Forum gothique: Mélancolie Gothique

Forum de discussion sur le mouvement gothique, l'ésotérisme, les modes de pensée underground, la culture sombre.
 
AccueilHomeCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionBoutiqueAngellyca Hoffmann ~ Médium - Tarologue - OccultisteWebzineRèglement du forumRadio goth-metalRadio paganRadio relaxationNos Partenaires

Partagez | 
 

 Le romantisme se perd t-il ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Angellyca
Admin ~ Medium - Tarologue - Occultiste
Admin ~ Medium - Tarologue - Occultiste
avatar


MessageSujet: Le romantisme se perd t-il ?   Lun 21 Juin 2010, 01:25

Rappel du premier message :

Il semblerait que le romantisme se perde de nos jours. Lorsque vous écoutez les gens, lorsque vous les lisez sur le net, il semblerait que le plaisir sexuel, égoïste, soit davantage prôné, plutôt que les sentiment réels et le romantisme. Le respect semble également mis largement de côté.
Ce qui fait que sincèrement, je me considère comme une extra terrestre et je pense que vous aussi, vous devez vous sentir comme ça.
Je viens de poser un oeil sur une émission américaine, sur la chaine E!, où j'ai vu un jeune homme qui enterrait sa vie de garçon, avec une strip teaseuse qui se frottait gaiment à l'endroit le plus intime du monsieur avec son popotin, ce dernier étant très content, les potes applaudissant comme si il faisant quelque chose d'absolument formidable. Personnellement, j'ai été extrèmement choquée, parce que j'ai pensé à la pauvre fille qui allait dire "oui" à ce sale con finit et on ne me fera jamais croire qu'il lui est fidèle, ni qu'il la respecte et encore moins qu'il l'aime. Le romantisme se perd, les sentiments ont de moins en moins d'importance, de valeur. J'ai la sensation que tout n'est devenu que superficialité, l'amusement et le plaisir, dans le sens le moins noble du terme ont pris une importance capitale dans la vie de beaucoup de gens.

Avez vous le même sentiment que moi ? Pensez vous que les sentiments ont de moins en moins d'importance, que le romantisme se perd, que les gens n'écoutent plus leurs coeur ou pire, qu'ils n'en n'ont plus ?



Vous désirez une consultation avec moi ? C'est par ici : [url=http://angellyca-hoffmann.fr]http://angellyca-hoffmann.fr[/url]

~ Esoteria - Le Blog Ésotérique ~  ~ Anamnesis (Blog Perso) ~
Revenir en haut Aller en bas
http://angellyca-hoffmann.fr

AuteurMessage
Gzoumy
Âme habituée des lieux
Âme habituée des lieux
avatar


MessageSujet: Re: Le romantisme se perd t-il ?   Dim 01 Mai 2011, 22:09

Lorsque je me réveille le matin au près de l'homme que j'aime, il me fais un baise-main, me demande si j'ai bien dormi et me prend dans ses bras pour me dire bonjour. Ensuite, il me porte jusque à la cuisine ou nous préparons le petit déjeuner ensemble.

Les soirs ou je dois rentrer chez moi, il prend le train avec moi car il a peur que quelque chose m'arrive puis il repars dans l'autre sens pour retourner chez lui sans oublier de déposé un baiser sur mes lèvres et de me chuchoter un "je t'aime" et "tu vas me manquer".

Il m'appel tous les soirs pour me donner des nouvelles et savoir si je vais bien puis me souhaiter une bonne nuits. Il m'offre une rose chaque 1er du mois et une lettre d'amour dans une enveloppe noir car nous nous sommes rencontrer un 1er avril.


Tous les matins, lorsque l'homme que j'aime se réveille à mes côtés, je lui dis à quel point je le trouve beau. Je lui dis merci d'être là pour moi. Lorsque nous sommes dans la cusine, je le prend dans mes bras.

Lorsque il m'accompagne dans le train, je me blotti contre lui et laisse couler des larmes car je sais à quel point il va me manquer quand je serais dans mon lit et que je n'aurai personne pour me prendre dans ses bras.

Je l'appel tous les matins pour prendre de ses nouvelles et savoir si il va bien, puis lui souhaiter une bonne journée. Tous les 1er du mois, je lui offre un dessin et une lettre d'amour parfumée le tout dans une enveloppe noir.

Alors oui, le romantisme existe toujours, il est rare et il ne fonctionne pas à sens unique !
Revenir en haut Aller en bas
Angelus Cecidit
Jeune âme
Jeune âme
avatar


MessageSujet: Re: Le romantisme se perd t-il ?   Mer 04 Mai 2011, 12:02

Gzoumy, ça ne te dérange pas que ton homme agisse toujours de la même manière? On se croirait dans un conte de fée où jamais rien ne dérape.
Revenir en haut Aller en bas
Gzoumy
Âme habituée des lieux
Âme habituée des lieux
avatar


MessageSujet: Re: Le romantisme se perd t-il ?   Ven 06 Mai 2011, 21:19

Angelus Cecidit a écrit:
Gzoumy, ça ne te dérange pas que ton homme agisse toujours de la même manière? On se croirait dans un conte de fée où jamais rien ne dérape.

Je te rassure, ça dérape souvent! Mais on est plus des gamin et on se parle toujours calmement pour mettre les choses au clairs! Et après on est encore plus amoureux et on se fait plein de cadeaux!
Revenir en haut Aller en bas
Dark Rainbow
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: Le romantisme se perd t-il ?   Ven 27 Fév 2015, 22:28

Alors, j'ai un truc à dire que j'ai étudié à l'école et qui part exactement à l'encontre du sujet de ce topic. "La poésie est morte dans ce monde à notre époque". Notre société est capitaliste, basée sur le profit, l'argent, il faut tout le temps tout faire vite, faire le plus de gains possible, tout est dans le timing, l'efficacité, et du coup les gens n'ont plus le temps de s'intéresser à la poésie, l'art... car ces choses-là demandent beaucoup de temps et de réflexion. Pour s'évader, ils préfèrent les choses faciles à consommer, de la musique commerciale, des livres simples à lire, et le sexe, une activité qui devient banale et qui est presque mise sur le pied de l'égalité du "je m'assis devant la télé et je regarde une émission débile". Les adolescents sont plongés très jeunes dans ce monde d'allusions au sexe partout et tout le temps, mais on oublie l'éducation, leur dire que c'est pas comme dans les films porno, que ça doit se faire entre des gens qui s'aiment et que ce n'est pas un simple jeu banal.

Mais dans tout ça, je pense que si on a créé ce forum, c'est parce qu'on ne fait pas partie de ces gens-là, parce que dans notre esprit subsiste ce romantisme sombre, ce besoin de réfléxion sur la vie, la mort, l'amour et toutes ces valeurs fondamentales que l'on refuse de simplifier et réduire à moins de valeur voire les effacer de notre vie pour se plonger dans la superficialité.
Revenir en haut Aller en bas
Millefolium
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Le romantisme se perd t-il ?   Lun 16 Mar 2015, 21:17

Je suis globalement d'accord avec tout ce qui a été dit auparavant, c'est clair que les valeurs des sociétés changent (et pas forcément en bien, mais une époque passée où tout, même l'amour, était codifié peut-elle vraiment être considérée comme romantique ?) et donc les manières de fonctionner des gens aussi, notamment en amour. 
J'ai été très intéressée par le membre (j'ai fait tous les efforts du monde pour retenir les pseudos, et j'ai quand même réussi à le zapper en 5 minutes...) qui disait qu'après tout le romantisme en amour n'était que superficiel par rapport à notre condition "de base", instinctive, disons, qui est le sexe pour la reproduction de l'espèce, enfin bref, il le disait mieux que moi mais je trouvais que c'était une approche intéressante.

Attention, je ne dis pas, comme lui d'ailleurs, que je cautionne pour autant l'overdose de sexe dans les relations telles qu'on les perçoit aujourd'hui au détriment des relations qui semblent plus profondes et "intelligentes". 

C'est clair que la manière de fonctionner négative dont on parle ici en amour est bien plus superficielle dans le sens où elle semble surtout basée sur les sens, le sexe, point. Tandis que comme tu le dis, Dark Rainbow, ici on cherche en général un peu plus loin que ça, on se prend la tête et on réfléchit au pourquoi du comment et au bien fondé des choses ^^.
Après, je me demande si la manière de fonctionner qu'on critique est objectivement parlant plus mauvaise que celle, qu'on va appeler ici romantisme pour faire plus simple, que nous préférons ici. Autre époque, autres mœurs, comme on dit, et même si celles-ci peuvent être considérées comme plus tristes, pour d'autres elles sont plus simples, plus libres, plus spontanées, moins prises de tête, plus en accord avec nos instincts peut-être aussi... Nous changeons d'époque, quoi. 

Je ne dis pas que, personnellement, je préfère cela, loin de là ^^. D'ailleurs, j'aurais tendance à vouloir croire qu'on dramatise un peu les choses, que le romantisme ne se perd pas non plus, je veux dire, il y a quand même un tas de couples qui fonctionnent bien, qui durent depuis les années, qui restent "romantiques"... Enfin, j'ai envie d'y croire ^^". 
Tout dépend aussi de ce qu'on entend par romantisme. On est d'accord qu'on ne parle pas de cœurs roses bonbons ni de St-Valentin, mais chaque couple va percevoir le romantisme de manière différente, et pour certains ce sera même quelque chose de carrément dépassé, pas spontané du tout, voire hypocrite... Est-ce qu'on parle d'offrir des roses, de rendez-vous galants impromptus, de simples câlins de temps en temps, de sms mignons dans la journée, d'un sandwich offert à midi...? Je tourne en rond, mais la notion peut radicalement changer selon les époques.

Là où je veux en venir, c'est que notre manière de fonctionner en amour doit avant tout rester spontanée et naturelle : ne pas se conformer à la mode du sexe parce que c'est en vogue ou ne pas se faire passer pour un gentleman romantique sombre et mystérieux qui se prend là tête à minuit face à la pleine lune avec sa guitare (ok, désolée, je m'emporte xD) "parce que ça le fait et que les filles adorent ça". Le romantisme/la galanterie ont aussi été une mode à une autre époque, un code, après tout. 

Mais c'est vrai qu'on parle ici d'amour romantique dans le sens où le sexe n'a pas la première place, contrairement à tout ce qu'on voit aujourd'hui oO". C'est vrai que dans ma génération, c'est parfois assez affolant (même si je connais tout de même quelques couples qui entreraient dans notre définition du romantisme, même après être passés par la case "le sexe avant tout".). Le nombre d'élèves au lycée qui friment avec leurs suçons/la dernière soirée où untel s'est enfermé dans la salle de bain avec une/untel(le), les Meetic, relations de soirée sans lendemain, etc est très important, et ils font dorénavant partie du paysage...
Personnellement, c'est quelque chose que j'ai énormément de mal à concevoir, étant très introvertie dès qu'une personne du sexe opposé m'approche un peu trop, je ne conçois pas cette manière de fonctionner, mais tout dépend du caractère de chacun...


Do not pity the dead, Harry...


Page photo : 
N'hésitez pas à me rendre visite sur ma page Facebook !
Revenir en haut Aller en bas
http://sombreforet.canalblog.com
Isenhart
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: Le romantisme se perd t-il ?   Mar 21 Juil 2015, 17:48

A tout cela, je rajouterai simplement que la médiatisation (je pense par exemple à l’excès de pornographie qui grouille sur le net) et la surconsommation (Les mentalités du "je préfère changer que de réparer" ) des choses ont pervertis ce qu'est le romantisme. 
On n'essaye plus de raviver la flamme, de la faire brûler de milles feux, en général. On se dit "Je vais aller sur un site de rencontre, j'en trouverai un(e) autre". 
...Après-tout, en quelques clics tout peut-être résolu... 

Sad
Revenir en haut Aller en bas
Millefolium
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Le romantisme se perd t-il ?   Lun 27 Juil 2015, 16:40

Hmm, c'est une approche intéressante à laquelle je n'avais jamais songée, même si c'est vrai que certains documentaires mettent parfois le doigt dessus : le lien entre amour et consommation... C'est tellement glauque et inhumain comme manière de faire je trouve ! Je ne dis pas que ces sites de rencontres ne sont pas bien, je connais des gens qui se sont connus par ce biais et qui tiennent la route ensemble, et j'en suis ravie pour eux. 
Ca fait partie de la manière qu'à l'amour d'évoluer à notre époque, mais je n'aime pas cette notion de " je prends, je prends pas, je le met dans mon panier comme lorsque je fais mon shopping en ligne sur Leclerc..." enfin vous voyez. Surtout si c'est dans une optique de "remplacement", dont tu parles Isenhart, là c'est flippant. 
Ca me fait penser à ce site, là, Gleeden ou quelque chose comme ça, spécialisé dans les rencontres extra-conjugales pour femmes... Et a leurs gigantesques affiches de publicité dans le métro ><".


Do not pity the dead, Harry...


Page photo : 
N'hésitez pas à me rendre visite sur ma page Facebook !
Revenir en haut Aller en bas
http://sombreforet.canalblog.com
SpleenDandy
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: Le romantisme se perd t-il ?   Lun 27 Juil 2015, 17:26

Millefolium a écrit:

Là où je veux en venir, c'est que notre manière de fonctionner en amour doit avant tout rester spontanée et naturelle : ne pas se conformer à la mode du sexe parce que c'est en vogue ou ne pas se faire passer pour un gentleman romantique sombre et mystérieux qui se prend là tête à minuit face à la pleine lune avec sa guitare


Hélas je ne sais pas jouer de la guitare, suis je complètement dépassé ? XD
Revenir en haut Aller en bas
Millefolium
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Le romantisme se perd t-il ?   Mer 29 Juil 2015, 17:07

Haha, mais non, justement, j'évoquais le cliché inverse, j'ai un peu divagué pour le coup ^^.


Do not pity the dead, Harry...


Page photo : 
N'hésitez pas à me rendre visite sur ma page Facebook !
Revenir en haut Aller en bas
http://sombreforet.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le romantisme se perd t-il ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le romantisme se perd t-il ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum gothique: Mélancolie Gothique :: Mouvements et modes de pensée undergrounds, culture sombre :: ~*PHILOSOPHIE, DEBATS ET REFLEXIONS DIVERSES*~ :: Réflexions sur l'amour et la sexualité-
Sauter vers: