Forum gothique: Mélancolie Gothique

Forum de discussion sur le mouvement gothique, l'ésotérisme, les modes de pensée underground, la culture sombre.
 
AccueilHomeCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionBoutiqueAngellyca Hoffmann ~ Médium - Tarologue - OccultisteWebzineRèglement du forumRadio goth-metalRadio paganRadio relaxationNos Partenaires

Partagez | 
 

 La peur d'aimer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: La peur d'aimer.   Jeu 11 Jan 2007, 18:27

Rappel du premier message :

Un topic qui soulève une question toute bête, son but n'étant d'y trouver une réponse mais plus de l'imager, par rapport à vos propres expériences.

L'idée est d'abord de trouver d'où provient cette peur, et de quelles manières est-ce que vous la gérez (quelle est/a été votre réaction). C'est dirigé comme manière de traiter le sujet, vous pouvez répondre à votre guise sans aucun problème Wink.

A vos claviers 🐰
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Mar 01 Juil 2008, 07:28

Nébuleuse ne sait rien Laughing elle a juste quelques réponses ou réflexions parce qu'elle a été confronté au problème
Revenir en haut Aller en bas
MortuuS
Jeune âme
Jeune âme
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Mar 01 Juil 2008, 13:15

Citation :
Nébuleuse a écrit:
LILITH a écrit:
tu
expliques ça comment le fait que des mecs me trouve jolie mais qu ils
me regarde en fait comme , heu, une poupée ? si tu vois ce que je veux
dire... ces mecs ne sont sortis qu avec moi que pour mon physique, que
je trouve banal.. je veux dire, je suis pas plus jolie qu une autre
fille. moi j ai l impression maintenant que les mecs vont me regardée
qu en pensant au sexe..

C'est
normal non? Les mecs pensent comme ca. Il me semble que c'est pareil
pour moi et pourtant j'ai pas trop le physique. Sinon t'as une
solution, tu te sers d'eux Rolling Eyes

Hum un peu facile comme conclusion. Si ce que vous dites est souvent vrai, la réciproque l'est au moins tout autant. J'ai un paquet d'exemple du cas inverse dans mon entourage. Je dirai juste qu'au niveau des attitudes, c'est plus "lourd" chez l'homme et plus sournois chez la femme, ce qui explique que l'on remarque plus facilement l'un et moins l'autre.

Maintenant les sources de ce problème, elle peuvent être assez simples je pense, on est à une époque où malgrés les moyens de communications, les gens sont de plus en plus seuls, donc pas mal se jettent un peu sur le premier où la première qui passe. Ca donne soit un coup d'un soir, soit des relations "durables" entre des gens qui n'ont strictement rien à faire ensemble mais qui restent simplement pour ne pas être seul.

Pour le côté ne "penser qu'au sexe", c'est plus une histoire de désintégration des valeurs, mais ça deviendrait politique, donc hors sujet; si on analysait les causes de tout ça ici. Disons que le système façonne et favorise de plus en plus les comportements égoïstes et néfastes aux autres.

Après, il reste heureusement des gens biens et fiables, ils sont (de plus en plus) rares mais il y'en a.

Citation :
Merci pour vos conseils.. je cherche pas.. on dis qu il ne faut pas chercher.. donc je ne cherche pas. bisous bisous.
La paradoxe de ta situation tient au fait que tu es en région parisienne ce qui favorise les rencontres (bars, soirées et tout le tralala, c'est pas ça qui manque pour un goth ou un métalleux) mais comme c'est une grande capitale, c'est un concentré de toutes les déviances de la société...faut faire le tri...A ce niveau là, le net c'est mieux que le black dog ou le katabar pour les rencontres...
Revenir en haut Aller en bas
Haziel
Nouvelle âme
Nouvelle âme
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Lun 11 Aoû 2008, 09:57

L'amour,la peur,la déception...ma foi tout un programme. Je vais essayer de donner mon avis tout en essayant de rester le plus simple possible, sans préciosité ni prétention.

D'abord , je remarque que la plupart des intervenants sont plutôt jeunes(moi même je le suis) , donc peut-être que ce qui paraît valable aujourd'hui ne le sera plus forcément demain pour la plupart.

Moi qui vient d'un pays où les relations hommes femmes gardent encore une certaine forme de caractère "classique", cependant mis à mal par le mode de vie occidental qui sous-tend une conception sinon libertine, volage, du moins libérale, eh bien je peux vous dire que les filles dans mon pays, restent quand même très imprégnées par la notion d'amour "véritable", même si à la faveur de l'occidentalisation, elles ont une sexualité beaucoup plus débridée...

Je crois que dans la société occidentale, il y a un malaise beaucoup plus profond que la simple sexualité à outrance qu'on croit être à la source de tous les maux...la conjonction de plusieurs facteurs fait que la société occidentale peine à se retrouver, et est en quelque sorte en perte de valeur. Les échanges commerciaux, la société de consommation, le plaisir érigé en idéal, la course vers la réussite, le rythme effréné de la vie, la science qui a failli dans son rôle de substitut à Dieu, le désenchantement, la récession économique, l'incertitude, l'ambiance post-apocalyptique, la technologie qui empiète sur la dimension humaine des choses, les tensions géopolitiques, la mondialisation, les rapports inter-sexuels qui changent...tout ceci n'est pas pour rassurer la société occidentale, et beaucoup de gens préfèrent oublier cette "déperdition" dans les sensations fortes que procurent le sexe , le plaisir et le spectacle. C'est vraiment un comble, la civilisation occidentale qui a mis sur papier le droit au bonheur comme but ultime de la vie( déclaration de virginie, déclaration des droits de l'homme et du citoyen); la culture qui a instauré et institué "the pursuit of happiness" comme idéal à atteindre envient à s'emmêler les pinceaux sur une des dimensions de cette "quête" du bonheur; mais l'europe et les états unis comportent quand même des différences en ceci que les américains restent plus "naïves" , ce qui nous donne des gens qui font leur demande en mariage dans un écran géant lors du super-bowl, mais qui d'un autre côté croient instauré la démocratie en Irak avec des chars et des bombes !!!

C'est quoi l'amour en fait...c'est tout simplement vouloir être avec quelqu'un et ressentir son absence comme un poids insupportable...ne penser à rien sinon à l'être aimé...ne vouloir rien faire, à part se noyer dans les yeux de sa (son) bien-aimé(e)...se réfugier dans les bras de sa tendre et chère en regardant le monde du balcon de l'amour.

Beaucoup de personne n'ont certes peut-être pas ressenti ce sentiment, mais n'est ébloui que celui qui a déjà fixé le soleil. Mais il reste que personne n'a vécu dans une grotte toute sa vie, et si tout le monde n'a pas eu le ciel assez dégagé pour pouvoir voir la lumière de l'astre roi, il n'en demeure que la plupart ont eu à subir les ultra-violets de l'amour, et cette brûlure les a dissuadé de vouloir entamer le vol d'icare.

L'amour est un sentiment commun à tous les hommes et à toutes les femmes. C'est deux âme qui arrivent à s'émouvoir et à se toucher, dans une forme de dialogue où les douleurs respectives devienent prétextes à l'admiration et au réconfort. Deux expériences et deux sensiblités qui communiquent à travers les circuits de la joie. Deux étoiles filantes qui se rencontrent pour laisser dans leurs sillage une fragilité éclatante. L'amour est ce qui peut rendre vie à un coeur triste et meurtri. C'est un souffle revivifiant et guérrisseur. L'amour est une énergie qui irrigue notre action et notre destinée. Enfin l'amour c'est un coeur qui rêve pour deux.

Maintenant je conçois que pour ceux qui ne l'ont pas encore connu, ou si peu, ce discours et ce sentiment peuvent paraître hermétiques , voire lointains. Mais si moi je l'ai connu, pourquoi pas vous. N'avons nous pas les mêmes peurs, les mêmes appréhensions, les mêmes prémices de bonheur en chacun de nous.

L'amour , on y croit pas , on le ressent. On le vit. On le touche. Pour ceux qui ne l'ont pas encore rencontré, je peux leur dire qu'il y a plein de gens qui cultivent en secret des fleurs, et tant qu'il y aura des roses , il subsistera des jardiniers: même si le jardinier est maladroit, et que la fleur est capricieuse, le printemps verdoiera toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La peur d'aimer.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum gothique: Mélancolie Gothique :: Mouvements et modes de pensée undergrounds, culture sombre :: ~*PHILOSOPHIE, DEBATS ET REFLEXIONS DIVERSES*~ :: Réflexions sur notre vie intérieure-
Sauter vers: