Forum gothique: Mélancolie Gothique

Forum de discussion sur le mouvement gothique, l'ésotérisme, les modes de pensée underground, la culture sombre.
 
AccueilHomeCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionBoutiqueAngellyca Hoffmann ~ Médium - Tarologue - OccultisteWebzineRèglement du forumRadio goth-metalRadio paganRadio relaxationNos Partenaires

Partagez | 
 

 personnalité dépendante / indépendante

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: personnalité dépendante / indépendante   Mer 13 Aoû 2008, 04:12

Je vais y aller bref seulement parce qu>'il est tard et je ne veux pas échapper l'idée, mais j'ai eu il y a quelque temps une discussion avec ma meilleure amie sur ce sujet.

Il y a certaines personnes qui sont dépendantes des autres, que ce soit pour ne pas oublier leur routine, leurs affaires, se rassurer, confirmer une idée, ou bien voir si ce qu'elles portent leur va bien ...
D'autres préfèrent tout faire eux-mêmes, n'ont pas besoin vraiment de se faire suivre, préfèrent faire leurs choix et absorber les échecs quand ils se présentent
Revenir en haut Aller en bas
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Jeu 14 Aoû 2008, 04:11

J'ai pas trop d'avis sur ta non-question Franco...

A vrai dire et pour la jouer franco (YES!!! j'ai enfin réussi à caler ce jeu de mot!! depuis le temps que je le prépare...) je l'aime pas ta non-question. Elle se pose sur un fait que j'accepte pas:

Y'a un tas de personne qui vont avoir marqué "dépéndante" sur le front
Le reste avec marqué "indépendant"

Je suis par contre interessé à savoir ce qui va pouvoir être dit... Hésite pas à dévelloper ta vision des choses, ta reflexions, là tu n'as juste posé un pseudo-fait basé sur...


*s'écrit "indépendant" au feutre noir sur le front*

(merde c'est écrit à l'envers -_-")
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Jeu 14 Aoû 2008, 04:22

j'ai toujours l'impression que poser une question est pour avoir une réponse, alors je n'en pose pas

ce n'est pas un fait, c'est ma vision des choses, et c'est une ébauche comme je l'ai dit, que je ne sais pas comment aborder, alors j'ai laissé le sujet ouvert dans l'espoir qu'on m'apporte une piste pour le développer
Revenir en haut Aller en bas
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Jeu 14 Aoû 2008, 04:31

Ben je le développerais volontiers, mais l'ouvrir par une vision des choses posée comme un fait, moi j'ai juste envie de répondre... Ben oui mais non ^^ Et le dévellopement de ce "ben oui mais non" c'est simplement qu'un bonhomme ne rentre pas dans une case, t'es pas soit dépendant soit indépendant...

L'avantage de la question c'est que tu ouvres le sujet. Une question c'est pas fait pour apporter une réponse, c'est fait pour réfléchir à un sujet en laissant toute liberté sur le comment-qu'on-va-faire, ça ouvre plus que ça n'enferme, vision personnelle bien sur.

Je te répondrais bien, mais faudrait soit que tu poses une question, soit que étoffe ton ébauche pour voir ce que toi tu en penses, et pourquoi t'en es arrivé à vouloir développer. :p
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Jeu 14 Aoû 2008, 04:53

Lorsque nous avons une décision à prendre, certains veulent à tout prix être assurés de prendre le bon chemin, ils demandent conseil, ils vérifient tout, ils tournant autour du pot. Lorsqu'un échec se présente, ils vont tenter de lui trouver une raison, une cause. Pour d'autres, un choix évident va d'imposer, et si celui-ci mène à un échec, ils ne se poseront pas nécessairement de questions, et ils vont essayer autre chose.
Chacune de ces deux visions n'a aucun avantage sur l'autre, et se présentera sous une perspective différente à chaque décision. Par contre, je crois pouvoir observer que certaines personnes penchent plus vers un côté "confiant" ou indépendant, alors que d'autres recourent à un conseil où veulent se rassurer pour quasiment n'importe quoi.

Cela s'observe par exemple chez les consommateurs: certains demandent tout de suite conseil à un commis en entrant dans un commerce, d'autres iront chercher par eux-même, même si cela leur prend plus de temps, et qu'ils ne prennent pas nécessairement le produit dont ils auraient eu besoin quand ils sont entrés.
Cela s'observe aussi dans une relation amicale: certains vont vouloir partager leurs soucis plus facilement, échanger et s'attacher vraiment à la vie de l'autre, alors que d'autres y verront seulement un échange, une camaraderie qui sort de ce qui est plus personnel, pour rejoindre ce qui est déjà commun aux deux, intérêts, passions, mais sans plus.
En allant plus aux extrêmes, certaines personnes ne peuvent absolument pas voler de leurs propres ailes, mais seulement en étant accompagnées, ce qu'elles peuvent réaliser va souvent au cela de ceux qui font marche seule.

Je me considère comme quelqu'un d'indépendant, mais je me rend de plus en plus compte que cela m'apporte un certain lot de problèmes, notamment de confiance envers moi-même quand je suis confronté à l'opinion qu'ont les autres sur moi. De même, j'ai l'impression qu'il ne faut pas que je m'en fasse, mais je me rend de plus en plus compte que je ne peut laisser passer les choses qui ne vont pas. Par contre, cette attitude d'indépendance fait que je suis quelqu'un d'autodidacte, qui a appris à beaucoup se connaître (et qui se rend compte en même temps qu'il se connait si peu)
De même, je me rend compte que je ne suis pas capable vraiment de m'ennuyer de quelqu'un, mais je ressent au fond que j'aurais peut-être besoin de ce sentiment d'ennui pour aller mieux.

Encore là, je ne sais pas quoi poser comme question, à part de vous demander si vous vous trouvez dans ce que j'avance, ou si je fais encore un fois un portrait un peu trop général de la question. Bref votre ressenti par rapport à ce que j'ai posé, ou sinon posez moi des questions
Revenir en haut Aller en bas
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Jeu 14 Aoû 2008, 06:08

Merci d'abord d'avoir un peu ouvert le sujet, même si il se fait tard chez toi (pour te répondre, chez nous il est 5h20 ^^ je vais au dodo après ça).

Citation :
vous demander si vous vous trouvez dans ce que j'avance, ou si je fais encore un fois un portrait un peu trop général de la question


Pour moi oui c'est une question trop généralisée parceque trop restrictive. Après je pense que c'est surtout cohérent par rapport à ce que tu as vécu, mais pour que ça fonctionne faudrait mettre des grosses étiquettes sur les personnes, c'est ça qui me dérange.

Je vais donc te répondre en donnant ma façon de vivre les choses...


Citation :
Lorsque nous avons une décision à prendre, certains veulent à tout prix être assurés de prendre le bon chemin, ils demandent conseil, ils vérifient tout, ils tournant autour du pot. Lorsqu'un échec se présente, ils vont tenter de lui trouver une raison, une cause. Pour d'autres, un choix évident va d'imposer, et si celui-ci mène à un échec, ils ne se poseront pas nécessairement de questions, et ils vont essayer autre chose.

Ou pas...

Tu mets en fait ici en contradiction la personne qui va réfléchir à l'extreme sur une situation, qui à ne jamais agir, et la personne qui va agir tête baissée sans se remettre en question derrière, le binoclard et le bibendum... C'est deux extremes stériles, la personne qui réfléchit, calcule tout ne va jamais agir, la personne qui agit ne réfléchit jamais pour profiter de son expérience, il agit sans construire, il ne vit pas vraiment.

Un peu dénué d'humanité... Y'a l'amour à faire entrer en compte je pense, et la peur. L'amour qui va faire qu'on va agir, la peur qui va faire qu'on va calculer les risques. La balance je la vois entre l'amour et la peur que sur un binoclard et un bibendum.

Citation :
Cela s'observe par exemple chez les consommateurs: certains demandent tout de suite conseil à un commis en entrant dans un commerce, d'autres iront chercher par eux-même, même si cela leur prend plus de temps, et qu'ils ne prennent pas nécessairement le produit dont ils auraient eu besoin quand ils sont entrés.

Perso j'ai besoin d'un truc à acheter, par exemple dernièrement des plumes et de l'encre de chine, je suis entré dans une librairie et j'ai été voir directement le gérant, histoire de ne pas tourner 150 ans dans le magasin pour qque chose qu'il n'y a pas. Je vois pas en quoi c'est de la dépendance ou de l'indépendance...

Citation :
Cela s'observe aussi dans une relation amicale: certains vont vouloir partager leurs soucis plus facilement, échanger et s'attacher vraiment à la vie de l'autre, alors que d'autres y verront seulement un échange, une camaraderie qui sort de ce qui est plus personnel, pour rejoindre ce qui est déjà commun aux deux, intérêts, passions, mais sans plus.
En allant plus aux extrêmes, certaines personnes ne peuvent absolument pas voler de leurs propres ailes, mais seulement en étant accompagnées, ce qu'elles peuvent réaliser va souvent au cela de ceux qui font marche seule.

Je pense que c'est le point où mon vécu colle absolument pas avec tes extrêmes. Mes amis c'est ma famille, j'ai un de mes frangins qui a besoin de moi à l'autre de la France j'y vais sans me poser de question. on échange nos pensées, on se les fout à la gueule, on s'est construit et on se construit encore tous ensemble, pourtant on est tous profondément différent, que ce soit dans le fond ou dans la forme. On est frères, ça devrait impliquer une dépendance, mais on se voit peu souvent, on se donne signe de vie peu souvent, on fait notre vie dans nos coins et on se rejoints... La notion de dépendance dans cette relation n'a pas de place cohérente. On marche tous seul pour reprendre ton expression, mais tous ensemble.


Citation :
Je me considère comme quelqu'un d'indépendant, mais je me rend de plus en plus compte que cela m'apporte un certain lot de problèmes, notamment de confiance envers moi-même quand je suis confronté à l'opinion qu'ont les autres sur moi. De même, j'ai l'impression qu'il ne faut pas que je m'en fasse, mais je me rend de plus en plus compte que je ne peut laisser passer les choses qui ne vont pas. Par contre, cette attitude d'indépendance fait que je suis quelqu'un d'autodidacte, qui a appris à beaucoup se connaître (et qui se rend compte en même temps qu'il se connait si peu)

L'indépendance c'est une bien belle image, mais au final on est tous avant d'être dépendant ou indépendant: humain. On n'est ni berger ni mouton, et si on doit être l'un on est l'autre également.
Je tranche vif avec toi ce soir, mais j'ai bien compris ce que tu dis. Oui il y'a des personnes qui vont ressentir à un certain moment un réconfort en étant accompagné, mais l'humain est évolutif si il vit. Pareil pour le cas contraire. Ok Franco t'es indépendant, ok ça t'as permis de comprendre des choses sur toi même, mais tu as aussi besoin des autres, des échanges pour te comprendre et pour comprendre le monde. Tu serais indépendant tu n'aurais pas besoin d'avoir confiance en toi, ou au moins tu aurais cette confiance en toi. Tu n'aurais pas besoin du réconfort que peut t'apporter l'opinion des autres.

Tu me fais un peu penser à un de mes frangins, toujours prêt à la remise en question mais dépendant de l'indépendance. Ton discours ne me dérange pas plus que ça malgré ce que j'en dis, je te souhaite juste de ne pas t'enfermer dans cette image de l'indépendance, parceque c'est une image, des frontières qui sont juste humaines, qui n'existe pas, ou du moins que pour la personne qui se les acceptent. Ce que je ressens de ta pensée, c'est que la question est un peu plus profonde que le rapport de dépendance, c'est une question de rapport aux autres intégrant des facteurs humains, et non simplement des concepts de l'intelect.


Il n'y a eu aucun jugement de ma part Franco, et excuse moi si j'ai été brute et sans forme. Je pense pas que l'échange soit terminé sinon j'aurais pt etre fait plus attention Wink ^^

Citation :
Lorsque nous avons une décision à prendre, certains veulent à tout prix être assurés de prendre le bon chemin, ils demandent conseil, ils vérifient tout, ils tournant autour du pot. Lorsqu'un échec se présente, ils vont tenter de lui trouver une raison, une cause. Pour d'autres, un choix évident va d'imposer, et si celui-ci mène à un échec, ils ne se poseront pas nécessairement de questions, et ils vont essayer autre chose.

=> Là dedans tu te situes dans la première ou seconde catégorie?



(6h10 -_-')
Revenir en haut Aller en bas
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Jeu 14 Aoû 2008, 06:08

* message en double *

(et désolé il manque des mots dans mon post Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Jeu 14 Aoû 2008, 17:03

habituellement je sais ce que je veux, et comme je suis borné je vais jusqu'au bout même si ça foire, sans demander d'avis. Il y a une chose où je demande conseil, c'est quand cela touche à mon avenir à long terme
Revenir en haut Aller en bas
Kira.Crow(n)
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Jeu 14 Aoû 2008, 17:35

Je pense que l'on est tous plus ou moins dans les deux cas à différents degrés, et que certains actes qui dénotent d'une dépendance chez certains n'ont pas du tout la même portée chez quelqu'un d'autre.

Etre indépendant ne veut pas dire "ne pas communiquer", à mon sens.

Comme le souligne lilith, on peut très bien demander un renseignement sans forcément que ce soit pour se rassurer, mais tout simplement par calcul (je peux le savoir par moi même en cherchant, mais l'épicier me fera gagner du temps).

Au final, on arrive à cette question : qu'est-ce qui fait que l'on est dépendant ou indépendant ?

Je pense qu'il y a plusieurs échelles de réflexion, mais évitons de traiter de la dépendance matérielle/physique, on sait tous ce qui la compose je pense, et on arriverait vite à un accord stérile.

Mais qu'est-ce qui fait qu'on a besoin des autres y compris quand on est en situation d'être indépendant au sens le plus basique du terme ?

La réponse est peut-être la confiance en soi, mais ce n'est qu'une suggestion.
Revenir en haut Aller en bas
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Jeu 14 Aoû 2008, 19:38

Franco: tu fais très très bien. Je veux pas du tout plier le topic, je veux juste lui donner un autre impact. Je pense pas que ça se résume à dépendace/indépendance.

Citation :
Au final, on arrive à cette question : qu'est-ce qui fait que l'on est dépendant ou indépendant ?

Je pense qu'il y a plusieurs échelles de réflexion, mais évitons de traiter de la dépendance matérielle/physique, on sait tous ce qui la compose je pense, et on arriverait vite à un accord stérile.

Walaa, pour cette raison. La question dépendance/indépendance est vite stérile et pour ma vision des choses ça impose trop d'appriori, tout n'est pas tout noir ou tout blanc, ça se mélange, ça évolue, suivant le temps, suivant les situations.


Citation :
Mais qu'est-ce qui fait qu'on a besoin des autres y compris quand on est en situation d'être indépendant au sens le plus basique du terme ?


L'indépendance c'est une image de liberté. La société prone l'image de la liberté dans l'extreme, c'est à dire que seul importe l'image, le fait d'être "Libre", avec un grand L dans ce cas parceque bien sûr on parle de liberté absolue et irréfutable... Mais au final on court après l'image de quelque chose dont on ignore tout.

Si on fait un petit sondage, je suis certain qu'une très grosse majorité des personnes diront qu'elles sont indépendantes, parceque dire qu'on est indépendant suffit aujourd'hui à l'être, dire qu'on est libre suffit à l'être. La différence c'est juste qu'on a pas la notion des mots, la liberté n'est plus qu'une image.


Qu'est ce qui fait qu'on a besoin des autres même en étant indépendant? Pour évoluer je pense. Pour échanger, voir des choses que seuls nous ne verrons jamais, remarquer pour être plus précis des choses que nous ne remarquerions jamais seuls.

Vous avez kira et Franco 19 ans. Vous avez en gros vécu 7000 nuits, 7000 levers de soleil, 7000 journées et 7000 crépuscules. Tu peux très bien vivre autant d'aurores et autant de crépuscules sans te rendre que ça rendait le ciel rouge, et sans en cerner le sens. Je pense que si on vivait en hermite, seul, on ne remarquerait rien de ce que peut nous offrir la vie. C'est un peu l'histoire du petit prince, le fait d'être apprivoisé ou d'apprivoiser. C'est juste un petit lien humain qui va donner une autre importance à ce que tu vis, qui va peut être t'approcher d'une essence qui te fera non seulement vivre mais aussi comprendre qui tu es, ce que tu es.

Je pense que l'indépendance et la dépendance sont tout les 2 aussi primordial pour exister. L'indépendance car c'est la base pour avancer vers ce que tu es, c'est ce qui tracera ton chemin. La dépendance car c'est ce qui te feras comprendre qui tu es et ce que tu es.

On a besoin des autres, même si ça fera mal un jour. Faut pas avoir peur de vivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Jeu 14 Aoû 2008, 21:09

Citation :
Je pense pas que ça se résume à dépendace/indépendance.
moi non plus, mais je crois que je n'ai vraiment pas été clair Neutral
je veux dire c'est deux extrêmes, et je crois que les deux sont invivables
seulement, certains penchent beaucoup plus d'un côté que de l'autre, et c'est ça que je ressent
Revenir en haut Aller en bas
Teg
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Dim 17 Aoû 2008, 12:30

Clair, mais l'impact ne sera pas le même...


Ce que je ne comprends pas c'est les multiples possibles de ta question : on peut être sentimentalement dépendant et matériellement indépendant par exemple, alors où se situe-t-on ?


A mon sens, l'indépendance totale ne peut exister dans un concept social, et cela ne veut pas dire que l'on vivre mieux ou moins bien, mais que de tout temps nous avons eu une sociabilité qui fait de nous des êtres assez dépendant des autres, de notre environnement naturel et de notre environnement sociétaire.

Alors c'est amusant mais à cette question je dirais que nous sommes dépendants, mais que nous avons un certain libre choix qui nous donne l'illusion d'une indépendance...

En lisant le sujet, j'ai cru un instant que tu parlais juste sentimentalement. Et à ce sens, ma réponse sera tout autre. Je trouve dommageable que certaines personnes dans le cadre de leur relation sociale intime, devienne suffisamment dépendant pour ne plus véritablement exister eux mêmes. Leur venue devient rare (donc d'une complaisance plus intense quand on les voit) mais parfois toute leur personnalité se liquéfie et là je trouve cela dangereux. Mais rien qui ne soit nuisible fondamentalement...

Du coup à la lumière de cet exemple, il existe un nombre incroyable de panels d'intensité. La dépendance est clairement le lot quotidien et l'indépendance relative (et pas du tout absolue car non existante) joue sur cette frontière. Parfois elle la dépasse et l'on trouve quelques ermites ou des communautés retirées du monde social où elles vivent. etc etc etc.

Point de jugement de valeur, maintenant. Dépendance donc certes, mais possibilités de moments d'indépendance qui rendent à la fois la dépendance douloureuse, mais qui aussi fixe un objectif utopie à atteindre... Le communisme est en fait une sorte d'indépendance dans la dépendance à certains degrés.

Je sais pas si je suis très clair... Il est tôt... lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Dim 17 Aoû 2008, 15:21

Citation :
on peut être sentimentalement dépendant et matériellement indépendant par exemple, alors où se situe-t-on ?

comme j'ai essayé, il me semble, de l'expliquer, il faut les prendre à part
Revenir en haut Aller en bas
Teg
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Dim 17 Aoû 2008, 18:37

yep mais c'est dur, car l'un dans l'autre sans être complémentaire ou dissociant, ils constituent deux plans de perception différent certes mais qui englobe la même réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Dim 17 Aoû 2008, 18:43

être dépendant matériellement c'est être possessif, et je ne crois pas que c'est un comportement qui va de même influencer une dépendance au niveau sentimental, même s'il est probable que ce soit pareil aussi.

sinon, pour ce qui est de se situer, je crois que c'est à chacun de le faire, et à quelque part c'est un moyen de se connaître.
Je proposais l'idée comme une réflexion, pas comme une classification de toute façon, juste un moyen de comprendre ce que nous sommes, peut être un moyen de comprendre certaines actions.
Revenir en haut Aller en bas
Kira.Crow(n)
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Dim 17 Aoû 2008, 18:49

franco44444 a écrit:
être dépendant matériellement c'est être possessif
Pas forcément, il n'y a pas que le cas du matérialiste accompli, il y aussi dans ce terme le fait que tu dépendes du couvert de tes parents par exemple (au carrefour de la dépendance financière).

Ta "problématique" me rappelle Sweet Dreams reprit par Manson, qui insiste sur l'aspect dominant/dominé, même si le sujet est autre (mais je suppose que tu y as peut-être fait quelques liens).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Dim 17 Aoû 2008, 19:14

Citation :
tu dépendes du couvert de tes parents par exemple (au carrefour de la dépendance financière).
ce n'est pas de ça que je parle, c'est une situation socio-économique ça, pas un trait de personnalité Smile

ce que je veux dire par dépendance matérielle c'est de ne pas se sentir à l'aise quand on a pas l'objet nécessaire pour faire quelque chose, avoir toujours besoin de nouveau, d'acheter des trucs, d'avoir des choses qui fonctionnent, de ne pas être capable de se priver de quelque chose qui vous parait indispensable, et non seulement utile, alors qu'une autre personne pourrait
Revenir en haut Aller en bas
Kira.Crow(n)
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Dim 17 Aoû 2008, 20:37

Well my bad...

Cela dit je pense voir un peu ce que tu entends par tendre plus vers la dépendance ou l'indépendance.
Je suppose que tu veux dire que certains ont une personnalité qui les font pencher vers de la dépendance ou l'inverse, mais qui ne le sont pas par essence, contrairement à ce que pourrait faire croire ton ouverture du sujet.

Enfin c'est assez dur de disserter là-dessus étant donné que tu as posé un fait sans problématique à la base =P
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Dim 17 Aoû 2008, 20:46

je me demande si c'est suffisant pour pouvoir expliquer un comportement, si ce trait de personnalité peut-être déterminant ou non chez une personne, assez pour lui définir un mode de vie
Revenir en haut Aller en bas
Kira.Crow(n)
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Dim 17 Aoû 2008, 21:16

Maintenant c'est beaucoup plus clair.
Mais je pense pas que ce soit une racine, étant donné que ce genre de comportement peut-être (comme je l'ai déjà mentionné) influencé par le niveau d'estime que l'on a de soi, par exemple.
Du moins c'est mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Teg
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Lun 18 Aoû 2008, 13:10

Le mode de vie ne dépend pas seulement de sa personnalité mais aussi de l'univers dans lequel on vit. Et on pourrait même ajouter que la personnalité dépend aussi beaucoup de son environnement socio-économico-politico-culturel et de son éducation...

Du coup, où se situe la contingence de chacun ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   Lun 18 Aoû 2008, 17:10

Citation :
Le mode de vie ne dépend pas seulement de sa personnalité mais aussi de l'univers dans lequel on vit.

le trait de personnalité peut pareil surpasser ces conditions d'après moi, il peut être restreint, se montrer différemment, mais quelque part il finit toujours par se superposer aux autres, comme une sorte de besoin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: personnalité dépendante / indépendante   

Revenir en haut Aller en bas
 
personnalité dépendante / indépendante
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum gothique: Mélancolie Gothique :: Mouvements et modes de pensée undergrounds, culture sombre :: ~*PHILOSOPHIE, DEBATS ET REFLEXIONS DIVERSES*~ :: Réflexions sur notre vie intérieure-
Sauter vers: