Forum gothique: Mélancolie Gothique

Forum de discussion sur le mouvement gothique, l'ésotérisme, les modes de pensée underground, la culture sombre.
 
AccueilHomeCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionBoutiqueAngellyca Hoffmann ~ Médium - Tarologue - OccultisteWebzineRèglement du forumRadio goth-metalRadio paganRadio relaxationNos Partenaires

Partagez | 
 

 News sur les animaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: News sur les animaux   Lun 29 Mai 2006, 09:28

Rappel du premier message :

je créé un topic pour vous montrer des infos sur les actions menées par les associations. aujourd hui, les dauphins et les orques . action à menée d urgence, je vous met le lien directement. http://www.onevoice-ear.org/campagnes/cetaces/action_urgence.html
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Dim 11 Juin 2006, 01:22

LE COUP DE BOULLE !! y a que ça de vrai Laughing Laughing
mais si on cedait a cette pulsion on serai aussi méchant qu'eux au final, mais ça soulagerai quand même .....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Sam 24 Juin 2006, 14:52

news du 22 juin.

L’ours Balou est vivant, le plan de renforcement peut reprendre
jeudi 22 juin 2006

Cette dépêche AFP confirme que l’ours Balou est vivant et bien identifié par le biais de son collier émetteur. Le plan de renforcement de la population d’ours dans les Pyrénées a été suspendu dans l’attente du devenir de cet ours. FERUS estime que les captures en Slovénie peuvent et doivent désormais reprendre et nous espérons que le cinquième et dernier ours prévu dans ce plan de renforcement sera bientôt lâché.

L’ours Balou repéré vivant en Ariège grâce à son collier

PARIS (AFP 220606) - L’ours Balou, porté disparu depuis trois semaines, a été repéré vivant jeudi en Ariège grâce à son collier émetteur et semble en bonne santé, a-t-on appris auprès du ministère de l’Ecologie.

Les gendarmes de l’Ariège de leur côté ont précisé que l’ours venait d’être localisé sur la commune de Sainte-Croix-Volvestre, à une quinzaine de km de Saint-Girons, dans le piémont pyrénéen.

"Il est en vie, il est en bonne santé, les techniciens de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage le suivent grâce aux émissions de son collier", a indiqué une porte-parole de la ministre Nelly Olin.

Le dernier signal émis par l’un des deux émetteurs fixés sur l’animal remontait à la nuit du 2 au 3 juin près d’Arbas (Haute-Garonne). Des traces pouvant être celles de ce plantigrade avaient été repérées le 8 juin à Auribail (Haute-Garonne) à une trentaine de kilomètres de Toulouse. L’animal restait introuvable malgré d’importantes recherches menées notamment en avion pour tenter de le localiser avec ses émetteurs par la mission technique ours à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

Lâché dans la nuit du 1er au 2 juin à Arbas, Balou était le quatrième ours capturé en Slovénie à être lâché dans le massif pyrénéen, selon un plan de réintroduction décidé par le ministère de l’Ecologie, qui prévoit encore le lâcher d’une ourse.

Son sort avait inspiré les plus vives inquiétudes en raison du climat extrêmement tendu opposant pro et anti-ours. "J’espère qu’on n’en est pas arrivé à un acte irrémédiable", avait déclaré Nelly Olin le 15 juin, en évoquant sa crainte de retrouver l’animal "assassiné".

"En aucun cas nous n’avons proféré des menaces de mort à l’égard des ours réintroduits", lui a répondu vendredi le secrétaire général de la Fédération régionale des syndicats d’exploitation agricoles Midi-Pyrénées, Bernard Moules.

Le maire d’Arbas, François Arcangeli, un fervent partisan de la réintroduction des ours, s’est réjoui jeudi soir que Balou ait été localisé. Il s’est voulu confiant dans l’attitude à venir des anti-ours. "Il faut bien que la raison revienne", a-t-il dit.

M. Arcangeli a rappelé que Balou était équipé d’un collier différent des autres ours lâchés en France "dont le collier GPS permet de les localiser au moins toutes les 24 heures".

Le collier initialement destiné à Balou avait été volé en février dans les locaux de l’équipe de suivi. L’animal a été équipé d’un collier émettant des ondes radios VHF terrestres d’une portée d’une dizaine de kilomètres .

"Les recherches terrestres intensifiées ces derniers jours ont permis de le retrouver, il faudra maintenant voir pourquoi il n’a pas été repéré pendant près de trois semaines, vérifier si le collier fonctionne de manière régulière ou intermittente".

Selon le maire d’Arbas, ces vérifications devraient pouvoir être effectuées à distance de l’ours, qui, espère-t-il, est en train de se diriger vers le massif montagneux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Sam 24 Juin 2006, 15:50

derniere info.

24 juin 2006

René Marquèze, bientôt le procès du tueur de Cannelle ?
Le 1er novembre 2004, disparaissait la dernière ourse de souche pyrénéenne, connue sous le nom de Cannelle, suite au coup de fusil fatal de René Marquèze, en action de chasse au sanglier au sein d'une équipe de six personnes dans le secteur du Rouglan, entre Urdos et le fort du Portalet, en vallée d'Aspe.

René Marquèze (et seulement lui) est mis en examen au motif de destruction d'espèce protégée. Au terme d'une longue procédure d'instruction, laquelle a comporté le 8 novembre 2005 une reconstitution des faits in situ, nous saurons dans les semaines à venir si le juge d'instruction renvoie l'auteur de l'infraction devant les tribunaux ou s'il ordonne un non-lieu.

[ Etat de nécessité (article 122-7 du Code pénal) : “N’est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien, sauf s’il y a disproportion entre les moyens employés et la gravité de la menace.” ]

Afin d'échapper à sa responsabilité pénale, le prévenu se réfère à la notion d'état de nécessité (qui remplace désormais celle de légitime défense). Or, plusieurs exemples de jurisprudence précisent que "la faute qui place son auteur dans la nécessité de commettre une infraction ne constitue pas un fait justificatif de cette infraction". Autrement dit, qui se place volontairement en "état de nécessité", y compris par imprudence ou négligence, ne peut invoquer cette disposition pour sa défense. Dans le cas qui nous occupe, le mis en examen et les membres de la société de chasse d'Urdos qui l'accompagnaient ont pour le moins multiplié les imprudences et négligences.

Négligences

Il ressort tout d'abord clairement du dossier d'instruction que Monsieur Marquèze et ses acolytes avaient été avisés de la présence de l'ours dans la zone où ils sont allés chasser ce lundi, le dernier avertissement étant intervenu directement auprès du Président de l'ACCA (Bernard Claverie, participant lui aussi à la chasse) le vendredi précédent, et que ce dernier en a avisé l'ensemble des membres du groupe.

La localisation donnée par les services du réseau "Ours brun" était distante au plus d'un kilomètre du lieu où Cannelle a été tuée. Or, le territoire vital d'une femelle d'ours des Pyrénées fait habituellement entre 70 et 300 km2. La rapidité de déplacement de l'animal rendait sa présence en ces lieux plus que probable. Si on ajoute que le lieu où elle a été tuée s'appelle "Le pas de l'ours", que les chasseurs expliquent avoir attendu le départ d'un berger, surnommé "le garde-manger de l'ours", pour chasser en cet endroit, et qu'enfin il y avait des traces d'ours, non seulement près du poste où était placé René Marquèze, mais également en bas de la traque, le long du trajet emprunté par Francis Claverie, on reste confondus devant l'outrecuidance de cette équipe de chasseurs qui assurent d'une seule voix avoir été surpris de rencontrer un ours des Pyrénées en ce lieu.

D'après leurs déclarations, jamais, de mémoire d'homme, on n'aurait vu l'ours dans ce secteur et s'il s'y est trouvé ce jour-là, c'est sans aucun doute parce qu'il a été dérangé par les photographes, touristes et, pour ne pas les nommer, protecteurs des ours et membres du réseau "Ours brun" qui "viennent le photographier" et finissent par le "cantonner en bas"... Non contents de pratiquer la chasse sur un lieu où l'ours est susceptible d'être présent, les chasseurs ne disposaient d'aucun des dispositifs d'avertissement sonore habituellement utilisés en chasse de groupe (cornes, sifflets...).

Imprudences

Quoi qu'il en soit, il ressort des déclarations des chasseurs que, dès le début de la chasse, Francis Claverie, traqueur ce jour-là, a rencontré Cannelle, accompagnée de son petit, et a tiré deux fois en l'air pour l'effaroucher. Monsieur Marquèze déclare avoir entendu ces coups de feu et le "vilain cri" du traqueur, ce que la reconstitution effectuée sur place a confirmé puisqu'elle a permis de se rendre compte que la voix (et le téléphone portable) portent sur l'ensemble du secteur. Dès lors, il appartenait aux chasseurs de démonter de toute urgence leur dispositif de chasse. Ils n'en ont rien fait : Francis Claverie, alors qu'il aurait pu alerter ses amis à la voix, a déclaré avoir rebroussé chemin pour les rejoindre et les informer de sa rencontre l'un après l'autre... le dernier sur le trajet se trouvant justement être le tireur.

Incohérences

Monsieur Marquèze prétend avoir descendu un éboulis jusqu'à une petite vire pour s'y réfugier lorsqu'il s'est trouvé face à l'ours. Ses déclarations durant l'instruction font état d'une bête particulièrement impressionnante par son agressivité, qui l'aurait "gardé" pendant 30 à 45 minutes, en grognant et soufflant au dessus de lui.

Pourtant, alors qu'il a pu entrer en contact avec les membres de son équipe par téléphone et que ceux-ci lui ont demandé de rester sur place jusqu'à leur arrivée (qui est au plus l'affaire de quelques minutes), il prend soudainement la décision de quitter son abri... pour se trouver nez à nez avec le plantigrade.

Enfin, se trouvant à proximité de l'ours, Monsieur Marquèze n'a rien tenté pour l'effrayer ou le repousser, comme son acolyte quelques instants auparavant : se sentant menacé, il fait feu sans autres préliminaires. Rien dans le dossier ne justifie qu'il aurait été dans l'absolue nécessité de le faire... L'autopsie de la dépouille de Cannelle n'a malheureusement pas permis de déterminer la distance de tir, l'orifice provoqué par la balle ayant commencé à être "nettoyé" par les vautours.

Le défenseur de René Marquèze estime que ce dernier est irréprochable sur le plan strictement réglementaire, rien en effet n'interdisant la chasse dans une zone où l'ours est susceptible de se trouver, et invoque le fameux "état de nécessité".

Bien pratique en effet, d'autant que tous les habitants de la vallée, et les chasseurs en particulier, ont en mémoire les suites juridiques des deux dernières destructions d'ours par tir. André Apiou et Alain Cedet, auteurs de la destruction, qui se voulait discrète, d'une ourse en 1994, ont été confondus, jugés et condamnés plusieurs années après, à la suite d'une enquête minutieuse de l'ONCFS et de la gendarmerie. Par contre, le jeune chasseur qui avait abattu l'ourse Melba à Bezins-Garraux (Haute-Garonne) a bénéficié d'un non-lieu, compte tenu qu'il avait fait feu à bout portant, se sentant menacé.

La conclusion que peut tirer tout chasseur de ces éléments est que, pour éviter de lourdes condamnations en cas de destruction d'un ours, tout nouveau tir de plantigrade doit sembler être la conséquence d'un geste de légitime défense (et qu'il serait en outre absolument vain de tenter de le dissimuler étant donné le suivi rigoureux dont font l'objet les derniers ours de la part des membres du réseau "Ours brun").

René Marquèze nous explique donc qu'il s'est trouvé particulièrement choqué à la suite de sa rencontre avec l'ours. Ses compagnons de chasse témoignent également de l'état dans lequel il se trouvait lorsqu'ils l'ont retrouvé après le coup de fusil fatal : "assis par terre, le fusil sur les jambes, pleurant et tremblant"... ayant certainement cru sa dernière heure arrivée. Il ressort pourtant du dossier d'instruction lui-même (comportant plusieurs pièces tendant à mesurer le degré d'agressivité des ours des Pyrénées envers les hommes) une absence totale de cas de blessure grave ou de mort d'homme provoqués par des ours, les pires attaques connues dans les Pyrénées s'étant toujours soldées par de simples égratignures, les autres par une grosse frayeur... Rappelons également qu'avec ses 70 centimètres de hauteur au garrot, Cannelle n'avait rien d'un grizzly. C'était une ourse de taille particulièrement modeste (celle d'un très gros chien). Enfin, nous relevons avec perplexité que, selon la thèse des chasseurs, face à des photographes, l'ourse est craintive et se décantonne et, face à des chasseurs, elle se mue en fauve sanguinaire et attaque pour tuer. Ces derniers, armés (contrairement aux premiers), se sentent alors obligés de faire feu pour se défendre... Nous vous laissons juges...

Un non-lieu est inconcevable

En outre, la responsabilité de René Marquèze se trouve singulièrement alourdie par le fait qu'il était, jusqu'à quelques semaines avant les faits, Président de l'ACCA d'Urdos. Monsieur Claverie, également présent lors de cette chasse, lui avait succédé. Deux "responsables" cynégétiques donc, en principe particulièrement informés de la législation applicable et des règles de prudence et de diligence que tout bon chasseur se doit de respecter. En tant que partie civile dans cette affaire, nous considérons pour notre part que les responsabilités de cette équipe de chasse sont accablantes. Notre avocat, Maître Ruffié, plaidera en ce sens lors du procès qui, nous n'en doutons pas, aura bien lieu.

Karine EYSNER
D'après les informations fournies par
Philippe Barbedienne (Directeur de la SEPANSO Gironde)
Maître François Ruffié (Avocat au procès)
Article paru dans Sud-Ouest Nature, Revue trimestrielle de la SEPANSO, n°131

Relire les infos sur la mort de Cannelle

Cannelle, la dernière ourse de souche pyrénéenne, tuée par des chasseurs
L'ourse tuée dans les Pyrénées sème la panique écologique (Libération)
Mort de Cannelle : réaction de Nicolas Hulot
L'ourse Cannelle, le symbole d'une vallée qui meurt (Sud-Ouest)
Mort de l'ourse Cannelle : l’électrochoc ou l’extinction sous nos yeux ? (FIEP)
Cannelle était un symbole (François Arcangeli, ADET)
Cannelle : le WWF attaque l'Association des chasseurs d'Urdos
Un an après la mort de Cannelle

Interviews de Camarra, Lassalle, Marquèze (France Culture)
Patrick Pappola
François Arcangeli
Christian Laborde + un anonyme
Naissance d'un symbole (Sud-Ouest)
Marc Large
La préparation du procès

Reconstitution : Marquèze retourne sur les lieux
Procès Marquèze : Confrontations
Revenir en haut Aller en bas
Melliarine
Admin - Artiste à The Witching Hour - Medium
Admin - Artiste à The Witching Hour - Medium
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Dim 25 Juin 2006, 13:38

J'espère vraiment qu'il sera condamné ce connard. il ne faut pas avoir une grande intelligence pour se rendre compte qu'il était conscient du danger, tout laisse penser que c'était bien ce qu'il cherher.

Pour Baloo, je suis vraiment contente qu'il ait été rettrouvé.


The Witching Hour
Visiter la boutique: http://www.the-witching-hour.com
Artisanat ésotérique, gothique et fantastique
Fan d'ésotérisme? visitez mon blog:
Terre de Mystères, blog ésotérique personnel: http://terredemystere.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-witching-hour.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Sam 01 Juil 2006, 08:41

Je suis contente aussi Very Happy .
Mais pour l'autre con j'aspère qu'il va payer cher . Canelle avait le droit de vivre comme nous tous et ce connard n'avait pas son mot a dire la dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Sam 01 Juil 2006, 13:00

moi aussi j espere qu il sera condamné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Sam 01 Juil 2006, 13:01

autre nouvelle sur les poils d ours brun utilisés en angleterre.



Haro sur le poil d'ours des bonnets de la garde royale britannique !
Monarchiste de choc, la députée conservatrice Ann Widdecombe n'est pas du genre à déstabiliser ceux qui doivent assurer la garde des Windsor. Encore moins à s'allier avec un pilier de la gauche pure et dure qui veut transformer le royaume en république.

Cette ancienne ministre a pourtant envoyé une lettre, le 21 juin, à ses collègues tories pour qu'ils soutiennent la motion déposée par le parlementaire travailliste Chris Mullin, visant à interdire l'utilisation du poil de l'ours brun pour couvrir les bonnets des soldats de la garde royale : " Intelligents, curieux de tout, ces mammifères sont massacrés au Canada pour que leur peau serve de couvre-chef cérémoniel. "

Chris Mullin préconise la substitution de fibres synthétiques au poil naturel dans la fabrication des hauts bonnets. Son texte, qui a déjà reçu 180 signatures sur les 646 membres de la Chambre des communes, a de bonnes chances d'être adopté. En effet, comme la chasse à courre, interdite en 2005, la protection du plantigrade mobilise le puissant lobby des amis des bêtes. Ainsi, le 18 juin, une centaine de militants de la Coalition pour le traitement éthique des animaux ont défilé, nus et masqués, dans le centre de Londres pour protester contre la présence, la veille, des célèbres soldats à l'uniforme écarlate lors du défilé Trooping the Colours en l'honneur de l'anniversaire de la souveraine.

Chaque année, une cinquantaine de peaux de l'Ursus americanus sont utilisées pour confectionner de nouvelles bombes velues tombant au ras de l'oeil. Depuis 1825, les peaux sont ensuite teintes en noir avant d'être livrées à Londres. Les soldats ont droit aux poils durs provenant des mâles. Les officiers bénéficient de la texture plus douce et plus éclatante de l'ourse. La couleur du plumet planté sur le bonnet distingue les différents régiments de grenadiers : blanc pour les Ecossais, rouge pour les Coldstream (Anglais), bleu pour les Irlandais, vert et blanc pour les Gallois... La durée de vie de ce symbole de l'ancienne grandeur britannique est d'une quarantaine d'années en moyenne. A l'origine, il s'agit d'une adaptation du bonnet des hussards de la garde impériale de Napoléon, prise de guerre lors de la bataille de Waterloo, en 1815.

"Aucun animal n'est abattu à cet effet. Il s'agit généralement de peaux provenant d'ours tués accidentellement ou décédés de mort naturelle", insiste un porte-parole du ministère de la défense en précisant que l'espèce n'est nullement menacée au Canada.

Dès 1997, l'armée avait conçu un bonnet à fibre synthétique. L'état-major avait été sensible au coût moins élevé de la fibranne. Mais le prototype s'était avéré trop chaud en été pour ces militaires d'élite, figés une heure par jour sept jours par semaine, dans une impressionnante immobilité. Par ailleurs, le bonnet n'était pas totalement imperméable. Enfin, la matière synthétique attirait l'électricité statique, avec les risques qu'on imagine lors des manoeuvres près de lignes à haute tension. Pareille révolution s'était heurtée enfin au conservatisme de ce corps d'apparat dont soldats, sous-officiers et officiers sont bâtis sur le même modèle, grands (au moins 1,80 m), minces et blancs, à l'exception d'une poignée d'Antillais.

Aujourd'hui, la hiérarchie militaire juge que le projet gouvernemental de réunir plusieurs régiments royaux par souci d'économie pourrait réduire les commandes de poils d'ours. En signe de compromis, les responsables se sont engagés à tenter de réparer les bonnets détruits par les mites au lieu d'en commander de nouveaux.

Le Palais redoute de se retrouver au centre d'une dispute écologique. C'est à la reine que reviendra la décision ultime. L'attachement d'Elizabeth II à ses régiments d'élite est légendaire. En revanche, très attentifs à la défense de la nature, son époux, le prince Philip, et son fils aîné, le prince Charles, sont partisans de l'abandon de cette tradition controversée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Sam 01 Juil 2006, 23:43

J'espère que cette maudite tradition sera abandonnée, je savait déja que ces couvres-chefs étaitent en poils d'ours et ça m'a toujours écoeurée, je trouve bien, qu'enfin des gens se battent pour abandonner cette pratique stupide et scandaleuse. Quand a dire que les ours ne sont pas tuer pour ça et que ces ours sont en réalité mort naturellement, je n'y croit pas une seconde. :mitraillette:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Dim 02 Juil 2006, 00:52

moi je ne savais pas que leur truc sont fait en poils d ours. j y crois pas non plus quand ils disent qu ils sont pas tués pour ces horreurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Dim 02 Juil 2006, 13:45

J'avait même entendu une rumeur qui disait que ces chapeaux étaient fait avec des poils d'oursons et qu'il fallait un petit ourson par chapeau !! Evil or Very Mad affraid
Mais je ne peut pas te garantir que c'est vrai...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Dim 02 Juil 2006, 14:16

j espere que c est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Dim 02 Juil 2006, 15:38

Bientôt trois lions sauvés du cirque
Juillet 2006
Version imprimable
-
-

Durant l’été 2005, One Voice avait été alertée des conditions de vie des animaux dans un cirque. Parmi eux, trois lions sans papiers et qui ne participaient pas au spectacle vont être sauvés.
-
Des lions sans papiers

Dans ce cirque, nous avons découvert 5 lions. Deux sont utilisés dans un petit numéro, les trois autres restent enfermés dans leur remorque, peut être pour la reproduction. Il est pourtant interdit aux cirques, en France, de transporter des animaux qui ne participent pas au spectacle. Aucun n’a de papiers CITES, et plus étrange encore, c’est un zoo qui les aurait donnés au dresseur… Pourtant ce dresseur n’avait pas de certificat de capacité pour cette espèce !



Des animaux sans spectacle

Bien que cela soit interdit, d’autres animaux sont présents mais ne participent à aucun numéro. Il s’agit d’un puma, d’un léopard et de cinq babouins. Toutefois, le dresseur est en règle concernant ces espèces puisqu’il possède les certificats de capacité correspondants.



Les conditions de vie

La cage des lions a été mesurée. Elle fait environ 10m² (5x2), pour 1m de haut et est divisée en trois compartiments. Chacun des lions vit donc dans un peu plus de 3m², à peine de quoi se retourner !



Durant l’après midi et la soirée que notre enquêteur a passé à les observer, jamais de l’eau fraîche ne leur a été apportée. Aux autres animaux non plus d’ailleurs, dont des chiens et un bélier attachés en plein soleil…



Les autorités alertées

Notre chargé d’enquête qui s’est rendu sur place, nous a rapporté photos et vidéos. Les autorités ont été prévenues, ainsi que le préfet auquel nous avons écrit en septembre et octobre 2005, et janvier 2006. One Voice a proposé de prendre en charge le placement des animaux, ainsi que leur transport vers des sanctuaires, si les autorités acceptaient d’intervenir.

Le sauvetage programmé

En juin 2006, nous apprenons une bonne nouvelle : les trois lions vont être saisis ! Mais pour les deux qui participent au spectacle… un certificat de capacité a été accordé au dresseur pour une période de deux ans ! Quant au puma, au léopard et aux babouins, eux aussi resteront dans le cirque…



Une collaboration fructueuse

One Voice a bien entendu accepté de prendre en charge les lions, et s’est associé sur ce projet à la Born Free Foundation.



Ils vont être examinés par un vétérinaire spécialiste de la faune sauvage et transférés vers le sanctuaire de la fondation en Afrique du sud.

Le sanctuaire de Shamwari en Afrique du Sud

Situé près de Port Elisabeth, au Cap Est de l’Afrique du Sud, Shamwari est une réserve de 20 000 hectares qui a obtenu plusieurs récompenses internationales, en tant que centre de protection et réserve de grands fauves. La Born Free Foundation y a construit un centre spécialisé dans l’hébergement des grands félins. Leur premier sauvetage date 1995, et concernait deux lions détenus à Ténériffe, qu’ils ont pu libérer grâce à la collaboration des autorités espagnoles.

Aux petits soins jusqu’à la fin

Dans ce sanctuaire les lions vont pouvoir passer une retraite paisible. Chaque félin (ou chaque couple) y profite d’un enclos d’environ 3 acres (12 140 m²). La reproduction y est empêchée, et les animaux bénéficient des soins attentifs de deux soigneurs employés à plein temps. Deux enseignants sont également employés. Ils ont en charge un programme d’éducation à destination des enfants des écoles locales.

Nos trois lions vont donc pouvoir y couler des jours heureux, bien loin des cirques et de leurs remorques inconfortables…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Dim 02 Juil 2006, 20:18

Ouiiiiiiiiiiiiii alice chat :blanc.2:
Revenir en haut Aller en bas
Melliarine
Admin - Artiste à The Witching Hour - Medium
Admin - Artiste à The Witching Hour - Medium
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Ven 07 Juil 2006, 17:33

Enfin une bonne chose, malheureusement je ne peux pas m'empêcher depenser aux autres animaux du cirque...


The Witching Hour
Visiter la boutique: http://www.the-witching-hour.com
Artisanat ésotérique, gothique et fantastique
Fan d'ésotérisme? visitez mon blog:
Terre de Mystères, blog ésotérique personnel: http://terredemystere.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-witching-hour.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Ven 07 Juil 2006, 17:58

Oui, j'ai horreur des cirques, pas question que j'emmène ma gamine la dedans, c'est comme les manèges ou les ti poneys tournent en rond toutes la journée, je sait plus ou j'ai entendu ça, mais en réalité ça les rend fou de tourner comme ça !!!
Tout ça pour du pognon et il se servent des gosses en plus !!!
C'est dégueulasse..... Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Melliarine
Admin - Artiste à The Witching Hour - Medium
Admin - Artiste à The Witching Hour - Medium
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Ven 07 Juil 2006, 18:00

Oui, les pauvres...Trop peu de gens sont assez intelligents et sensible pour se mettre à la place de ces pauvres bêtes...


The Witching Hour
Visiter la boutique: http://www.the-witching-hour.com
Artisanat ésotérique, gothique et fantastique
Fan d'ésotérisme? visitez mon blog:
Terre de Mystères, blog ésotérique personnel: http://terredemystere.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-witching-hour.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Ven 07 Juil 2006, 18:06

En plus c'est vraiment vicieux par ce que ces gens là se servent de la sensibilité des enfants, ils veulent tous voir le mignon petit poney lui faire des caresse et après vient la phrase fatidique; tu veut faire un tour ? et le gosse, il dit oui c'est normal...
ils y sont pour rien ces bou't chou, c'est ces cons d'adultes les responsables.
Revenir en haut Aller en bas
Melliarine
Admin - Artiste à The Witching Hour - Medium
Admin - Artiste à The Witching Hour - Medium
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Dim 09 Juil 2006, 15:25

Oui tu as tout à fait raison.


The Witching Hour
Visiter la boutique: http://www.the-witching-hour.com
Artisanat ésotérique, gothique et fantastique
Fan d'ésotérisme? visitez mon blog:
Terre de Mystères, blog ésotérique personnel: http://terredemystere.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-witching-hour.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Mar 11 Juil 2006, 12:11

derniere info sur les animaux, les loups.




Communiqué de presse
L’ASPAS attaque le plan loup 2006
mardi 11 juillet 2006, l’ASPAS





L’ASPAS demande auprès du Conseil d’Etat la suspension en référé de l’arrêté interministériel du 24 mai 2006 autorisant les opérations d’effarouchement, de tirs de défense et de prélèvement sur les animaux de l’espèce Canis lupus pour la période 2006-2007.


Cette année encore, cet arrêté pris conjointement par les ministères de l’Ecologie et de l’Agriculture, autorise l’abattage de six loups, une mesure inutile et illégale si l’on se réfère à la Convention de Berne et la Directive Européenne Habitat. Tout en protégeant intégralement le loup, ces protocoles internationaux autorisent les tirs à titre dérogatoire, mais sous certaines conditions : "l’existence de dommages importants, l’absence d’autre solution satisfaisante, et la garantie du bon état de conservation des populations". Et selon l’ASPAS, les modalités mentionnées par l’arrêté du 24 mai 2006 violent les exigences de ces textes.

Deux points précis de ce protocole sont principalement critiqués par l’Association :

L’ASPAS conteste l’utilisation de la grenaille de fer pour les tirs d’effarouchement. L’arrêté impose la mise en œuvre de mesures d’effarouchement avant de pouvoir tirer l’animal. Expertise scientifique à l’appui, l’ASPAS démontre que ces tirs d’effarouchement à la grenaille sont très dangereux pour l’animal visé et menacent de le blesser ou de le tuer alors qu’ils sont censés uniquement l’effrayer.

Le second point litigieux concerne les délais entre les attaques, qui sont pris en compte pour autoriser l’abattage d’un loup. Auparavant, trois attaques en trois semaines étaient nécessaires pour demander une autorisation au Préfet. Aujourd’hui, deux attaques suffisent, sans qu’aucun délai ne soit mentionné. Ainsi, si un éleveur subit une attaque en juillet et une autre en septembre, il pourra demander l’abattage d’un loup près de son troupeau alors que près de trois mois se seront écoulés entre les deux attaques. L’ASPAS récuse l’assouplissement des conditions de mise en œuvre des tirs désormais autorisés malgré des dommages qui ne peuvent être considérés comme "importants".

L’ASPAS rappelle que ce protocole qui ne fera qu’endommager une population française de loups loin d’être stable, ne règlera en aucun cas les problèmes de la filière ovine.

À travers cette décision, Mme Olin tenterait-elle d’apaiser les éleveurs alpins quant elle scandalise leurs confrères pyrénéens ?
Revenir en haut Aller en bas
Melliarine
Admin - Artiste à The Witching Hour - Medium
Admin - Artiste à The Witching Hour - Medium
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Mar 11 Juil 2006, 16:50

C'est n'importe quoi cet arrêté, j'espère qu'ils vont réussir à le faire suspendre...


The Witching Hour
Visiter la boutique: http://www.the-witching-hour.com
Artisanat ésotérique, gothique et fantastique
Fan d'ésotérisme? visitez mon blog:
Terre de Mystères, blog ésotérique personnel: http://terredemystere.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-witching-hour.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Mar 11 Juil 2006, 17:15

j espere aussi. j espere qu un jour et le plus vite possible, le gouvernement écoutera les protecteurs des animaux, et non ces eleveurs qui ne méritent pas d êtres écoutés et aidés.
Revenir en haut Aller en bas
Melliarine
Admin - Artiste à The Witching Hour - Medium
Admin - Artiste à The Witching Hour - Medium
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Mar 11 Juil 2006, 18:13

Oui mais je ne pense pas que ça arrivera avant longtemps malheureusement...Les éleveurs ont trop de "pouvoir" sur les ministres de ces régions...


The Witching Hour
Visiter la boutique: http://www.the-witching-hour.com
Artisanat ésotérique, gothique et fantastique
Fan d'ésotérisme? visitez mon blog:
Terre de Mystères, blog ésotérique personnel: http://terredemystere.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-witching-hour.com
X.A.N.A
Âme habituée des lieux
Âme habituée des lieux
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Mar 11 Juil 2006, 18:40

N'importe quoi tous sa. C'est dans la nature de cette animal d'aller cherché a manger. N'importe quoi encore !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.xana-29.skyblog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Jeu 13 Juil 2006, 12:17

source de cette info, One Voice. j en ai les larmes aux yeux le fait de lire ça. j espere que tout les cirques n auront plus d animaux. tired3



Tatcha s’en est allée… Mai 2006



Tatcha est née au Zimbabwe dans les années 80. Enlevée à sa famille, elle aura été contrainte aux travaux forcés, dans un cirque, pendant toute sa courte vie. Car pendant le week-end de Pâques, et malgré la détresse de son amie de toujours, Betty, enlevée en même temps qu’elle, Tatcha, à bout de forces, nous a quittés.

-
L’histoire d’une vie

Tatcha, l’éléphante, n’aura vécu que 23 ans. Le plus terrible est sans doute ces nombreuses années passées enchaînée, à devoir faire des numéros contre-nature. L’Afrique, ses grands espaces, la savane à perte de vue, et la horde d’éléphants, sa famille, sont bien loin. Mais Betty, capturée en même temps qu’elle, est là. Les deux éléphantes sont amies, d’autant plus proche dans la détresse, toutes deux exploitées par le cirque Maximum.

Malade

A son arrivée à Nancy, le 23 février 2006, Tatcha est tombée de son camion de transport. Il aura fallu plusieurs hommes, deux engins, et des cordes pour la remettre debout. Tatcha est très malade. Un article de l’Est Républicain, du 25/02/06, écrit par Alain Thiesse, relate les faits suivants :

« Température proche du 0° C, …sous un chapiteau à l’air libre, un soigneur s’active auprès de deux éléphants. Les pachydermes font une razzia sur le foin qui leur est proposé.

Enfin, un seul a vraiment la force de manger. L’autre, une femelle de plus de 20 ans originaire d’Afrique, vacille sur ses pattes comme la flamme d’une bougie qui ne va pas tarder à s’éteindre. L’animal semble très mal en point. ‘Elle a des problèmes de muscles et de cœur ‘assure un employé du cirque. ‘Elle a reçu tous les médicaments possibles mais rien n’y fait. Mais ne parlez pas de tout cela…’La bête, fortement amaigrie, a un œil fermé. Du sang séché est visible sur son oreille et sa mâchoire. Elle n’a plus de défenses ‘Elles se sont cassées quand l’animal est tombé’. Apparemment, depuis plusieurs semaines, Tatcha est abonnée aux chutes. Trop faible. »

Des témoignages éloquents

Des nancéens ont également témoigné. Le premier, s’est rendu place Carnot, où s’est installé le cirque Maximum, le 24 février. Sous une grande bâche, ouverte au froid, il a pu observer Tatcha et Betty. Il écrit : « les 2 éléphantes se dandinaient d’une patte sur l’autre, avec des mouvements mécaniques, oscillant sur leurs jambes. L’une d’elles était dans un état pitoyable : du sang sur la tête, à la jointure, sur le côté, au niveau d’une de ses pattes, des orbites toutes noires, des défenses cassées, un corps tout déformé, rempli de traces suspectes, un corps tout tordu de souffrance.»

Le second, membre de One Voice, tient les même propos, décrivant l’état pitoyable de Tatcha, le 27 février : « La pauvre bête vacille sur ses pattes, des plaies sont visibles sur diverses parties du corps, l’avant de la tête est maculé de sang séché. Son corps semble déformé »…

La DSV intervient

Une femme alertée par l’état de Tatcha, contacte la DSV. Mais cette dernière n’a pas pu prendre conscience du problème. Elle n’a pas vu la même chose, où on ne le lui a pas montré... Deux contrôles ont été effectués en février 2006. Le premier a été réalisé le jour même de la chute de Tatcha, dont l’état a immédiatement inquiété le vétérinaire. Mais le cirque Maximum a des arguments. Tatcha est malade depuis longtemps et est suivi médicalement. Quand le vétérinaire revient, quelques jours plus tard, il constate que Tatcha va mieux, de même que Betty que la chute de Tatcha avait beaucoup stressée. Un troisième contrôle aura, malgré tout, lieu début mars. Cette fois, les éléphantes sont sous un chapiteau chauffé et semblent être bien traitées. Deux vétérinaires prescriront tout de même un nouveau traitement à Tatcha.

Un Maximum de souffrance

Ce qu’on laisse voir à un quidam, même derrière des barrières, on s’applique à le cacher aux autorités. Après ces trois contrôles, mais un mois plus tard, des sympathisants observeront les éléphantes enchaînées, avec des attaches sans protections... Nous avons également reçu de nombreux témoignages, comme quoi les éléphantes étaient frappées, régulièrement, sans raison, simplement pour qu’elles aient peur de leur dresseur et empêcher ainsi toute révolte. Malgré cela, un journaliste, resté anonyme, écrira : « les responsables du cirque [Maximum] respectent les normes en matière d’hygiène, de confort, et de sécurité. Tous en piste ! »

Pas de répit

Il n’est pas bon être malade dans un cirque. Certes, Tatcha ne participe plus au numéro, elle reste seule dans la remorque, tandis que Betty travaille. Toutefois, elle est bien obligée de ‘suivre’ le cirque… Alors comment se reposer quand on doit sans arrêt faire des kilomètres dans une remorque inconfortable, pour de temps en temps faire une halte, sous un chapiteau qui l’est à peine plus ? En un peu plus d’un mois, son dernier mois, Tatcha aura ‘visité’ Saint Dizier, Chalons en Champagne, Soissons, Villers-Cotterêts, Noyon, Le Havre, Lisieux, Saint Romain de Colbosc, Yvetot, Forges-les-Eaux, puis Dieppe. Aucune des DSV des différents départements impliqués, contactées par One Voice, n’aura jugé nécessaire de stopper le transport de Tatcha. Quant au cirque, pas un instant il n’a envisagé de laisser Tatcha se reposer. Pourtant, quel est l’intérêt de transporter un éléphant malade, incapable de faire son numéro ?

Dieppe dernière étape

C’est à Dieppe que le voyage de Tatcha s’arrête enfin. Le dimanche de Pâques, le 16 avril, au petit matin, c’est le camion de l’équarrissage qui l’emporte. Tatcha ne souffre plus. Elle a perdu la vie, malgré la mobilisation de ceux qui étaient témoins de sa souffrance. Reste Betty. Seule. Pour un éléphant il n’y a pire torture que la solitude. Mais pour Betty c’est pire encore. Depuis plus de 20 ans, elle avait Tatcha à ses côtés, Tatcha qui, comme elle, avait connu l’Afrique. Aujourd’hui, il ne lui reste que ce vide, immense. Les éléphants sont des êtres extrêmement sensibles. Ils ont une compréhension toute particulière de la mort, et les liens sociaux qu’ils tissent avec leurs congénères sont extrêmement forts. Alors, pour que Betty n’ait pas la même fin terrible que sa compagne, pour qu’elle bénéficie de soins réellement adaptés, pour qu’elle puisse finir dignement son existence, mobilisons nous. Mobilisons nous pour qu’elle ne soit plus l’esclave d’un cirque irresponsable vis-à-vis des existences qu’il exploite. Mettons tout en oeuvre pour qu’elle soit confiée à un parc, qui saura, à défaut de la liberté, lui offrir des conditions de vie acceptables, et surtout… une nouvelle famille éléphant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: News sur les animaux   Jeu 13 Juil 2006, 18:31

tired3 tired3 c'est monstrueux, ça me fout les boulles... comment ces ordures ont-ils encore le droit d'avoir des animaux parce que si elles sont et on été traitées de cette façon, faut pas se leurer, ça doit être une catastrophe pour les autres aussi, il faut vraiment que Betty leurs soit retirer, a tout prix !!! et tout les autres aussi !!! C D malades :mitraillette:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: News sur les animaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
News sur les animaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum gothique: Mélancolie Gothique :: Notre Mère la Terre :: ~*ECOLOGIE ET PROTECTION ANIMALE*~ :: Sauvegarde et protection des animaux-
Sauter vers: