Forum gothique: Mélancolie Gothique

Forum de discussion sur le mouvement gothique, l'ésotérisme, les modes de pensée underground, la culture sombre.
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionBoutiqueAngellyca Hoffmann ~ Médium - Tarologue - OccultisteRèglement du forumNos Partenaires

Partagez | 
 

 metal gothique, ou le non-sens de la gothic attitude

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: metal gothique, ou le non-sens de la gothic attitude   Ven 06 Mar 2009, 03:31

Rappel du premier message :

pourquoi y a t'il cette fascination de vouloir appeler gothique tout ce qui est un brin populaire et facile d'écoute dans le métal, comme le symphonique et le mélodique ?
pourquoi, dès qu'il y a une fille dans un groupe, on entend parler de gothique.
D'où vient ce non-sens selon vous ?

Mon hypothèse est Gothic (1991) de Paradise Lost, quelles sont les vôtres ?
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: metal gothique, ou le non-sens de la gothic attitude   Lun 23 Mar 2009, 09:35

Tout dépend de ce que tu appelles "seul gros festival goth". A mon avis il faut se faire à l'idée que le terme "goth" change de signification. Il y avait la musique de base appelée comme ça (batcave etc). Puis maintenant ce terme est plus englobant dans lequel on retrouve de l'electro etc. Il faut permettre à cette culture d'évoluer. Si ça c'était cantonné à faire que du batcave depuis 30 ans, la culture "gothique" n'aurais sans doute pas fait long feu.

En plus le phénomène "metal gothique" est assez réscent et il faut laissé le temps au gens de pousser leur recherche plus loin pour arrivé à ce qu'on pourrait appeler "l'essence" du mouvement tel que tu sembles le voir. Après il est vrai que la majorité vont passer completement à autre chose mais même si seulement 15% poussent leur "gothitude" plus loin c'est déja pas si mal.

Pour ce qui est de la venue de Tarja au wtg, c'est une bonne chose, elle amène des gens qui ne seraient pas venu sinon et ils découvrent d'autre genre par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: metal gothique, ou le non-sens de la gothic attitude   Lun 23 Mar 2009, 12:59

j'ai juste l'impression qu'on prend ces artistes parce qu'ils sont plus rentables.

Je suis d'accord pour dire que le mouvement renferme plus de genre de musique, mais de lui associer des genres qui n'ont rien à voir dans le seul but de faire mousser le commerce ce n'est pas ça. Il faut absolument que ça découle des origines, sinon on va dire que le techno c'est une nouvelle sorte de blues et le rap en fait c'est du progressif. pour moi hard electro et musique folk ne vont pas avec le mouvement goth, même s'il y en a qui aiment tout ça. C'est sur que c'est pas un chemin facile à suivre, avec toutes les influences, mais pour moi tout ce qui est aujourd'hui dancefloor ne fait pas partie du monde goth, parce que ça ne fait même pas partie de la musique issue du punk non plus, et ceci est une première condition à mon avis. Par contre, j'aimerais bien y associer les musiques de genre rockabilly, intimement liées au deathrock et au horrorpunk, et ce lien semble moins évident parce qu'encore là on recherche à rendre le mouvement populaire en le déguisant.
Revenir en haut Aller en bas
Freyja Crescent
Connaisseur des lieux
Connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: metal gothique, ou le non-sens de la gothic attitude   Sam 25 Avr 2009, 11:39

c'est dommage ce rejet de greffe que font les goths vis à vis du gothic metal
(mais certes justifié ; le cas 'Royal Anguish' par exemple)
Parce que avant d'aimer cinema strange, j'ai écouté Regurgitate et autre groupes inaudibles, et je pense que le metal et le goth peuvent s'apporter beaucoup de chose mutuellement, et cet échange est completement bloqué dans la situation actuelle...

Citation :
C'est triste pour cela de voir que l'extérieur à ces mondes arrive à créer des oppositions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: metal gothique, ou le non-sens de la gothic attitude   Sam 25 Avr 2009, 16:24

j'aime pas le nom mais j'écoute pareil des groupes classé comme tel. Comme j'ai dit j'en ai rien à foutre du nom, c'est juste un repère. Ce qui dérange c'est cette espèce de volonté de refouler la musique goth au passé et dire que "ça évolue" pour pouvoir garder son titre de Mlle Goth même si on aime du pop-métal.
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: metal gothique, ou le non-sens de la gothic attitude   Dim 26 Avr 2009, 18:35

Freyja Crescent a écrit:
et je pense que le metal et le goth peuvent s'apporter beaucoup de chose mutuellement, et cet échange est completement bloqué dans la situation actuelle...

carrément surtout qu'on se cotoie et puis bon le même débat tout le temps si on se définit que par opposition au pop-goth et tout c'est le risque d'avoir rien en substance.
Revenir en haut Aller en bas
Euterpsichore
Spécialiste de la danse du chameau
Spécialiste de la danse du chameau
avatar


MessageSujet: Re: metal gothique, ou le non-sens de la gothic attitude   Ven 10 Juil 2009, 19:05

J'ai lu les deux pages (c'est plus facile à lire quand c'est bien écrit et sans fautes) et j'avoue que, pour en avoir fréquenté des fora dits "goths", que désormais ça me passe un peu au-dessus.
Certes, je peux comprendre que ça irrite certains de voir gothic metal employé à n'importe quelle sauce. Et il est vrai que le vocable "gothic" a maintes fois été employé à tort et surtout à travers.

Pour moi le gothic metal reste plutôt ancré dans les années 90 avec des groupes comme Theatre of Tragedy principalement, Tristania, The Sins of Thy Beloved (tiens, que des groupes norvégiens). Mais ce terme dans les 90 était utilisé pour distinguer le metal à tendance romantique du metal plutôt heavy et rugueux.
Après, on a des groupes comme After Forever qui eux ont été appelés "gothic metal" car il y a la chanteuse lyrique (souvent mignonne) et une partie symphonique non négligeable. Ne pouvant se débarrasser du devoir de mettre des étiquettes à tout et n'importe quoi, il a fallu que ça reste comme dans les années 90, alors que des groupes comme Nightwish, AF et consorts mêlent heavy mélodique, prog et j'en passe, mais ce n'est plus vraiment du gothic metal.

D'ailleurs, de nos jours, qu'est-ce qui est vraiment "gothic"?
Revenir en haut Aller en bas
http://sighild.deviantart.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: metal gothique, ou le non-sens de la gothic attitude   Ven 10 Juil 2009, 19:08

Citation :
Pour moi le gothic metal reste plutôt ancré dans les années 90 avec des groupes comme Theatre of Tragedy principalement, Tristania, The Sins of Thy Beloved (tiens, que des groupes norvégiens). Mais ce terme dans les 90 était utilisé pour distinguer le metal à tendance romantique du metal plutôt heavy et rugueux.

tu gardes la même musique et t'enlève la fille (genre MDB, Novembers Doom) et là c'est du doom
c'est vraiment juste parce qu'il y a une fille dans le groupe à mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: metal gothique, ou le non-sens de la gothic attitude   Jeu 30 Juil 2009, 06:30

Non, mais, avez-vous pris la peine de relire tous vos posts depuis le début???

Je dis JUGEMENT, JUGEMENT, JUGEMENT...

Pourquoi toujours catégoriser? Pourquoi toujours s'en faire avec le "est-ce gothique ou non?" On s'en fout!!! C'est tout, c'est pas mal moins compliqué comme ça...

Qu'est-ce qu'il a l'Humain à tout vouloir classer!

Perso, si on me regarde, j'ai l'air gothique (on me le disait souvent quand j'arborais le style vestimentaire et le maquillage... chose qui sera bientôt à nouveau dans ma vie... dès que j'aurai de l'argent pour le faire...). Mais malgré ça, côté musical, je suis dans le Black Metal à fond. Cela ne fait pas de moi une métalliste, ni une gothique, ni un chien, ni un chat...

J'en ai mal aux yeux de lire tous ces jugements un peu partout sur le forum...

Et là, pas besoin de me dire "Ben, pourquoi tu réponds alors?" Je réponds parce que j'ai passé un an à l'écart du forum en souhaitant que tous ces jugements finiraient par disparaître... Mais non, c'est de pire en pire...

Pourquoi ne sommes-nous pas seulement ce que nous sommes, point final?

Je sais que ce que je m'apprête à écrire va en choque plusieurs, mais le mouvement en entier est assez subjectif. Peu d'entre nous étaient là à ses débuts, dans les années '80. (ou si nous y étions, nous étions encore trop jeunes pour le voir... Perso, je suis née en 1984...) Et je dois dire que le mot "gothique" existe depuis le XIIe siècle et il faisait alors référence à l'architecture. À la fin du XVIIIe siècle (et au début du XIXe siècle), le Romantisme est apparu et c'est alors que le gothique est revenu de façon différente... C'est de cette période là que provient la majeure partie de tout ce qu'on nomme l'Art gothique (la calligraphie gothique, entre autres).

Tout ça pour dire qu'au final, oui, le mouvement est quelque chose qui existe depuis une vingtaine d'années, mais que déjà à ce moment-là, la définition du gothique avait changé (face à celle qu'elle avait dans les siècles passés)... C'est pourquoi aujourd'hui, on n'a pas à se surprendre si des groupes comme Tokio Hotel se disent gothiques, seulement parce qu'ils se maquillent, etc.

Personne ne possède la connaissance absolue. Personne ne peut définir exactement ce que c'est d'être gothique. Car, pour moi, de toute façon, "gothique" n'est qu'un mot, ne servant encore une fois qu'à classifier...

En passant, si vous cherchez le mot "gothique" dans le dictionnaire, vous y trouverez une définition semblable à celle-ci: " Qui se rapporte au style architectural qui s'est épanoui en Europe, du Moyen-Âge à la Renaissance. Type de lettre."

Aucune mention d'un mouvement gothique, de ce que signifie être gothique, etc. Alors, je dis seulement: laissez donc les autres en paix et préoccupez-vous donc de votre propre nombril. Si pour certains, être gothique, c'est écouter que du Metal à chant féminin, qu'est-ce que ça peut bien changer dans votre vie?

Vous donner une raison d'argumenter? De passer le temps?

Pour terminer, je voudrais partager avec vous ma signature sur le forum dont je suis l'admin (et si vous ne comprenez pas pourquoi je le fais, eh bien, c'est juste tant pis, en fait...):

"La complexité de l'existence réside dans le fait que nous tentions de la comprendre."

Cette phrase signifie beaucoup. Si elle peut en faire réfléchir certains...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: metal gothique, ou le non-sens de la gothic attitude   

Revenir en haut Aller en bas
 
metal gothique, ou le non-sens de la gothic attitude
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum gothique: Mélancolie Gothique :: Mouvements et modes de pensée undergrounds, culture sombre :: ~*MUSIQUE*~ :: Musique (sujet général)-
Sauter vers: