Forum gothique: Mélancolie Gothique

Forum de discussion sur le mouvement gothique, l'ésotérisme, les modes de pensée underground, la culture sombre.
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionBoutiqueAngellyca Hoffmann ~ Médium - Tarologue - OccultisteRèglement du forumNos Partenaires

Partagez | 
 

 La peur d'aimer.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: La peur d'aimer.   Jeu 11 Jan 2007, 18:27

Un topic qui soulève une question toute bête, son but n'étant d'y trouver une réponse mais plus de l'imager, par rapport à vos propres expériences.

L'idée est d'abord de trouver d'où provient cette peur, et de quelles manières est-ce que vous la gérez (quelle est/a été votre réaction). C'est dirigé comme manière de traiter le sujet, vous pouvez répondre à votre guise sans aucun problème Wink.

A vos claviers 🐰
Revenir en haut Aller en bas
Disney
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Jeu 11 Jan 2007, 18:31

On peut avoir peur d'aimer du fait que l'on à peur de ne pas être à la hauteur aux yeux de l'aitre aimée? :Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Jeu 11 Jan 2007, 18:34

Citation :
On peut avoir peur d'aimer du fait que l'on à peur de ne pas être à la hauteur aux yeux de l'aitre aimée?

C'est une question? De fait,oui ^^ Je n'avais pas pris le problème dans ce sens (topic qui promet d'être riche^^)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Jeu 11 Jan 2007, 18:43

On peux aussi avoir peur d'aimer, parce qu'on sait que l'amour et la douleur vont de pairs, on peux avoir peur d'aimer parce qu'on à peur d'avoir trop mal, non ?
Revenir en haut Aller en bas
elisabetha
Adoratrice du nutella
Adoratrice du nutella
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Jeu 11 Jan 2007, 19:58

La peur d'aimer voila qui est un grand sujet pour moi.................car jai cette peur au plus profon de moi meme( due ,je le sais malheruresement a une chose affreuse que j'ai eu a l'age de 2 ans)
Bref j'ai cet peur qui me revolte , car a chque fois que cette amour ce presente a moi je le fuis je me mets un masque..............
je voudrais tant aimer savoir les peines les colere (bref ce qui fait l'amour),pour vous dire a quelle point je le fuis!!!!!!!!!!
Il y a 3ns je l'ai recontré en personne devant mes yuex, en sachant que cet amour etait devant moi bah j'ai eu un blocage, je n'ai pas put resultat je sui petrie de regrets et ai peur de devenir que une vielle endurcie :Embarassed !!
J'ai honte de moi meme ,honte de mon corps regi par quelque chose que je ne peu controler,mais que je veux et ca me rend tres tres triste au fond de moi meme..
A cause de cette chose je sui tres joyeuse mais au fond de moi meme mon coeur est cassé en 200 morceaux car je commence a douter de l'amour.................... peut etre l'ai je rencontré ?peut etre pas.... no lo sai?
J'ai meme honte d'etre heureuse obligée de garder le bonheru dans un mouchoir de poche.
Ma
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Jeu 11 Jan 2007, 21:58

lilith's wasp a écrit:
Un topic qui soulève une question toute bête, son but n'étant d'y trouver une réponse mais plus de l'imager, par rapport à vos propres expériences.

L'idée est d'abord de trouver d'où provient cette peur, et de quelles manières est-ce que vous la gérez (quelle est/a été votre réaction). C'est dirigé comme manière de traiter le sujet, vous pouvez répondre à votre guise sans aucun problème Wink.

A vos claviers 🐰

Et toi alors?
Revenir en haut Aller en bas
littlered-f
Âme habituée des lieux
Âme habituée des lieux
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Jeu 11 Jan 2007, 23:01

on peut avoir peur d'aimer car on a peur de tomber de très haut si un jour tout s'arrête...




Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Trystan
Connaisseur des lieux
Connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Ven 12 Jan 2007, 00:06

La peur d'aimer peut aussi être du au fait qu'à ce moment là on sait (sent) que l'on n'aura plus le contrôle ... Le coeur à ses raisons que la raison ne comprend ...

Ne plus avoir la maitrise de ce qui se passe au plus profond de soi est quelque chose qui fait peur : où va-t-on ? que fait-on ? pourquoi ?

La Vie étant une suite de questions auxquelles chacun tente de trouver sa réponse, l'Amour en apporte plus. ( sans compter le doute, la jalousie et j'en passe ...)

Aimer s'est aussi s'oublier pour l'Autre, alors cette peur ne serait-elle pas plutôt la crainte de se perdre et de devoir se (re)construir.

Aimer ... vaste domaine ...
Revenir en haut Aller en bas
Ninon
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Ven 12 Jan 2007, 13:14

Je suis en train d'écouter "I don't want to fall in love" au moment où j'écris, morceau adapté !
La peur d'aimer, si on peut parler de nos propres expériences je vais me baser sur le cas que je connais le mieux : moi.
Je ne pense jamais avoir aimé, parce que je n'ai jamais rencontré l'amour, enfin une personne pour laquelle j'ai envie de tout sacrifier. Sans doute un question de peur... Aimer, vraiment aimer pour moi c'est lorsque si la personne disparaît il ne reste aucune raison de vivre. je sais qu'on se remet de toute rupture, mais justement si on a vraiment été amoureux on ne peut s'en remettre. Je ne suis sans doute pas très claire..
Partir du principe qu'on retrouvera quelqu'un c'est ôter toute valeur à l'amour (c'est mon point de vue) puisque ça fait de l'amour quelque chose d'interchangeable. Je ne crois qu'en un seul véritable amour, et la peur nait à la fois de la crainte de le perdre et de se retrouver au final vide sans plus rien à espérer de la vie. La peur de ne plus s'appartenir, de tout donner à l'autre jusqu'à se vider soi-même, la peur de ne pas être aimé.
Ce qui fait que dans mon cas je me suis jusqu'à présent réfugiée dans des relations agréables mais sans vrai amour, la peur de l'inconnu sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Ven 12 Jan 2007, 13:20

C'est bien toutes ces réponses, ça montre déjà en quelques réponses que le sujet est vaste... N'hésitez pas à mettre un peu de vous, l'exemple argumentatif c'est pt etre ce qu'il y'a de plus efficace sur ce type de sujet, comme l'a très bien fait élisabetha d'ailleurs.


Bon vu que nébuleuse m'a très amicalement ordonné de le faire je répond aussi ^^


En fait j'ai toujours été plutot contre les relations amoureuses, enfin contre mon implication dans celles ci. Ma philosophie était vivre en faisant le moins de mal possible, et l'amour en entraine forcément (par mal j'entend douleur ou haine). Je m'y suis tenu jusque ce que l'amour me tombe dessus on va dire, surtout jusqu'à ce que je sois aimé. Etant aimé le mal était déjà installé, que l'amour se consumme ou pas, les 2 personnes en souffraient ou souffriraient.

C'est là en plus que je me suis rendu compte que "vivre en faisant le moins de mal possible" était textuellement valable, mais je ne m'étais jamais aperçu que dans vivre il y'avait la notion d'humanité et d'imperfection. Dans la vie il y'a le bien et la mal, ne pas faire de mal est ne pas vivre. Ma peur d'aimer est de faire du mal à l'autre. En fait la peur se situe pas dans le fait d'aimer mais plutot dans la relation elle meme ou le fait d'etre aimé.

Par rapport à la réponse de trystan, je ne ressens rien de tout ce que tu as dit dans ta réponse, bien que je la trouve très pertinente. J'aime les situations compliquées, les questions qui s'ajoutent sans fin, la non maitrise des evenments, et avant que je me perde totalement... Un bref retour arrière suffit a retomber sur mes pieds.

Par rapport à la réponse d'angellyca, je me suis toujours dit que je pouvais garder pour moi plutot que le partager, le dévoiler, par ce que moi je pouvais encaisser le coup que je me portais, mais pas celui que je donnais. C'est par rapport à l'empathie qu'il y'a dans l'amour. Mais réponse pertinente aussi.

Pour en revenir à mon histoire, qui en plus était foiré d'avance puisque limitée dans le temps dès le départ, donc qui allait forcément amener à faire du mal, j'ai décidé d'y aller qd meme. La relation c'est passée, a apporté bcp de bien, bcp de souffrances aussi à la fin, mais j'ai appris tellement de choses en si peu de temps que je regrette absolument rien.

Seulement là où je suis le dernier des abrutis, c'est que malgré le fait d'avoir vécu un contre exemple, je me refuse encore d'aimer, peut etre par peur (là plus de me faire mal à moi même comme le disait angellyca), peut etre par convictions, ou tout simplement par abscence d'amour à offrir en fait... Mais bon voilà le pourquoi du topic, une idée égoïste à la base qui peut apporter à tout le monde au final Wink


Voilà c'était ma vie, tome 17. Editions nuits d'avril.
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Ven 12 Jan 2007, 13:52

Ca vallait le coup d'attendre Lilith's wasp :)

Je me retrouve un peu dans ce que vous avez tous di. Il est évident que je suis morte de trouille à l'idée d'aimer, et même à l'égard d'autres sentiments, toute attaches me fait souffrir. Les amitiés sont déjà difficile pour moi qui ait parfois besoin de me sentir un peu plus libre.
Attachée, je me sens en danger, comme si d'un coup tout pouvait basculer, comme si d'un jour à l'autre, sans raison l'on était abandonné, comme si j'allais ne plus rien maitriser de moi et mes émotions. J'ai cette peur de souffrir et cette volonté de maîtrise, je refuse de me laisser envahir par des sentiments qui font souffrir et je préfère ma froideur et mon calcul.
Et ma peur en elle même accentue les choses, parce que je suis capable de rejetter et faire souffrir, parfois même à la limite de penser à tuer, parce que j'aime. Il me faut alors, en plus de me protéger, protéger l'autre de ma protection froide et destructrice.
Je n'ai jamais vraiment connu l'attachement, enfin pas avant récemment, et j'ai du en souffrir et me protéger, passer au delà de cette douleur. Je sais qu'au fond j'ai toujours idéalisé l'amour, lui est donné une sorte de passion, fusion, force et éternité que je n'attend pas dans la réalité. Je déteste le mielleux, les niaiseries, les "cheries", je les prend pour des mensonge, mais perception de l'amour n'est pas tendresse mais douloureuse et dangereuse.
Alors contre cette peur, j'ai toute une panoplie de comportements complexes et fous. Je décide d'être qu'avec des gens qui ne me plaisent pas plus que ca. Il est vrai aussi que parfois on se sent pas à la hauteur et l'on pense qu'ils méritent mieux aussi. Et puis aussi des gens avec qui je sais qu'il est impossible que cela dure ou d'établir une relation réellement durable.
Et puis, voilà, la plupart du temps je ne m'engage pas, au sens où je décide pas de me limiter à une personne, je lui promet pas de lui appartenir en quoi que ce soit, elle a les moments où je suis avec elle mais les autres m'appartiennent, je peux les passer avec qui je veux. Après dès que je sens que je m'attache ou commence à faiblir, éprouver des sentiemnts, alors je cherche à me facher avec la personne ou alors à prendre de la distance ou la tromper pour me prouver que je suis pas prise au piège, que j'ai pas besoin de lui.
Et puis y'a toutes ces petites manipulations de toujours me dire et me comporter comme si je ne faisait ça que pour les utiliser, que pour prendre du plaisir, alors qu'au fond je n'ai que celui de les faire souffrir et moi même je me détruit, parce que je culpabilise de ce que je fait, parce que ces relations me protègent de ma peur d'aimer mais sont très peu épanouissantes....Et je reste seule à jamais, incapable d'aimer, je ne sais que haïr.
Je commence à apprendre ce que c'est l'amour ou du moins je découvre à quoi ca peut ressembler et c'est difficile, et je lutte pour ne rien ressentir, mais j'aime quand même, et je ne peux cacher mes sentiments toujours, en même temps tu vois Lilith's wasp je me demande si le fait que nos relations étaient limité dans le temps n'ont pas joué sur le fait qu'on accepte de s'engager un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Disney
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Ven 12 Jan 2007, 14:20

lilith's wasp a écrit:
Citation :
On peut avoir peur d'aimer du fait que l'on à peur de ne pas être à la hauteur aux yeux de l'aitre aimée?

C'est une question? De fait,oui ^^ Je n'avais pas pris le problème dans ce sens (topic qui promet d'être riche^^)

Ba ta vue que dérrier la souris ya plein d'idées mais là aprés ce que je viens de lire de vous tous je séche vous ai sortit tout d'un trait! :Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Ven 12 Jan 2007, 14:27

tu sèches pas tu nous as donné la conclusion et l'idée principale, il te suffit de développer, donner des exemples à tout hasard, dire ce que tu ressens quand tu as peur de pas être à la hauteur, dans quelle situation.....
N'est pas peur de pas être à la hauteur de ce post Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ninon
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Ven 12 Jan 2007, 14:42

Je me sens comme Nébuleuse. Avant j'avais des relations classiques, utlisant les "mon amour" ou autres mots tendres qui ne veulent rien dire... Puis j'ai rencontré quelqu'un qui m'a changé. Il avait aimé avant et restait encore amoureux d'une autre. Il était contre l'installation d'une relation classique, où deux personnes se sentent liées par je ne sais quel pacte d'amour. Au début de notre relation, je n'ai pas supporté son manque d'attachement, je me sentais totalement éperdue pour la première fois, alors que lui ne voulait pas s'attacher. J'ai espéré qu'il tombe amoureux et que nous ayons une relation "normale", comme les gens la concoivent souvent.
Là, je commence à me sentir comme Nébuleuse, à ne plus avoir envie de me sentir appartenir à quelqu'un à ne plus vouloir rentrer dans le cadre d'un couple classique où finalement on se trahit toujours un jour. Je préfère maintenant me sentir dans une relation qui ne soit pas avec pour finalité l'amour. Je ne crois plus vraiment à l'amour et je reste persuadée qu'une relation amoureuse finit toujours mal (merci les Rita Mitsouko !) et que dès le début une histoire est condamnée. Le nom même d'histoire semble se rapporter à quelque chose de déjà finit, de déjà écrit (pourtant je me revendique contre le destin... ambiguité).
Alors, je fais le choix (maintenant) de ne plus réfléchir sur le couple et sur l'amour, de ne plus me demander où je vais, de ne plus vouloir appartenir à quelqu'un.
En réagissant comme ça je me sauve moi-même mais je finirais par faire mal aux autres...
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Ven 12 Jan 2007, 15:04

C'est un peu différent. Tu as aimé, et tu as été blessé de ne pas voir cet amour durer non?
Tandis que je n'ai jamais vraiment cru à l'amour, en tous les cas l'amour réel possible. Je n'ai jamais eu de relation comme tu appelle "classique". J'ai aussi des difficultés à penser que l'on puisse m'aimer réellement sans mentir. Et du coup, les marques de tendresse et d'amour, surtout par les mots me font peur et me font fuir, je n'aime pas entendre dire qu'on m'aime. Et j'ai aussi souffert de ne pas aimer les gens qui voulaient vivre avec moi, d'être sans coeur. D'ailleurs je n'ai jamais rien à répondre à cela, parce que je suis incapable d'aimer et même si je le savais, même si je me l'admettais, je serais incapable de le dire.
J'ai fait le choix d'accepter de me lier, de me rendre dépendante de quelqu'un que j'apprécie, de lui donner ma liberté, et tout cela alors que je sais qu'il part dès le départ. Et même si je souffre, je ne peux regretter d'avoir expériementer cela, à côté le reste n'est rien.
Comment peux-t-on réellement se satisfaire d'autres relations quand l'on a vécu ca?
Revenir en haut Aller en bas
Ninon
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Ven 12 Jan 2007, 15:23

Oui la situation est différente. Je n'agis pas ainsi parce que j'ai été blessée mais parce que je n'arrive plus à croire vraiment en l'amour, et tout simplement parce que j'ai l'impression maintenant que les histoires d'amour n'ont plus de réelles valeur. Je ne veux pas me protéger d'une douleur, ou me venger d'avoir souffert. J'ai juste l'impression que les relations amoureuses sont condamnées dès le départ. Mais, algré moi, je reste encore attaché à cette idée qu'existe un véritable amour qui une fois connu ne donneplus envie d'autre chose.

Comment peux-t-on réellement se satisfaire d'autres relations quand l'on a vécu ca?
Je suis tout à fait d'accord avec cette idée, lorsqu'on connait ça, on ne peut plus se satisfaire des autres relations, elles n'apportent rien de plus, et même s'en satisfaire voudrait dire que toute relation est interchangeable (selon moi).
Et je reste attachée à cette chanson "pour ne pas vivre seul" qui me parait le leitmotiv des relations amoureuses...
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Ven 12 Jan 2007, 15:40

Ninon a écrit:
Oui la situation est différente. Je n'agis pas ainsi parce que j'ai été blessée mais parce que je n'arrive plus à croire vraiment en l'amour, et tout simplement parce que j'ai l'impression maintenant que les histoires d'amour n'ont plus de réelles valeur. Je ne veux pas me protéger d'une douleur, ou me venger d'avoir souffert. J'ai juste l'impression que les relations amoureuses sont condamnées dès le départ. Mais, algré moi, je reste encore attaché à cette idée qu'existe un véritable amour qui une fois connu ne donneplus envie d'autre chose.
As tu cru que c'était de l'amour cette relation? Et la séparation aurait remise en cause tout cela, et alors tu te dis qu'il n'y avait pas d'amour, que t'y a cru mais que cela n'existe pas et n'est que mensonge à dire des niaiseries et autres?
Pour la fin d'un amour signifierait qu'il n'y a jamais eu d'amour?

Citation :
Comment peux-t-on réellement se satisfaire d'autres relations quand l'on a vécu ca?
Je suis tout à fait d'accord avec cette idée, lorsqu'on connait ça, on ne peut plus se satisfaire des autres relations, elles n'apportent rien de plus, et même s'en satisfaire voudrait dire que toute relation est interchangeable (selon moi).
Et je reste attachée à cette chanson "pour ne pas vivre seul" qui me parait le leitmotiv des relations amoureuses...

Ces autres relations n'apportent pas autant.
Mais si l'on peut dire que toute relation est interchangeable, chaque relation reste différentes car l'autre n'est pas le même et les circonstances non plus, et la différence ne fait pas qu'une vaut plus qu'une autre.
Les relations "amoureuses" disons les liaisons plutôt servent à ne pas vivre seul et améliorer le quotidien, profiter...
Cependant une vraie relation, avec attachement des deux sens ne se choisit pas, l'on aime pas pour ne pas être seul, on aime la personne en face et quoi que l'on lutte, même si l'on aime sa solitude et s'en satisfait, impossible de se défaire de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Ninon
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Ven 12 Jan 2007, 15:52

Ma vision de l'amour est très ambigue. Je suis partagée entre une vision des liaisons (tu as raison c'est plus simple) comme étant juste un moyen de profiter comme tu dis et de se sentir mieux. Et je n'apprécie pas vraiment ces liaisons, je les trouve futiles.
Et il y a l'amour, qu'on ne choisit pas, qui s'impose à nous et dont on ne peut jamais se défaire. Cet amour à côté duquel les autres relations perdent toute saveur. J'ai cru connaître cet amour, mais je ne suis plus sûre de l'avoir vraiment connu.
Après, quant au fait de prendre su recul, et de refuser de se sentir attachée, c'est à la fois une réaction de rejet face aux liaisons qui ne sont qu'un jeu à mes yeux, et une peur face à l'amour et à ce risque de ne plus rien contrôler, de se sentir impuissante...
Mais toi, je n'ai pas très bien compris (désolée), tu as déjà connu l'amour ou tu as toujours refusé de t'attacher ?
Revenir en haut Aller en bas
Disney
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Ven 12 Jan 2007, 17:25

Ba niveau amour la chance à pas souvent été de mon coté du au fait que comme je travail beaucoup la semoiselle préférait voir un autre homme et d'autres où ce fut pas le pied... Mais pour compléter ce que j'ai dit au début tout simplement c'est que comment étre sur que en prouvant son amour à une personne on soit sur datteindre le niveau qu'elle même attend de nous si de notre cotê on est satisfait de l'amour porté à notre personne (c'est bon tout le monde suit là? lol)? Et suetout comment savoir si c'est du vrai amour et pas seulelemnt le fait d'être un bouche trou pour un temps? Voyez?
Revenir en haut Aller en bas
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Ven 12 Jan 2007, 18:21

Citation :
comment étre sur que en prouvant son amour à une personne on soit sur datteindre le niveau qu'elle même attend de nous si de notre cotê on est satisfait de l'amour porté à notre personne (c'est bon tout le monde suit là?

J'ai suivi^^ et je ne crois pas qu'il existe un amour équitable, un amour où les 2 personnes s'aiment de la meme façon. Je pense que les deux personnes doivent donner le maximum du potentiel de son amour à l'autre, si ça c'est fait le couple marche. On aime pas pour être aimé.

Citation :
Et suetout comment savoir si c'est du vrai amour et pas seulelemnt le fait d'être un bouche trou pour un temps?

question existentielle... qu'est ce que l'amour véritable. Pour moi l'amour c'est une échelle avec une infinité de stade. Je ne crois pas en l'amour véritable, je crois pas que l'amour ait sa place dans l'absolu, mais bon je ne le connais pas...
Cmt etre sur de ne pas etre un bouche trou... il n'y a pas de certitude sorti de mickeyland^^ Nan mais pour avoir des certitudes par rapport à son amour il faudrait en sortir de cette amour. Il tisse un voile d'illusion, et si tu ne te complais pas dedans, tu doutes.


Nébuleuse et ninon, vous soulevez un autre problème que j'aime bien: celui de l'aspect futile des relations dites normales. Le problème de fond (pour ninon je sais pas mais pour nébuleuse je pense) c'est la crainte de voir sa liberté réduite, d'être possédée, car les relations amoureuses deviennent matérielles, en tout cas leur aspect idéal se copie sur la possession des êtres.

Nébuleuse, surement que le fait que ta liaison ne soit pas à durée indeterminé t'as poussé la vivre, et ça reste je trouve dans la peur de perdre de sa liberté dans le temps (en l'occurence l'éternité pour les histoires normales)
Revenir en haut Aller en bas
Ninon
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Ven 12 Jan 2007, 19:45

Oui, il y a la peur de perdre sa liberté de la donner à l'autre. Mais quand on aime vraiment on la donne cette liberté, sans même sans rendre compte on ne s'appartient plus vraiment. Alors que dans une relation classique on veut posséder, on veut rentrer dans un schéma de couple avec les bons moments, les pleurs, les réconciliations, et la fidélité.
Et ce schéma est futile, on s'accroche à du vide, à une relation illusoire...
Et je crois aussi que l'amour n'est jamais égal, il y a toujours celui qui souffre et celui qui profite, je ne crois pas vraiment en un amour réciproque et fort, mais après je suis peut etre pessimiste !
Revenir en haut Aller en bas
nymphetamine
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Sam 27 Jan 2007, 21:11

Peut être parceque on a eu le coeur brisé et que cela fais souffrir donc on a peur d'avoir a nouveau le coeur brisé comme lorsqu'on casse une poupée de porcelaine non?
Revenir en haut Aller en bas
http://divinity.skyblog.com/
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Dim 28 Jan 2007, 01:53

Toutes les réponses sont valables très chère Wink Le but de la question est juste de se la poser... Le raisonnement vient ensuite.


* Amour *
Revenir en haut Aller en bas
EnDlEsSjOe
Sage des lieux
Sage des lieux



MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Mar 30 Jan 2007, 14:38

Bon, j'avoue, je déteste ce topic ^^ (ne m'en veux pas Pierre-Yves)

Car je pense que c'est une grosse connerie de se retenir dans l'amour. Vous, moi, le monde entier savons que la vie est un contrat à durée déterminée alors à moins de vouloir vivre malheureux jusqu'à la fin de sa misérable vie, à quoi bon de se poser tant de questions ?

C'est d'ailleurs, en aillant des reflexions comme sur ce topic qu'on arrive à des situations alarmantes où pour aimer, il faut parfois savoir se retenir à la fois pour se préserver mais aussi pour préserver une part de mystère vis à vis de l'autre. Toute ma vie, je me suis posé des questions et les questions ne sont valables que lorsqu'il y a au moins une tiers personne en jeu, pas quand la partie se joue à deux uniquement.

Alors désolé, Mesdames, Messieurs de ne point vous suivre cette fois-ci, mais l'amour, ça se ne pose pas, ça se vit ! Et si vous tombez sur le mauvais numéro, n'aillez point de regret car nous sommes quelques milliards sur cette terre !

joe, extremiste question amour.
Revenir en haut Aller en bas
Myosotis
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Mar 30 Jan 2007, 15:11

Je soutiens à 100% ce discours!
Je préfère la difficulté de la fin mais avec les souvenirs d’un amour vécu plutôt que des regrets pour tout ce qui a été manqué.
Et certes, c’est souvent la peur de faire mal à l’autre plutôt que sa propre douleur qui retient, mais pour avoir discuté avec plusieurs personnes, je crois que beaucoup pensent comme moi, et donc qu’on peut faire plus mal en refusant qu’en acceptant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La peur d'aimer.
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum gothique: Mélancolie Gothique :: Mouvements et modes de pensée undergrounds, culture sombre :: ~*PHILOSOPHIE, DEBATS ET REFLEXIONS DIVERSES*~ :: Réflexions sur notre vie intérieure-
Sauter vers: