Forum gothique: Mélancolie Gothique

Forum de discussion sur le mouvement gothique, l'ésotérisme, les modes de pensée underground, la culture sombre.
 
AccueilHomeCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionBoutiqueAngellyca Hoffmann ~ Médium - Tarologue - OccultisteWebzineRèglement du forumRadio goth-metalRadio paganRadio relaxationNos Partenaires

Partagez | 
 

 Réflexion personnelle - La France, le Monde...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Réflexion personnelle - La France, le Monde...   Mar 23 Juin 2015, 22:18

Bonsoir, chers amis Gothiques. J'espère que vous allez bien.

Ce soir, je vous propose une petite réflexion personnelle et tout à fait trollesque, sur l'état de la France, et celui du monde en général, de notre société... et sur mon projet, dans un second temps. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez.

Après les attentats de janvier dernier, je pensais que le peuple de France allait s'unir, dépasser les clivages, arrêter une bonne fois pour toutes de croire ce qu'on lui raconte dans les médias, et faire en sorte de changer les choses... Espoirs déçus, un à un. Eh non, encore une fois je me révèle en idéaliste formidable, en niant totalement la réalité... J'aurai dû m'en douter avant, pour une grande partie, les Français ne tiennent qu'à leur petit pré carré, leur pavillon en zone périurbaine, leur grosse voiture, leur écran plat, leurs crédits. Ils croient encore les mensonges... Pardon, la « réalité encadrée » telle que la présentent les médias grand public et la publicité aberrante. Il n'y à qu'à voir la différence de contenu, de ton, de ligne éditoriale entre différents journaux : entre Le Monde et CQFD, ou entre Libération et Alternative Libertaire... pour s'apercevoir du mensonge ambiant. Et personne, surtout pas les puissants, ne s'élèvent contre ça. Car, si vous regardez bien, qui sont les dirigeants des grands médias en France ? Mais les marchands d'armes, de pétrole et de béton bien sûr. Inutile (et dangereux) donc pour eux de parler en d'autres termes des zadistes, des résistances locales aux projets aberrants, de la raréfaction annoncée des énergies fossiles... Et, d'une manière générale, de la non-pérennité absolue du mode de vie « TF1, crédits, pavillon occitan à Ris-Orangis et monospace diesel ». Car, finalement, c'est ce qui les nourrit si bien, comme un posteur fou sur Internet... qu'on appelle un troll, d'ailleurs.

De même, l'état du monde à ce jour me laisse songeur, voire furieusement dégoûté par le massacre quotidien que fait subir l'Homme à la planète dont il n'est finalement qu'un locataire parmi d'autres. Sachez par exemple qu'en Asie centrale, la population d'antilopes Saïgas diminue brutalement, 230,000 têtes de bétail en moins, suite à une mystérieuse épidémie. En mer du Nord et en mer Baltique, il est maintenant clair que d'ici 75 à 100 ans, les pêcheurs ne trouveront plus de cabillauds, mais bien des thons et des homards. Le réchauffement climatique ne s'est jamais manifesté aussi violemment, on parle d'une vague de chaleur ayant tué plus de 200 personnes au Pakistan. Et en Chine, comme dans d'autres pays d'Asie du sud-est, la pollution des sols et des eaux atteint des niveaux inquiétants... Pendant ce temps là, les humains occidentaux que nous sommes continuent à consommer, voire à surconsommer, sans se préoccuper du lendemain. Sans penser que le prix humain et écologique d'un smartphone, d'un kilo de cerises du Chili, ou d'un banal tee shirt est bien plus élevé que ce que l'on imagine... Ici en France, je râle, je peste quotidiennement contre des gens qui trouvent le moyen d'ignorer une poubelle se trouvant à 10 mètres d'eux, pour laisser leur emballage de Mac Donald's en pleine rue... Emballage qui, avec un peu de chance, finira par être ramassé par la voirie. Mais en pleine nature... les dommages causés sont tout autres.

Certains, à la lecture de ce texte, me trouveront hypocrite de parler d'écologie, alors que comme vous, j'ai un ordinateur, une voiture pour certains, et que j'ai pollué plus que de raison, pour le travail, lors de ma courte carrière de conducteur routier. Seulement, je sens bien, aujourd'hui, que je n'ai plus ma place dans tout ça. Je ne veux plus avoir à supporter la publicité imbécile imposée à la télévision (quand il m'arrive par malheur de la regarder...), je ne veux plus acheter pour dire que je consomme, pour faire comme les autres, je ne veux plus en arriver à croire que c'est en gagnant à l'Euromillions que mes problèmes vont s'évaporer. La liste est longue comme le bras.

---------------------------

Et depuis tout jeune, je sens bien que je n'ai qu'à grand peine ma place dans ce « système ». Au moment où « les autres », au collège, se défoulaient en jouant aux Pokémon ou autres cartes à jouer, je passais mon temps à lire des revues de train miniature, l'Encyclopédie, ou à collectionner méticuleusement mes quelques timbres. Au moment où ils suivaient benoîtement le football, je rêvais encore de devenir un héros sympa et écologiste, genre Mac Gyver... toujours accompagné de son couteau suisse. Finalement, il n'y a que dans le transport routier que j'ai trouvé des personnes à qui parler de tout ça, parce que dans le milieu professionnel, la mentalité change du tout au tout. Aujourd'hui, les couteaux suisses, j'en ai un paquet. Les livres aussi. Depuis que je ne travaille plus, je passe pas mal de temps à lire. Et, toutes mes idées, je les ai trouvées dans les livres... contrairement à celles et ceux qui passent leurs journées devant la télé-réalité lamentable. Alors, si je ne peux vraiment pas retravailler... Ça me sera tout à fait égal. Je ferai en sorte de faire mon paquetage, vers la Bretagne, de trouver un éco-lieu ou une ferme alternative, et d'y passer le plus clair de mon temps... tout en continuant à voir ma famille évidemment. Ainsi, je me préparerai sereinement à l'avenir qui nous attend...

Un grand homme disait « Mourir, certes, mais mourir pour des idées ». Voilà où j'en suis aujourd'hui. A ceux qui me voient parasite du système parce que je touche une allocation handicap, j'ai envie de dire qu'ils n'ont qu'à vivre pendant une semaine la situation d'une personne handicapée ne pouvant pas travailler, en France. A ceux qui me voient déjà dans un appartement, avec 800 € de revenus mensuels, le loyer pour ainsi dire payé par le contribuable via les APL... J'ai envie de dire « NON ». Je ne suis pas des vôtres, je ne l'ai jamais été, je ne le serai jamais. J'ai envie de liberté, désespérément, puissamment, indubitablement. Je veux vivre simplement, pour que d'autres puissent simplement vivre.

Merci de m'avoir lu.

Antonin « Forteresse » - Juin 2015.
Revenir en haut Aller en bas
yoan.benites
Connaisseur des lieux
Connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: Réflexion personnelle - La France, le Monde...   Mer 24 Juin 2015, 11:56

Forteresse a écrit:

Certains, à la lecture de ce texte, me trouveront hypocrite de parler d'écologie, alors que comme vous, j'ai un ordinateur, une voiture pour certains, et que j'ai pollué plus que de raison, pour le travail, lors de ma courte carrière de conducteur routier. 

Il n'y a absolument rien d'hypocrite là dedans. Se préoccuper de l'écologie et de la protection de l'environnement ne signifie pas vivre en exclu dans une grotte. Personne n'est parfait hein, et puis nous sommes avant tout humain, avec nos besoins physiques et... psychologiques. Surtout que tu as le mérite d'être conscient de ce qu'il se passe dans le monde et de ne pas vivre dans le dénis.

Forteresse a écrit:

Après les attentats de janvier dernier, je pensais que le peuple de France allait s'unir, dépasser les clivages, arrêter une bonne fois pour toutes de croire ce qu'on lui raconte dans les médias, et faire en sorte de changer les choses... Espoirs déçus, un à un. Eh non, encore une fois je me révèle en idéaliste formidable, en niant totalement la réalité... J'aurai dû m'en douter avant, pour une grande partie, les Français ne tiennent qu'à leur petit pré carré, leur pavillon en zone périurbaine, leur grosse voiture, leur écran plat, leurs crédits. Ils croient encore les mensonges... Pardon, la « réalité encadrée » telle que la présentent les médias grand public et la publicité aberrante. Il n'y à qu'à voir la différence de contenu, de ton, de ligne éditoriale entre différents journaux : entre Le Monde et CQFD, ou entre Libération et Alternative Libertaire... pour s'apercevoir du mensonge ambiant. Et personne, surtout pas les puissants, ne s'élèvent contre ça. Car, si vous regardez bien, qui sont les dirigeants des grands médias en France ? Mais les marchands d'armes, de pétrole et de béton bien sûr. Inutile (et dangereux) donc pour eux de parler en d'autres termes des zadistes, des résistances locales aux projets aberrants, de la raréfaction annoncée des énergies fossiles... Et, d'une manière générale, de la non-pérennité absolue du mode de vie « TF1, crédits, pavillon occitan à Ris-Orangis et monospace diesel ». Car, finalement, c'est ce qui les nourrit si bien, comme un posteur fou sur Internet... qu'on appelle un troll, d'ailleurs.

Oui en effet, personnellement je trouve que la vision des français unis suite au drame était un peu utopique ^^'. Je ne dis pas que ça arrivera jamais, mais selon moi, la population est d'une façon globale trop dissociée. Un exemple récent, celui d'un cas dans un trame ou une fille se fait frapper et les voyageurs sortent de la rame... Voila, c'est cette vision là que j'ai des français, même si je sais que c'est bien réducteurs et beaucoup trop caricatural. Toutefois l'évènement de janvier le prouve en partie ?
Mais il faut tout de même faire remarquer que la fusillade a rendu certains sceptiques. Tous n'adhéraient pas aux principes du journal, donc encore une fois on ne pouvais parler d'une France "unie" puisque partagée sur le principe (même si peut-être pas sur la finalité...)
Plus généralement, on peut comprendre que c'est compliqué de changer sa façon de voir les choses, de changer une culture ou du moins une mentalité de tout un pays. Il n'y a qu'à comparer par exemple deux principes de vie, où dans certains pays aider l'autre, étranger ou non, est tout à fait normal et commun, tandis que chez nous il s'agit plutôt du "chacun pour soi". 

Forteresse a écrit:

Pardon, la « réalité encadrée » telle que la présentent les médias grand public et la publicité aberrante. Il n'y à qu'à voir la différence de contenu, de ton, de ligne éditoriale entre différents journaux : entre Le Monde et CQFD, ou entre Libération et Alternative Libertaire... pour s'apercevoir du mensonge ambiant. Et personne, surtout pas les puissants, ne s'élèvent contre ça. Car, si vous regardez bien, qui sont les dirigeants des grands médias en France ? Mais les marchands d'armes, de pétrole et de béton bien sûr. Inutile (et dangereux) donc pour eux de parler en d'autres termes des zadistes, des résistances locales aux projets aberrants, de la raréfaction annoncée des énergies fossiles... Et, d'une manière générale, de la non-pérennité absolue du mode de vie « TF1, crédits, pavillon occitan à Ris-Orangis et monospace diesel ». Car, finalement, c'est ce qui les nourrit si bien, comme un posteur fou sur Internet... qu'on appelle un troll, d'ailleurs.

Et oui, le problème c'est que quand on goûte au confort, difficile de s'en passer. Surtout lorsque l'on est incité par une propagande malsaine (et qui marche...) à acheter toujours plus, acheter tout est n'importe quoi, même le dernier article "haut de gamme".
Et bien, indirectement, c'est ça aussi qui divise les hommes, avec ceux qui peuvent acheter et ceux qui ne peuvent pas... Le pire, c'est que cela est considéré comme normal. On se vautre dans des bien matériels superflux mais c'est normal.
Bref...

Forteresse a écrit:

De même, l'état du monde à ce jour me laisse songeur, voire furieusement dégoûté par le massacre quotidien que fait subir l'Homme à la planète dont il n'est finalement qu'un locataire parmi d'autres. Sachez par exemple qu'en Asie centrale, la population d'antilopes Saïgas diminue brutalement, 230,000 têtes de bétail en moins, suite à une mystérieuse épidémie. En mer du Nord et en mer Baltique, il est maintenant clair que d'ici 75 à 100 ans, les pêcheurs ne trouveront plus de cabillauds, mais bien des thons et des homards. Le réchauffement climatique ne s'est jamais manifesté aussi violemment, on parle d'une vague de chaleur ayant tué plus de 200 personnes au Pakistan. Et en Chine, comme dans d'autres pays d'Asie du sud-est, la pollution des sols et des eaux atteint des niveaux inquiétants... Pendant ce temps là, les humains occidentaux que nous sommes continuent à consommer, voire à surconsommer, sans se préoccuper du lendemain. Sans penser que le prix humain et écologique d'un smartphone, d'un kilo de cerises du Chili, ou d'un banal tee shirt est bien plus élevé que ce que l'on imagine... Ici en France, je râle, je peste quotidiennement contre des gens qui trouvent le moyen d'ignorer une poubelle se trouvant à 10 mètres d'eux, pour laisser leur emballage de Mac Donald's en pleine rue... Emballage qui, avec un peu de chance, finira par être ramassé par la voirie. Mais en pleine nature... les dommages causés sont tout autres.

Pour en avoir un peu parlé sur Facebook, tu sais du coup ce que je pense de cela ^^.
Mais en effet, comme tu l'as très bien dis, nous ne sommes que des "locataires". En d'autre termes, l'homme est (ou sera) une espèce finalement insignifiante dans le temps, mélangé à toutes celles qui ont existé et existeront (enfin, on espère...). Pour cela, il est en effet tout à fait irrespectueux de s'attribuer de la sorte un environnement. Surtout pour une consommation futile, qui créée des problèmes et devient dangereuse pour tout êtres. 
L'argument qui revient souvent aussi, c'est vouloir "assurer un avenir décent à la descendance". Oui mais voila, si personne réagit il est possible qu'il n'y ait pas d'avenir du tout. Ou un avenir pour le moins chaotique.

Forteresse a écrit:
Un grand homme disait « Mourir, certes, mais mourir pour des idées ». Voilà où j'en suis aujourd'hui. A ceux qui me voient parasite du système parce que je touche une allocation handicap, j'ai envie de dire qu'ils n'ont qu'à vivre pendant une semaine la situation d'une personne handicapée ne pouvant pas travailler, en France. A ceux qui me voient déjà dans un appartement, avec 800 € de revenus mensuels, le loyer pour ainsi dire payé par le contribuable via les APL... J'ai envie de dire « NON ». Je ne suis pas des vôtres, je ne l'ai jamais été, je ne le serai jamais. J'ai envie de liberté, désespérément, puissamment, indubitablement. Je veux vivre simplement, pour que d'autres puissent simplement vivre.

C'est une idée de la mort que j'approuve à 100%. Même si comme dit précédemment nous sommes quelque peu insignifiants, mourir en montrant la force de ses conviction c'est mourir de façon digne, et laisser une trace (spirituelle on peut dire) de son passage.

Et pour ceux qui te font des réflexions, le mieux est de les ignorer, tu perdra ton temps à tenter de leur expliquer ^^. Tu as de la motivation, et ça c'est pas donné à tout le monde, mais malheureusement tu n'as pas eu un parcours tout rose. D'autant plus qu'une situation de handicap n'est pas simple à gérer, et je sais de quoi je parle. Donc non, une aide financière n'est pas du tout injuste pour avoir une chance de s'en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réflexion personnelle - La France, le Monde...   Mer 24 Juin 2015, 16:20

Merci Yoan pour ta réponse, ça me conforte dans mon projet et dans mes choix Very Happy

Je me préoccupe de l'écologie, de la protection de l'environnement, parce que ça m'a toujours intéressé. Et je persiste à dire que, si j'en avais la possibilité, je ferai la quasi-totalité de mes déplacements en vélo, en transports en commun, à pied... Chose impossible à tenir ici à Guéret, car la configuration des lieux rend l'usage d'un véhicule à moteur quasiment obligatoire... A moins de ne pas avoir de travail, de ne pas manger, de ne pas aller se balader dans la nature. Mais dans une ville comme Quimper, tout reste possible !

Tu l'as très bien dit, nous sommes tous humains, avec nos besoins physiques et psychologiques. Cela dit... J'ai l'impression parfois que l'humain s'est détourné de ses vrais besoins, pour plonger allègrement dans la société du buzz, de l'actualité en boucle, de la bêtise télévisuelle... Je le disais encore samedi dernier à un homme avec qui je discutais au FJT : si les gens ouvraient un livre au lieu de regarder la dernière c*nnerie sur NRJ12 ou M6... peut être qu'ils seraient un peu plus intelligents, donc intéressants. Un nouvel espoir déçu...

Ma vision des Français après le drame était en effet très utopique, voire pays des Bisounours, je l'admets. Je pensais que le choc était assez grand, assez profond, pour entraîner une nouvelle dynamique, forcé de constater que je me suis planté. Je ne sais pas pour vous, mais j'ai l'impression que la France est entrée dans une bien mauvaise passe depuis quelques années. Je ne parlerai pas de "déchéance" ou de "décadence", mais ça me vient parfois à l'esprit... Quand je vois le nivellement de la culture par le bas (voire par le néant), quand je vois que nous, Gothiques et Metalleux, sommes encore regardés bien de travers quand nous osons sortir de nos antres en tenue... Quand je vois que l'abrutissement atteint des sommets, je me pose sérieusement de graves questions pour l'avenir qui nous attend. "Chacun pour soi" est hélas, aujourd'hui, l'idéologie la plus répandue.

Pour le reste, je suis d'accord avec toi. Nous ne sommes que des locataires de cette planète. J'ai fait le choix de ne pas vouloir d'enfants, pour leur éviter non seulement la maladie dont je souffre (transmission génétique), mais également ce monde qui part en vrille à 100 à l'heure. Ca fait peut être un peu "no future" de dire ça, mais c'est mon point de vue. Comment voulez-vous garantir un avenir à un (ou plusieurs) enfant(s), alors même que votre propre avenir est en suspens ?

yoan.benites a écrit:
C'est une idée de la mort que j'approuve à 100%. Même si comme dit précédemment nous sommes quelque peu insignifiants, mourir en montrant la force de ses conviction c'est mourir de façon digne, et laisser une trace (spirituelle on peut dire) de son passage.

Et pour ceux qui te font des réflexions, le mieux est de les ignorer, tu perdra ton temps à tenter de leur expliquer ^^. Tu as de la motivation, et ça c'est pas donné à tout le monde, mais malheureusement tu n'as pas eu un parcours tout rose. D'autant plus qu'une situation de handicap n'est pas simple à gérer, et je sais de quoi je parle. Donc non, une aide financière n'est pas du tout injuste pour avoir une chance de s'en sortir.


Tu sais, j'ai toujours été un grand idéaliste. Quoique moins depuis les attentats de janvier dernier... Maintenant, je ne cherche qu'à montrer la force de mes convictions, comme tu le dis si bien, me battre pour essayer de faire changer les choses (même localement), plutôt qu'à rester cloîtré dans un studio en ville... Et mourir dignement, oui, en ayant vécu mes rêves et non rêvé ma vie Very Happy

Je suis motivé, c'est vrai, et je n'ai pas eu un parcours tout rose, hélas... Mais je me dis que les Dieux ont mis cette embûche monumentale sur ma route pour que ça me serve non seulement de leçon (voir Chemin de Haine) et d'épreuve. Une aide financière n'est pas du tout injuste, je continuerai donc à toucher l'allocation qui me revient de droit, mais je refuserai d'être plus "assisté". Avec 800 €, dans un écolieu (donc toute la journée à la ferme/activités, réunions, concerts, théâtre)..., je vivrai très bien, et je n'aurai finalement qu'à payer le carburant et l'assurance de ma voiture, et mon forfait de téléphone portable pour être joignable. Le reste pourra être rassemblé, pour un futur projet de chalet ou de yourte, sur le domaine de l'écolieu ou un terrain attenant Very Happy Pour une vie ô combien plus raisonnable qu'actuellement, en tout cas c'est ainsi que je le vois.

Merci de m'avoir lu, à très bientôt Very Happy Et merci pour votre soutien sans faille !

Bien amicalement,

Forteresse XDd
Revenir en haut Aller en bas
Elendil
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: Réflexion personnelle - La France, le Monde...   Ven 26 Juin 2015, 01:06

Merci d'avoir écrit.
Que dire de plus, comment ne pas être ému à cette lecture?

"J'ai envie de liberté, désespérément, puissamment, indubitablement. Je veux vivre simplement, pour que d'autres puissent simplement vivre."

Que n'y a-t-il pas plus de gens comme toi sur cette pauvre Terre qui se lamente de nous avoir engendré!
Tu as résumé ce vers quoi, me semble-t-il, devrait tendre un homme dans sa vie.
Dans tout les cas, ce n'est pas un idéal qui porte la moindre atteinte à autrui.

Ton texte touche juste, je commence à te connaître de mieux en mieux, et je ne peux que t'encourager dans tous tes projets.

PS : Pas sûr que la Suisse vole dans des cieux bien plus élevés que la France...

Elendil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réflexion personnelle - La France, le Monde...   Sam 27 Juin 2015, 13:55

Merci à toi Elendil de répondre !

En fait, je ne voulais pas susciter l'émotion au lecteur de ce texte, juste dire ce que j'avais sur le cœur. Et je crois que j'ai atteint mon but ! Les évènements d'hier (attentat dans l'Isère, mais aussi en Tunisie et au Koweït) me confirment peu à peu le bien fondé de mon projet... dans le sens où je ne me reconnais plus dans cette société... où l'Humain ne fait que jalouser le pain de l'autre, comme dirait Keny ARKANA.

Je ne cherche même pas à rameuter pour ma "paroisse idéologique", où à faire de la politique. J'en ai assez fait par le passé, pour me rendre compte à mon grand regret que les hommes politiques, qu'ils soient de gauche, de droite, de Boussac ou des extrêmes, ne cherchent qu'une chose : le pouvoir pour eux-mêmes et leur clique, diriger et asservir un peuple, de façon plus ou moins dissimulée, et finalement... perpétuer ce système. Je ne veux plus de tout ça.

Tu dis, en substance "Dommage qu'il n'y ait pas plus d'hommes comme toi sur cette Terre qui doit regretter de nous avoir engendrés" ! Je n'ai jamais eu ce sentiment. Mais je ne me sens à ma place que quand j'aborde le sujet avec des gens déjà "éveillés" à la cause de l'environnement, à celle de la simplicité, à celle du refus de l'idéologie publicitaire ("publicidaire" ?), du refus des mauvais traitements faits aux animaux (les Dieux savent que je mange de la viande, mais je n'admets pas la corrida ou les expérimentations sur les animaux)... Encore une fois, la liste est longue comme le bras. Et, comme je l'ai dit sur mon blog, mon bras ne me servira jamais à faire une "quenelle" dans l'église martyr d'Oradour sur Glane... Ce n'est pas ça, s'opposer au système. Ça, c'est uniquement passer pour un antisémite de première.

Mon idéal ne porte en effet atteinte à personne, sauf à une catégorie bien précise de gens : celles et ceux qui pensent que je finirai par me taire un jour, et que je ferai des crédits, que j'aurai des enfants, un monospace diesel fabriqué en Slovénie... "comme tout le monde". NON.

...

Pour finir, je dirais que les gens "éveillés" à la critique, à l'écologie concrète, à la protection de la Nature, à la simplicité... sont la meilleure "arme" contre ce "système". On le voit dans tous nos pays industrialisés, de plus en plus de gens, peu importe leur catégorie socio-professionnelle, leur appartenance politique ou spirituelle... font le choix de l' "objection de croissance", ou font de plus en plus de gestes simples, pour contribuer à leur façon à un meilleur futur. J'en suis convaincu. Et, en ce qui concerne la spiritualité, vivre à la campagne dans un cadre simple sera pour moi une façon de me retrouver "face aux Halls d'Honneur des Anciens", pour ainsi dire, je pourrai enfin me plonger sereinement dans l'étude de la Tradition Nordique qui me tient tant à cœur.

Merci de m'avoir lu, à bientôt.

Forteresse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réflexion personnelle - La France, le Monde...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexion personnelle - La France, le Monde...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum gothique: Mélancolie Gothique :: Mouvements et modes de pensée undergrounds, culture sombre :: ~*PHILOSOPHIE, DEBATS ET REFLEXIONS DIVERSES*~ :: Réflexions diverses-
Sauter vers: