaie et fait effet de levier, pouvant aller jusqu’à casser une côte.

Banderilles

Le deuxième tercio voit la mise en œuvre de banderilles. Les plaies sont moins profondes (de l’ordre de 7cm) mais les mouvements de l’animal les font bouger les six harpons dans la chair. Le sang coule en abondance, ce qui affaiblit l’animal par hémorragies multiples.

Estocade

Puis le tercio de muerte, l’estocade où l’épée de 85 cm, ne pénètre rarement qu’une seule fois : le tueur (matador) s’y reprend souvent à plus de trois ou quatre fois. Le record : 32 coups d’épée !
Enfin, l'animal est achevé au poignard, la puntilla, servant à sectionner le bulbe rachidien. Ici, le pire est de 34 coups. Mais les bouchers voient parfois des animaux leur arriver encore vivants…


Tricheries

Pour faire oublier le sadisme, on le pare d'habits de lumière sur fond musical. Mais le match est truqué. « Les tricheries consistent à combattre un animal plus jeune qu’il ne l’a été annoncé (en dépit du marquage au fer rouge de l’année de naissance et de certificats de naissances, souvent falsifiés par les éleveurs), à le droguer pour le rendre plus docile, à scier ses cornes (afeitade).» explique Mireille Didrit, universitaire qui a consacré un des ses travaux à la tauromachie.

Etourdissement

« D’autres pratiques existent comme la purgation, l’étourdissement du taureau en le mettant dans une cage montée sur un axe qu’on tourne, lui jeter des sacs de sable sur la colonne vertébrale pour la lui écraser quelques heures avant la corrida, etc. » indique encore l’auteur.

Faiblesse

« Tout ceci ne fait pas partie des conditions naturelles de vie des taureaux; c’est éthiquement condamnable et cela fausse le jeu en mettant le taureau en position de faiblesse, souligne-t-elle encore. Les illégalités volontairement pratiquées en combat consistent par exemple à piquer le museau avec la pointe de la muleta, à planter les banderilles dans la blessure de la pique; le temps légal pour l’estocade est très souvent dépassé, il peut atteindre 30 minutes. »

Tendons

On l’a vu, d’autres techniques sont systématiquement employées - au grand jour - pour rendre le taureau beaucoup moins dangereux qu’il n’y paraît : les coups de pique et les banderilles pour l’affaiblir. Perte de sang et destruction d’une partie des tendons du cou, qui lui permettent de relever la tête : l’animal est sans défense.

Maladies

De plus, fréquemment, les taureaux tombent ; ces chutes ont de nombreuses raisons dont l’alimentation inadaptée et les maladies. Même la Fédération des sociétés taurines de France que l’on ne saurait suspecter d’être le fer de lance de la lutte contre les corridas et qui ne cesse de brocarder les associations de défense des animaux, est bien obligée de reconnaître qu’il y a des irrégularités. Ainsi, elle note : « Afin d'éviter de graves problèmes, il est aussi impératif aujourd'hui de prévoir un contrôle vétérinaire très strict afin de ne pas amener de bétail malade dans les arènes ». Dans les tracts qu’elle distribue au public des arènes, elle invite les spectateurs à vérifier l’état des cornes : « des cornes visiblement raccourcies, qui éclatent en pinceau ou qui saignent imposent une expertise » souligne-t-elle. Autrement dit, même les partisans des corridas reconnaissent qu’il existe des tricheries.



Les arguments des aficionados


Mourir dans l’arène est le plus beau sort que puisse connaître le taureau
Le taureau souffre lors de sa mort lente dans l’arène. Les sentiments de prétendue noblesse et d’orgueil lui sont étrangers.

Le torero est l‘égal de l’animal devant la mort
Statistiquement faux : un torero tué pour 33000 taureaux. Dire comme on l’entend parfois « le taureau à ses chances » est une absurdité. Il n’a aucune chance. Le torero prend juste le risque très mesuré d’un pour 33000 de se faire tuer. Par comparaison le risque de ne pas se réveiller d’une anesthésie générale est de un pour 8000.
De surcroît, à la différence du taureau qui découvre l’arène et ses bruits pour la première fois, l’homme a l’habitude et s’est maintes fois entraîné.

Les taureaux sont faits pour le combat. Ils l’aiment et le recherchent
Ils sont sélectionnés pour leur allure. Mais leur combativité prétendue est en fait un réflexe de peur.
Revenir en haut Aller en bas
Kloutou
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: La Corrida   Lun 15 Jan 2007, 00:33

LILITH a écrit:

Le taureau hésite à charger, puis se décide : le cheval accuse le choc en dépit des deux épaisseurs de caparaçon. D'abord les banderilles, quand même ! Ne tronquons pas le massacre ! Wink Puis vient la mise à mort. Le matador plante son épée dans le premier taureau jusqu’à la garde, mais trop horizontalement : aucun organe vital n’est touché et il reste vigoureux. Trois personnes l’excitent avec des capes. Il s’adosse au mur de l’arène pour tenter de faire face, puis s’affaisse.
Mad

Un lien d'une étude universitaire sur la tauromachie => http://nicus.club.fr/Tauro.htm#Partie_II_B1d

C'est très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
http://angel-in-chains.fr-bb.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Corrida   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Corrida
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum gothique: Mélancolie Gothique :: Notre Mère la Terre :: ~*ECOLOGIE ET PROTECTION ANIMALE*~ :: Sauvegarde et protection des animaux-
Sauter vers: