Forum gothique: Mélancolie Gothique

Forum de discussion sur le mouvement gothique, l'ésotérisme, les modes de pensée underground, la culture sombre.
 
AccueilHomeCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionBoutiqueAngellyca Hoffmann ~ Médium - Tarologue - OccultisteWebzineRèglement du forumRadio goth-metalRadio paganRadio relaxationNos Partenaires

Partagez | 
 

 L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ëtre partout nulle part
Go(th)golito
Go(th)golito
avatar


MessageSujet: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Sam 26 Avr 2008, 13:43

Citation :
"Personne ne t'aimera autant que moi (ma mère) ou ta soeur mais en amitié ou avec ton amour,on t'aimera toujours par conditions (le physique,la personnalité,le mode de vie...)"

Malheuresement cette phrase est pour moi vraie,car tous les êtres humains vivant dans le monde occidental (peut-être est-ce valable dans les autres parties du monde),goth ou pas,ne fréquentent les gens que si ceux-ci leur apportent une quelconque interêt...j'en ai bien fait les frais,ça a été dit d'ailleurs sur un des topics je ne sais plus où...

Mais pensez-vous vraiment que dans la famille on aime vraiment sans conditions et quelques soit les actions d'un des membres? moi j'ai plein de contre-exemples mais c'est à vous...
Revenir en haut Aller en bas
endless-lost
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Sam 26 Avr 2008, 19:41

Ce topic est intéressant...
-Pensez-vous vraiment que dans la famille on aime vraiment sans conditions et quelques soient les actions d'un des membres?
Moi, je penses que oui, vu que ma famille m'a dit à peu prés la même chose que la tienne, que quoique je fasses, quoique je deviennes, ils m'aimeraient toujours. D'ailleurs, je me souviens leur avoir déjà posé des questions à ce niveau-là: "Si je deviens lesbienne, m'aimeras-tu?", "Si mon frére devient un jour un criminel, l'aimeras-tu toujours autant?". La réponse était toujours postive. Puis, l'amour familiale et l'amour des autres, c'est différent vu que les autres ne sont pas tes géniteurs, ceux qui t'ont fabriqués et donc ne te comprendront souvent pas aussi facilement. Bien que l'on puisse être aussi incompris par nos parents. Mais bon, les autres sont là pour aimer passer des bons moments avec toi et si tu ne correespond pas aux critères qu'ils demandent, et bien il y a des chances que tu sois rejeté. Alors que ta famille, de ce que j'en sais et de ce que j'en vois, ne te rejetera jamais, ou alors il faudrait que tu comettes un certain nombre de connerie, ou que tu sois coupable d'une terrible déception de leurs parts. Je penses... Tu as des contre-exemples "etre partout nulle part", ce serait bien que tu nous les fasses partager!
Revenir en haut Aller en bas
http://medieval-demcratie.skyblog.com
Ëtre partout nulle part
Go(th)golito
Go(th)golito
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Sam 26 Avr 2008, 19:53

Je vois je vois,
j'ai entendu parler du cas des familles qui expulsent leurs enfants hors de chez elles parce-qu'ils ne sont pas devenus telles qu'elles voudraient que ces enfants sont devenus
Et quand je vais en soirée avec ou non mon look gothique contre son gré,ça c'est une autre histoire,puisqu'elle m'avait menacé de verrouiller le chaînon de sécurité...bien que je pense que c'est sur le coup de la colère

J'ai des oncles qui ne se parlent plus depuis bon nombre années pour des querelles passées...
Et il y a aussi les cas très connus d'infanticide de la part de mères envers leurs propres progénitures...
Ca me fait poser une question : les querelles de familles pourraient détruire l'amour familial?

Je vais développer tout à l'heure
Revenir en haut Aller en bas
endless-lost
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Dim 27 Avr 2008, 12:29

Moi aussi, j'ai déjà vu des cas comme ça. mais je penses que ce n'est pas parce que les familles expulsent leurs enfant de chez elles qu'elles ne les aiment plus. Ce serait plutôt parce qu'elles n'arrivent plus à les gérer. L'amour parental est indestructible. La cas que je connaissais, c'était un copain à mon frére qui fesait depuis un certain temps un tas de conneries mais pas des petites conneries quoi... (deals, drogues...), je penses que c'est normal qu'à force les parents finissent par craquer et décident de laisser leurs enfants essayer de se débrouiller avec leurs propres moyens. C'est ce que les parents de cet ado ont décidé de faire, le lâcher dans la rue afin de lui montrer ce qu'est la réalité de la vie. Mais je crois qu'après ça, il a encore plus mal tourné, il volait pour subvenir à ses besoins. Mais un jour, alors qu'il était en tain de piller dans une maison, la propriétaire l'a surpris et a appelé les flics. Il s'est retrouvé en tôle et s'est fait tué par le gars qui était dans la même cellule que lui. Je peux te dire qu'aprés ça, les parents ont culpabilisés à mort et ne s'en sont pas remis... Pour ton look gothique, c'est normal que tu ai des problèmes avec tes parents, j'en ai aussi avec les miens et je crois que c'est comme ça pour la majorité des gens. Aprés le rapports frére et soeur et celui parents et enfants est aussi différent. J'ai déjà vu aussi des fréres, des soeurs ou des fréres et des soeurs qui ne s'entendaient pas et ne se parlaient plus, c'est une relation différente. Et là, il est possible de couper les ponts...Pour les cas d'infanticide, à mon avis cela provient d'un désequilibre psychique de la part de la mére, d'une folie pure...
Revenir en haut Aller en bas
http://medieval-demcratie.skyblog.com
Ëtre partout nulle part
Go(th)golito
Go(th)golito
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Dim 27 Avr 2008, 15:03

Je vois,merci de ta réponse
C'est vrai que quand quelqu'un fait des grosses conneries,la famille n'a d'autres choix,et apparamment on l'aime tout de même...

Bon après je ne connais pas de cas où c'est l'enfant une fois adulte qui choisit de couper les ponts,et que ça ne dérangerait pas trop ses parents

Mais je me demande si on peut comparer le rapport entre amis et dans la famille,car à force de passer de bons moments avec les amis proches et sincères (avec qui on correspond aux "critères d'amitié") ils finissent pour mieux nous connaitre...
Enfin je ne sais pas,entre la famille et les amis avec qui on a des affinités...
Revenir en haut Aller en bas
endless-lost
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Dim 27 Avr 2008, 15:47

Ca dépend de ta famille et ça dépend de tes amis... sans doutes!
Revenir en haut Aller en bas
http://medieval-demcratie.skyblog.com
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Dim 27 Avr 2008, 19:53

Pour moi c'est la même chose... En restant dans les généralités, donc sans rentrer dans le cas par cas, un ami(e) petit(e) ami(e) sera là pour nous qu'importe ce qui arrive, de la même manière que la famille sera là... Ou pas. La famille n'est pas là en tout lieu / toute circonstance pour tous, tout commes les amis ne seront pas forcément toujours là pour tous...

Pour mon histoire en tout cas, je pense que je serais toujours là pour un ami(e) meme perdu de vue, tout comme je serais là pour des membres de ma famille (dans la mesure où je connaisse qd meme cette personne...). Et je pense que mes amis et famille seront toujours là pour moi aussi...

Par contre, et pour aller dans l'autre sens que EPNP, je sais que je serais d'avantage là pour mes amis que pour ma famille...
Revenir en haut Aller en bas
Ëtre partout nulle part
Go(th)golito
Go(th)golito
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Dim 27 Avr 2008, 19:59

Je suis pareil que toi Lilith's Wasp...c'est pour ça que je pose ce topic...
Par exemple quand un ami vient de décéder,ça nous affecte beaucoup,autant que si c'est un membre de la famille...
Pourtant même si on n'a jamais rencontré,mais qu'on a fait des choses sur internet avec lui...alors le deuil sera difficile...autant pour un ami que pour un membre décédé de la famille...
Revenir en haut Aller en bas
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Dim 27 Avr 2008, 20:37

Ah ok... J'ai cru lire ça entre les lignes oui, ben désolé pour ça, mais ça ira mieux...


Après je dirais qu'on a tous un rapport différent aussi avec la mort. Mais je pense que perdre un ami qu'on n'a jamais rencontré, un ami d'internet, c'est plus difficile que de perdre un ami réel, en tout cas moi je pense que je le vivrais plus mal... C'est pas la meme histoire qui est partagée, pas la meme attente non plus. Et le présent d'attendre sa connection, ça fait mal......


bisous mon petit père!
Revenir en haut Aller en bas
Ëtre partout nulle part
Go(th)golito
Go(th)golito
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Dim 04 Mai 2008, 11:46

Si un enfant devenu adulte finit par se libérer et ne devient pas comme l'espérait ses parents,ceux-ci le renieront
Donc est-ce qu'une mère renie vraiment son fils si celui-ci fait ce qu'il veut (alors que ce n'est ni illégal,et qu'il ne cause aucun tort à qui que ce soit)? si le fils refuse d'obéir à sa mère? elle ne juge même pas sur le résultat,elle dit que c'est perdu d'avance...
Revenir en haut Aller en bas
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Dim 04 Mai 2008, 12:33

Oula... Déjà de une, les barrières que tu as c'est toi qui te les infligent. Être parent c'est éduquer son enfant afin qu'il devienne adulte, afin qu'il fasse ses propres choix. Qu'il devienne une vraie personne par lui-même.

Un parent ne renie pas son enfant, sinon c'en est pas un. Si tu te libères, elle sera surement vexée, mais si elle même est une adulte elle se rendra compte que l'erreur est pour elle. Après les mères de 50 balais qui sont des gamines, ça existe j'en ai une aussi ^^

La limite se trouve aussi dans ce que toi tu fais. C'est pas parcequ'elle a des airs de dicateur communiste qu'elle a tord aussi... Faut faire le pour et le contre entre ce qu'elle dit et ce que tu fais/veux faire, voir si de ta part il y'a suffisemment de maturité, si tu ne te laisse pas porter par des pulsions infantiles plutot. Parceque mine de rien les conneries que te sortent les parents ont souvent une grosse part de vrai, meme si on s'en rend compte que bien plus tard, et meme si sur le coup notre vision des choses était super réfléchie.

Ce que j'ai fait perso, parceque j'étais aussi plus ou moins dans ce cas, être obligé de me ranger à ce que mes parents espéraient de moi, parcequ'ils m'avaient qd meme payé les deux plus belles années de ma vie ^^ je me sentais un peu redevable... Et bien je ne les ai pas froissé, mais sans oublier mes envies. Là je taffe à paris pour "rentabiliser" mes études , et à la rentrée 2009 je reprends mes études en lettres. Comme ça eux n'ont pas l'impression que mes études n'ont servis à rien, pis moi je me fais plaisir à vivre mon truc comme je l'entends...

Le truc c'est de faire ce qu'il te plait sans pour autant te mettre dans une impasse parcequ'il y'a des chances que ta mère ne dise pas 100% de conneries ^^



enjoy :p
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Dim 04 Mai 2008, 13:05

ce sont deux, ou trois types de relations qui n'ont rien à voir mais ne s'opposent pas, elles sont complémentaires. là je parle de la façon dont je vois les choses, pas comme elles sont forcément Wink
La famille c'est là où tu as grandi, qui t'ont élevé, influencé, tu ne peux pas vraiment échapper, tu es lié par le sang et surtout par ses années de vie l'un avec l'autre. Ils sont sensé être toujours là en cas de problèmes et ceux malgré les nombreuses tensions. Ce sont ceux qui te supportent et sont sensé t'aimer tout au long de ta vie et peut importe ce que tu deviens vraiment. les seuls sur qui ont peut compter même si on s'entend pas plus que ca.
Les amis, c'est différent, on s'imagine toujours et cherche toujours à pouvoir compter dessus mais en fait on ne peut pas et on ne les garde pas des années, ou rarement. C'est une relation beaucoup plus courte, incertaine, mais aussi plus intense, avec un ami il y a des confidences, de grands délires. on peut dire pas mal de choses dont on ne parle pas forcément à la famille aussi. Interconnaissance, complicité et partage.

DH j'ai toujours pensé que c'était pas possible de renier pour cette simple raison. mais non en fait. Je crois aussi qu'il faut la comprendre elle pense avoir raté quelque chose, se sent accusée par les autres, parce que ca doit être quelqu'un pour qui la pression sociale à la norme doit être forte et elle l'a ressent plus que toi. Je pense qu'il faut parfois faire des efforts et tenir compte de ca, un jour tu sais tu auras ton propre appart et tout Wink c'est important une famille, logiquement c'est les seuls sur qui on peut compter, il faut pas les perdre si possible.
pour les relations amoureuse c'est pour moi le meilleur des amis + le meilleur de la famille. Laughing
c'est la même relation qu'amicale de complicité, partage, confidences,
interconnaissance. Mais logiquement si ca se passe bien cela fini par
être aussi ta famille, et garder cette confiance et une forme de lien
durant des années, par exemple quand on se mari, on fait entrer la
relation dans la famille. C'est un agrandissement et une construction
de famille, qui assure (normalement) un lien à vie. Après à cette
relation faut ajouter le physique et la complémentarité des âmes.
Enfin
en bref, si y'a bien une époque de la vie où les liens familiaux et
amicaux sont en conflits (vers l'adolescence) c'est normal, c'est en
partie le processus qui permet de se construire une identité et
personnalité, l'envie d'être soi et de voir d'autres choses. Ce n'est
pas pour autant que les deux sont réellement opposés, par la suite le
tout s'harmonise, normalement toujours Wink
Par
contre j'ai toujours du mal avec ceux qui mélangent les relations
amicales et familiales, qui par exemple sont avec leur mère comme avec
une copine, ca m'a toujours choqué.

je suis loin d'être dans ta situation, si tu parles de tout ce qui est goth qui fait que ta mère pourrait te renier. Mes parents n'ont rien contre l'anormalité surtout que je ne suis pas non plus une dégénérée, j'ai même parfois l'impression que ma mère est fière que j'ose, que je sois moi et épanoui, enfin c'est pas tout le temps le cas. quand elle a des reproches à faire ou quand elle est fachée c'est des critiques qui me retombent dessus. Et franchement je suis bien contente, parce que je sais comment ca fonctionne dans une petite ville comme où ils sont et ca doit jazer à mort dans le dos et tout. je vous raconte pas, et puis c'est toujours exagéré comme quand ils disaient tous dans le quartier entre eux que mon père était mourrant, qu'elle connerie en plus ils soutenaient genre on voulait pas avouer!!!!
mais je la sens la pression à la réussite, pour trouver un bon taff et faire mes études et tout et tout, tant que j'y arrive etc et bien pas de critiques et vraiment de souci, et si ca merde je peux aussi compter sur eux pour me motiver, c'est une très grosse pression. mais au moins c'est marrant mon père est persuadé que la plupart des goths ont un super taff et fait des super études, j'irais pas le contredire pour être tranquille Wink
Dh tu as toute ta vie pour être toi, te lacher et faut surtout pas perdre ta famille, et si tu en as vraiment marre et tout, prend une chambre en cité U, tu verras mais ne les perd pas.
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Dim 04 Mai 2008, 13:09

oulala pavé désolée. DH c'est à toi que je parlais à la fin.
je viens de penser à un truc c'est que les relations amicales c'est plus de la complicité
et les relations familiales de la protection. je crois aussi que les parents cherchent à nous protéger et essayer à tout prix de nous donner le meilleur avenir, et être dans la norme, faire des études peut être une façon de nous protéger. Ensuite plus tard, la relation sera inversée et ce sera à nous de les protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Ëtre partout nulle part
Go(th)golito
Go(th)golito
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Dim 04 Mai 2008, 14:36

lilith’s wasp : ma mère a 53 balais et elle est têtue,elle croit toujours avoir raison pour avoir beaucoup vécu dans son pays d’origine,mais elle a assez peu vécu ici même si elle est au fait de l’injustice de la société,je me fixe quand même des limites,j’aurais pu faire toutes les soirées gothiques du mois d’Avril ou de Mai mais j’ai choisi de ne pas en faire et ma mère ne dit rien,ma mère ne dit rien quand je reste à glander chez moi alors que j’aurais pu sortir,faire des soirées,etc…
Je sais aussi qu’elle a raison,mais pour elle,ceux qui « profitent de la vie » par des soirées pour s’amuser ratent leurs vies,il faut sacrifier son présent pour un avenir hypothétique…
C’est bien si tu as réussi à vivre tout en faisant croire à tes parents que tu assures ton avenir,moi je présenterais mes excuses à genoux à ma mère si je me trompe…

Nébuleuse : c’est vrai qu’il faut compter sur la famille en cas de problème mais encore faut-il que la famille perçoit parfaitement le fond comme la forme du problème…
Oui ma mère se bat pour avoir une bonne image de la mère modèle de famille,et ça me saoûle à la longue,car par sa réputation,ça m’empêche de m’affirmer tel que je suis
Tout ça parce-que je crois avoir trouvé le moyen d’aller à la WGT,ma mère me dit « je ne t’interdis pas d’aller en Allemagne,je n’ai plus de fils de toute façon »,je suis sûr et certains que ça n’aurait rien changé si j’avais une vie « normale » parce-qu’il y a les discothèques,Rock en Seine,et autres types de festivals (rock,jazz,rap,etc…)…
J’ai vécu 17 ans en étant sage,restant tranquille comme un no-life à ne connaître que ses devoirs,à part une hypothétique assurance pour l’avenir je ne vois pas ce que ça m’a apporté…
Mon père n’est pas du tout au courant de ce qu’il se passe avec ma mère,vu qu’il s’est barré assez loin bien qu’il prend de temps en temps des nouvelles à moi et à ma sœur
Je suis en train de faire une demande de logement en Cité U
En tout cas j’ai dit en pleine face à ma mère : « Tu m’empêche de vivre » j’en ai eu marre de tout garder pour moi…
Si seulement j’ai eu des parents cools,tolérants et qui savent les envies de s’amuser un peu…
Moi je compte sur mes amis car je partage de bons moments avec eux,eux seuls peuvent parfaitement me comprendre,je me vois mal en train de passer d’excellent moment à la Foire du Trône avec ma mère…ou aller en soirée avec ma famille ou faire un festival avec ma famille…
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Dim 04 Mai 2008, 16:26

c'est que tu ne peux pas demander non plus à ta mère d'avoir les même objectifs et même envie que tes amis. C'est pas les mêmes perspectives. Les amis ca s'amusent, ca se réconforte... la famille ca te pousse à réussir et te construire ta vie, c'est du long terme, les amis voient le court terme voire la satisfaction sur le coup. Elle a pas raison pour autant, mais peut être que le changement est aussi trop rapide et brutal en un an, réussi tes études au moins pour lui prouver que tu peux faire les deux et que ca nuit pas à ton avenir et fais pas de toi un dépravé. Tu ne peux pas non plus lui montrer les soirées de toute façon y'a toujours des cas et elle ne verrais que ca.
Revenir en haut Aller en bas
Ëtre partout nulle part
Go(th)golito
Go(th)golito
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Dim 04 Mai 2008, 16:56

Vu comment va le monde aujourd'hui il est plus difficile que jamais d'avoir un boulot même avec un bac+10 (c'est la durée maximale de chez maximale)...
Oui les amis et par extension l'amour sont faits pour l'instant présent et la famille pour le soutien et l'avenir...
Elle a dit un jour : "obtiens ton bac et tu feras ce que tu veux ensuite", eh ben ce n'est pas ce qui se passe aujourd'hui,avant elle essaie de m'empêcher de m'amuser,elle abandonne la partie mais en me reniant...mais en effet elle l'a dit que si j'ai de très bonnes notes en ce moment elle n'aurait strictement rien dit sur ce que je fais...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Dim 04 Mai 2008, 17:08

C'est normal de partir de la maison un moment donné parce qu'on endure plus ses parents, mais ça n'empêche en rien l'amour réciproque.

Être: tu as fais un bon choix a mon avis, ça va aider ta relation avec ta mère je crois, car c'est peut-être un peu de distance dont vous avez besoin, elle va s'ennuyer de toi assez vite, et vous allez être content de vous revoir de temps à autres.

Perso, ce qui me dérange, ce sont les couples qui demeurent ensemble "pour les enfants" mais les pauvres, ils voient leur père et leur mère se quereller sans cesse, ce n'est pas vraiment de l'amour je crois, c'est mieux de se séparer, autant pour le couple qui ne va plus que pour l'enfant, qui aura au moins la chance d'apprendre un meilleur modèle d'affection.
Revenir en haut Aller en bas
Ëtre partout nulle part
Go(th)golito
Go(th)golito
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Dim 04 Mai 2008, 17:29

Je ne sais pas si tu as entendu parler de la crise immobilière à Paris et en France,du fait que les loyers atteignent des proportions pas possible...mais bon je te remercie franco

Hum,concernant les couples qui restent ensemble pour "leurs enfants" c'est vrai que c'est dur...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Dim 04 Mai 2008, 17:47

non, pas vraiment, je ne suis pas au courant de ça
Revenir en haut Aller en bas
Bullet
Âme confirmée
Âme confirmée
avatar


MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   Jeu 19 Jan 2012, 11:51

Je pense que la famille accepteras ton choix mais que sa dérangeras peut être ... Après Nébuleuse à raison , tu ne peut pas demander à ta famille d'avoir les objectifs que toi et tes amis
Parfois il faut prendre sur soi et les effort seront payant Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour familiale vs/et/ou l'affection amicale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum gothique: Mélancolie Gothique :: Mouvements et modes de pensée undergrounds, culture sombre :: ~*PHILOSOPHIE, DEBATS ET REFLEXIONS DIVERSES*~ :: Réflexions diverses-
Sauter vers: