Forum gothique: Mélancolie Gothique

Forum de discussion sur le mouvement gothique, l'ésotérisme, les modes de pensée underground, la culture sombre.
 
AccueilHomeCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionBoutiqueAngellyca Hoffmann ~ Médium - Tarologue - OccultisteWebzineRèglement du forumRadio goth-metalRadio paganRadio relaxationNos Partenaires

Partagez | 
 

 [P] A genoux - Michael Connelly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vozrozhdenyie
Jeune âme
Jeune âme
avatar


MessageSujet: [P] A genoux - Michael Connelly   Sam 05 Sep 2009, 14:21

* A genoux est un livre policier de Michael Connelly sorti en 2008 et publié aux éditions Seuil. Il comporte 236 pages.

Résumé:

Harry
Bosch est de retour au service des homicides. Il a 56 ans, fait équipe
avec Ignacio Ferras et se voit confier une enquête sur la mort du
docteur Stanley Kent. Ce dernier est retrouvé chez lui avec deux balles
dans le crane. Harry Bosch débute son enquête et découvre qu'une
importante quantité de substance radioactive, sur laquelle le docteur
travaillait, a été dérobée. L'inspecteur craint pour la sécurité
nationale et a peu de temps pour résoudre l'affaire.

Extraits:

L'appel
arriva à minuit. Réveillé, Harry Bosch était assis dans la salle de
séjour, dans le noir. Il aimait se raconter qu'il faisait ça parce que
ça lui permettait d'entendre mieux le saxophone. En s'interdisant un
sens, il en exacerbait un autre.
Mais, tout au fond de lui-même, il savait la vérité. Il attendait.
L'appel
était de Larry Gandle, son patron à la section Homicide Spécial.
C'était le premier qu'il recevait dans ses nouvelles fonctions. Et
c'était ce qu'il attendait.
– Harry, vous êtes debout ?
– Oui.
– C'est quoi, la musique ?
– Frank Morgan, en direct du Jazz Standard de New York. Le type qu'on entend au piano est George Cables.
– On dirait All Blues.
– En plein dans le mille.
– C'est grand. Et je n'ai pas envie de vous en arracher, mais...
Bosch prit la télécommande pour arrêter le son.
– De quoi s'agit-il, lieutenant ?
– Les types du commissariat d'Hollywood veulent que vous passiez prendre
une affaire avec Iggy. Ils en ont déjà trois en route et ne peuvent pas
se charger d'une quatrième. Sans compter que celle-là pourrait prendre
des allures de hobby. Ça ressemble à une exécution.

Le Los Angeles Police Department comprenait dix-sept secteurs géographiques, chacun
avec son commissariat, son bureau des inspecteurs et sa brigade des
Homicides. Cela dit, les brigades de division étaient en première ligne
et ne pouvaient pas s'enliser dans des affaires de longue durée. Dès
qu'il s'y produirait un meurtre avec le moindre tenant ou aboutissant
politique ou médiatique, on le refilait en général à la section
Homicide Spécial, qui officiait dans les bureaux de la division Vols et
Homicides de Parker Center. Tout dossier qui promettait d'être
particulièrement difficile ou de longue durée – et, tel un hobby auquel
on revient sans cesse, resterait interminablement ouvert – était, lui
aussi, immédiatement candidat à la descente en Homicide Spécial. Et
celui-là était du nombre.
– Où est-ce ? demanda Bosch.
– Au belvédère qui domine le barrage de Mulholland. Vous connaissez ?
– Oui, j'y suis déjà allé.
Bosch
se leva et gagna la table de la salle à manger. Il ouvrit un tiroir à
argenterie et en sortit un stylo et un petit bloc-notes. Où, sur la
première page, il inscrivit la date et le lieu de la scène de crime.
– D'autres détails que je devrais connaître ? demanda-t-il.
– Pas énormément, non, répondit Gandle. Comme je vous l'ai déjà dit, on
m'a parlé d'exécution. Deux balles dans la nuque. Quelqu'un a emmené la
victime à cet endroit et lui a projeté la cervelle tout partout dans ce
joli paysage.
Bosch se donna le temps d'enregistrer avant de poser la question suivante :
– On connaît le nom du mort ?
– Les types de la division y bossent. Ils auront peut-être une identité
quand vous arriverez. C'est pratiquement dans votre quartier, non ?
– Ce n'est pas très loin, en effet.
Gandle
lui donna d'autres précisions sur le lieu de la scène de crime et lui
demanda s'il allait appeler son coéquipier. Bosch lui répondit qu'il
s'en occuperait.
– Bien, Harry, conclut Gandle. Vous y montez, vous
voyez de quoi il retourne et vous m'appelez pour me dire. Vous me
réveillez, quoi. Comme tout le monde.
Bosch songea que c'était
caractéristique d'un patron de se plaindre qu'on le réveille à
quelqu'un qu'il passait, lui, tout son temps à réveiller.
– C'est entendu, dit-il.
Il raccrocha et appela aussitôt Ignacio Ferras, son nouveau coéquipier.
Ils en étaient encore à faire connaissance. Ferras avait vingt ans de
moins que Bosch et sortait d'un autre univers. Le lien s'établirait, il
en était sûr, mais cela prendrait du temps. Comme toujours.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://livresanctuary.wordpress.com
MortuuS
Jeune âme
Jeune âme
avatar


MessageSujet: Re: [P] A genoux - Michael Connelly   Mar 24 Aoû 2010, 19:20

Pas encore lu celui-ci, mais "Le Poète" est à peu près ce qui s'est fait de mieux dans le genre ces 15 dernières années, un auteur à lire!
Revenir en haut Aller en bas
 
[P] A genoux - Michael Connelly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum gothique: Mélancolie Gothique :: Mouvements et modes de pensée undergrounds, culture sombre :: ~*ART, LITTERATURE, CINEMA, SERIES, INFORMATIQUE...*~ :: ~*LITTERATURE*~ :: Romans / Nouvelles-
Sauter vers: