Forum gothique: Mélancolie Gothique

Forum de discussion sur le mouvement gothique, l'ésotérisme, les modes de pensée underground, la culture sombre.
 
AccueilHomeCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexionBoutiqueAngellyca Hoffmann ~ Médium - Tarologue - OccultisteWebzineRèglement du forumRadio goth-metalRadio paganRadio relaxationNos Partenaires

Partagez | 
 

 La peur d'aimer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: La peur d'aimer.   Jeu 11 Jan 2007, 18:27

Rappel du premier message :

Un topic qui soulève une question toute bête, son but n'étant d'y trouver une réponse mais plus de l'imager, par rapport à vos propres expériences.

L'idée est d'abord de trouver d'où provient cette peur, et de quelles manières est-ce que vous la gérez (quelle est/a été votre réaction). C'est dirigé comme manière de traiter le sujet, vous pouvez répondre à votre guise sans aucun problème Wink.

A vos claviers 🐰
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Mar 30 Jan 2007, 17:52

Euhhhh je suis pas contre ton post, mais as tu lu les raisons qui ont donné naissance à ce chtit topic?
Revenir en haut Aller en bas
Myosotis
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Mar 30 Jan 2007, 19:10

Plusieurs pistes de réponses à ta question ont été trouvées. Et en général, une fois qu'on connaît la cause, on commence à chercher le remède.
On a essayé de partir de ce qui est repris dans la plupart des post, à savoir la peur de la souffrance, pour apporter une réponse, la notre en l'occurence. Je me sens pas tellement hors sujet en fait Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Mar 30 Jan 2007, 21:03

Vivre l'instant présent, en profiter au maximum.
Pour savoir marcher il faut apprendre à tomber.
Revenir en haut Aller en bas
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Mar 30 Jan 2007, 21:06

Citation :
Je me sens pas tellement hors sujet en fait

Pardon myosotis, je parlais pas pour toi ^^

c'était pour

Citation :
Car je pense que c'est une grosse connerie de se retenir dans l'amour. Vous, moi, le monde entier savons que la vie est un contrat à durée déterminée alors à moins de vouloir vivre malheureux jusqu'à la fin de sa misérable vie, à quoi bon de se poser tant de questions ?

C'est d'ailleurs, en aillant des reflexions comme sur ce topic qu'on arrive à des situations alarmantes où pour aimer, il faut parfois savoir se retenir à la fois pour se préserver mais aussi pour préserver une part de mystère vis à vis de l'autre. Toute ma vie, je me suis posé des questions et les questions ne sont valables que lorsqu'il y a au moins une tiers personne en jeu, pas quand la partie se joue à deux uniquement.

Alors désolé, Mesdames, Messieurs de ne point vous suivre cette fois-ci, mais l'amour, ça se ne pose pas, ça se vit ! Et si vous tombez sur le mauvais numéro, n'aillez point de regret car nous sommes quelques milliards sur cette terre !


Je suis assez d'accord avec ça, mais ça revient à supprimer un probleme qui s'impose de fait...
Revenir en haut Aller en bas
EnDlEsSjOe
Sage des lieux
Sage des lieux



MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Mer 31 Jan 2007, 10:33

lilith's wasp a écrit:
Euhhhh je suis pas contre ton post, mais as tu lu les raisons qui ont donné naissance à ce chtit topic?
La réponse est oui bien sûr. D'ailleurs, je ne participe jamais à un topic en cours sans avoir lu tous les précédents posts.
Mon opinion est simple et je rejoins complétement celtiane & Myosotis et je vais sûrement me répéter. La vie n'est pas un long fleuve tranquille. Il faut savoir prendre des risques, être prêt(e) à souffrir, se débattre, s'en prendre plein à la gueule, souvent et des fois, j'ai bien dit des fois, on a droit à un peu de bonheur. On ne peut pas se dire "ben moi j'ai décidé de faire du mal à personne" ou bien "ben moi, je n'ai pas envie d'être dépendant(e)", tout ça pour s'empêcher d'aimer... c'est complétement absurde et navrant à mon sens... (attention je ne jette la pierre à personne et je respecte les opinions de chacun).
Imaginez maintenant que le monde soit peuplé que de gens comme ça... et ben franchement, autant se foutre en l'air tout de suite... :1192:

joe
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Mer 31 Jan 2007, 12:56

Voilà le truc à sa bonne place
Joe je suis d'accord avec toi Shocked
Mais
le problème est pas de vouloir accepter l'amour ou pas, pour ma part,
toute expérience est bonne à prendre, quoique non, certaines je m'en
serais passé mais on en apprend. Le problème est que l'on souffre un
peu de cet attachement et du coup on se trouve dans l'impossibilité de
parfaitement en profiter et même assez taré pour tout foutre en l'air
dans un moment de panique. Je me suis calmée là dessus, j'accepte, je
vis ca et en profite au quotidien mais les premiers temps étaient un peu torturés.
Shocked Shocked Shocked Shocked Franchement un monde qu'avec des gens comme moi, ce serait pire que l'enfer, même moi j'en veux pas, n'est pas Joe? Wink
Revenir en haut Aller en bas
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Mer 31 Jan 2007, 18:47

Joe: Tu as raison...

A tous: Désolé alors.
Revenir en haut Aller en bas
EnDlEsSjOe
Sage des lieux
Sage des lieux



MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Mer 31 Jan 2007, 20:55

Nébuleuse > Clair que ce n'est jamais facile mais tu as tout à gagner Very Happy

lilith's wasp
> Oh là, je pense qu'il n'y a pas de personne qui a raison ou qui a tord sur ce forum. Tu n'as pas à être désolé. Si ce sont tes opinions, je les respecte évidemment. Je trouve ça juste dommage qu'à 20 ans, avec une vie à construire, on puisse avoir ce genre de raisonnement, au risque de passer à côté de la chose qui me semble la plus précieuse sur cette terre : l'amour Wink

joe
Revenir en haut Aller en bas
lilith's wasp
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Mer 31 Jan 2007, 22:16

Tu as raison dans le sens tu evites le probleme. C'est la façon la plus simple d'éradiquer une peur.

Le probleme du sujet c'est que cette peur repose sur un probleme qui est lui réel. Une peur on peut la surpasser en se voilant la face un peu, mais le probleme perdure, et resurgira forcément du voilage de face à un moment. Je trouve ça dommage de refaire plusieurs fois les mêmes "erreurs".

Le désolé à tous, c'était pas par rapport à ce que j'avais dit mais par rapportt au futur. Histoire qu'on morphle tous un peu Wink Non j'en suis incapable ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Jeu 01 Fév 2007, 01:57

Et oui il est 2h du mat et je viens poster ici.
Je me demandais est-ce que finalement ce n'est pas plutôt la peur de la chute et non celle d'aimer.
Désolée si je suis à côté mais vu l'heure j'ai un peu d'excuse Laughing .Je pensais à ça donc je suis venu mettre cette pensée ici.
Revenir en haut Aller en bas
Disney
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Jeu 01 Fév 2007, 09:04

Je me posais une question:

La peur d'aimer peut elel être reliée au fait de changer son cadre de vie (vie de célib on fait ce qu'on veut à vie à 2: Enfer lol)?
Revenir en haut Aller en bas
EnDlEsSjOe
Sage des lieux
Sage des lieux



MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Jeu 01 Fév 2007, 12:04

lilith's wasp > Oki dokki, *** te file une coquille rouge pour bouziller les problèmes***

celtiane > Je devais t'appeler hier mais étant donné l'heure, je n'ai pas osé... mais vu ton post, j'aurais du Laughing
Et par rapport à ton interrogation, je pense que c'est forcément lié. Les personnes qui ont peur d'aimer, ont peur de souffrir et de la chute inévitablement...

Disney > C'est un grand classique. J'ai beaucoup d'amis dans ce cas là mais je pense que ce n'est pas véritablement de l'amour car quand tu as trouvé la bonne personne, c'est l'évidence même...

joe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Jeu 01 Fév 2007, 13:08

Citation :
celtiane > Je devais t'appeler hier mais étant donné l'heure, je n'ai pas osé... mais vu ton post, j'aurais du Laughing

C'est clair, j'ai fais un 5h du mat
Revenir en haut Aller en bas
Disney
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Ven 02 Fév 2007, 10:54

EnDlEsSjOe a écrit:


Disney > C'est un grand classique. J'ai beaucoup d'amis dans ce cas là mais je pense que ce n'est pas véritablement de l'amour car quand tu as trouvé la bonne personne, c'est l'évidence même...

joe

Possible ne effet...
Revenir en haut Aller en bas
Merrick
Sage des lieux
Sage des lieux
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Sam 03 Fév 2007, 23:22

Pour avoir peur en elle,faut pouvoir la connaitre
Pour pouvoir la connaitre,faut pouvoir la vivre.
Pour pouvoir la vivre,faut qu'elle soit réelle.

Amour tu n'est pas ce que tu doit-étre,car tu n'est qu'une illusion.
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Dim 04 Fév 2007, 13:49

Merrick je pense que cet amour est réel sinon nous n'en aurions pas peur ;-) Ce n'est peut être pas l'amour que tu souhaite, et imagine mais un autre type.
Celtiane je pense comme toi que cette peur est en partie liée à la peur de la fin mais pas seulement, il y'a aussi la peur de ne plus être soi, ne plus contrôler, ne plus être assez rationnel et être sous le pouvoir de l'autre.
Disney, comme Joe, si y'a de l'amour je pense que ca se fait naturellement, sans problème. Es tu dans ce cas là en ce moment? As tu eu des difficultés avec ca?
Wasp ^^ t'es incorrigible lol
Ma peur revient, j'ai accepté cet amour mais je sais qu'il s'en va, l'échéance approche alors j'ai peur de devoir vivre sans lui, de plus jamais le retrouver et le revoir...Qu'est ce que je serais s'il n'est pas là? Et lui, comment il va vivre les choses? J'angoisse de plus en plus à chaque jour qui passe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Dim 04 Fév 2007, 15:19

Je trouve que nous contrôlons déjà beaucoup de choses, et je n'ai pas envie de contrôler mes sentiments amoureux, j'ai juste envie de me laisser porter par l'instant.Et puis s'il faut que ça finisse nous souffrirons certes, mais nous aurons toujours en mémoire ces instants magiques.
De contrôler ce sentiment on risque de passer à côté de quelque chose de merveilleux.
Je préfère souffrir en ayant tenté l'amour que de souffrir en l'ayant laissé s'échapper sans rien avoir fait.
Ce n'est que mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Teg
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Lun 05 Fév 2007, 00:05

Myosotis a écrit:
Je soutiens à 100% ce discours!
Je préfère la difficulté de la fin mais avec les souvenirs d’un amour vécu plutôt que des regrets pour tout ce qui a été manqué.
Et certes, c’est souvent la peur de faire mal à l’autre plutôt que sa propre douleur qui retient, mais pour avoir discuté avec plusieurs personnes, je crois que beaucoup pensent comme moi, et donc qu’on peut faire plus mal en refusant qu’en acceptant.

Je soutiens l'idée...


Si je devais répondre à tout cela je dirais ceci :

1) Tout d'abord qu'entendons nous par AMOUR : si nous cherchons la vérité utopique, la peinture romantique ou l'idéal Shakespearien, nous faisons oeuvre de culture mais pas de vie. Entendons nous bien je ne critique pas, mais je pense que la théorie des Grandes Idées est bien mal adaptée à la Réalité.

2) Je ne crois pas à l'amour éperdue, ni même au coup de foudre. Pourquoi ne peut on pas apprendre à aimer une personne petit à petit, passant les seuils communs de la connaissance, amitié, relation plus poussée... etc... Si on se fixe déjà un objectif : non seulement le réaliser nous prive de notre succès (au moins à la longue) mais il crée une rationnalisation un peu déroutante pour la passion.

3) Accepter d'aimer c'est certes accepter d'être blessé mais aussi d'exister différemment. On y gagne autant que l'on y perd. Certes il y a toujours des exceptions qui forment une arrière garde convaincante, mais les ratés sont aussi des leçons pertinentes pour notre entendement.

4) Avoir peur d'aimer par décéption je peux comprendre et je me rappelle d'un ami qui me disait souvent : "Pour aimer quelqu'un il faut déjà s'aimer soi-même." . Peut être que le recours à une psychanalyse peut s'avérer nécessaire. Il faut aussi admettre que les goûts sont aussi variés que les nations : les stéréotypes télévisés ou journaliers ne forment pas la majorité des relations sociales fort heureusement. Par contre il faut accepter d'être patient, d'être un peu soi-même (afin d'éviter les hypocrisies trop visibles) et d'avoir confiance en ce léger futur qui nous assène ses coups de massue temporelle...

5) Une relation doit être une sorte de partage comme une amitié. Avoir peur constamment peut mettre mal à l'aise la personne concernée et mettre à jour des failles dans la dite relation, juste par une mauvaise compréhension mutuelle.


Pour conclure ( bon sang je fais encore des plans comme à la fac, c'est fou ça ), je n'ai pas de solution à quoi que ce soit. Pas de potion magique, de Freud en kit ikéa prêt à construire. Je pense profondément par contre qu'il faut pouvoir rester soi dans n'importe quel contexte. L'autre n'est pas notre faire valoir social ou même cette merveilleuse bouée qui nous évite la noyade. C'est en assumant ce qu'on est que l'on fournie la plus belle image de soi. Avoir peur c'est normal, et je suis le premier à trembler même si je fais d'immenses efforts pour ne pas le montrer et fuir, mais cela ne mènera à rien. Peut être qu'il nous faudra un temps monstrueux pour trouver une personne qui s'approchera le plus de l'idéal que l'on se fixe, peut être non, mais si à chaque moments cruciaux nous fuyons pour oublier il faut admettre que rien de positif ne resortira de nous-mêmes, or c'est le propre de l'homme de pouvoir offrir le meilleur de lui-même en bien des circonstances...

Aimer à en mourrir est une erreur que je trouve quelque peu égoïste. Egoïste car l'on place tant d'espoirs en la personne que l'on aime, que l'on en oublie l'autre, ses attentes, les moments où elle aussi aimerait pouvoir se reposer sur nous. On rentre dans une spirale égocentrique sans fin où se mélangent jalousie, manigances et remises en cause de soi. L'autre ne doit pas être le pilier de notre existence, mais celui de nos passions.

Tout cela n'est que mon avis, bien sûr je peux avoir tort...

(P.S : je suis désolé de ce post un peu long, et bonne nuit à ceux qui se sont endormis... ).
Revenir en haut Aller en bas
Merrick
Sage des lieux
Sage des lieux
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Lun 05 Fév 2007, 00:15

En tous cas post fabuleux et approuve beaucoup de chose ci bien dit. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Disney
Grand sage du forum
Grand sage du forum
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Lun 05 Fév 2007, 10:31

Suis d'accord avec tout :study: ...
Revenir en haut Aller en bas
EnDlEsSjOe
Sage des lieux
Sage des lieux



MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Lun 05 Fév 2007, 11:06

Je salue le post de Teg, ça fait du bien de lire ce genre de propos. Je ne peux que l'encourager à continuer!

La caliméro attitude, appelons le comme ça, est une maladie contagieuse depuis ces derniers temps. Pour ne pas l'attraper, passez me voir pour que je puisse vous remettre dans le droit chemin... Twisted Evil

joe
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Lun 05 Fév 2007, 11:52

Joe j'espère bien ne pas être visée par la Caliméro attitude franchement, y'a internet et la réalité.
Je préfère aussi souffrir en ayant tenté mais je ne pensais pas que ca existait c'est tout alors je me sens déstabilisée et dégoûtée aussi que ces relations tiennent à si peu de choses matérielles. Ce que je supporte pas c'est que les gens sous prétexte de la fin de la relation nient tout ce qui a été positif ou nient le moment comme s'il n'avait été qu'illusion.
Ton post Teg est très bien fait, ça peut paraitre surprennant mais je suis d'accord.
D'accord avec toi sur l'idée qu'il n'existe pas de bel et pur amour, comme certains en rêves et bien sur du coup pourquoi mourir pour un amour, ca le rend pas plus beau, ca gache tout et il n'y en a pas qu'un dans une vie, il faut alterner les belles histoires. L'Eternité ou la Vérité n'est pas faite pour ici bas, ici y'a la vie alors le mouvement. Ah j'ai jamais pensé à ce que tu viens d'écrire au fait, certains cherchent un idéal qu'ils confrontent à toutes les personnes qu'ils rencontrent? Voilà le problème alors s'il n'y a pas d'amour, si la vie et les circonstances guident tout, pourquoi alors se fixer? C'est irrationnel non? Comment quitter une personne alors qu'aucun des deux ne veut quitter l'autre et que tout se passe bien? t'as une idée peut être??? Après je me pose beaucoup de questions, j'aime ca, et j'agit comme les biens pensants voudraient en général.
Revenir en haut Aller en bas
EnDlEsSjOe
Sage des lieux
Sage des lieux



MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Lun 05 Fév 2007, 12:03

Nébuleuse a écrit:
Joe j'espère bien ne pas être visée par la Caliméro attitude franchement, y'a internet et la réalité
Je ne vise personne (bien sûr) en disant cela et tu as raison de distinguer internet et la réalitié. Enfin, tout du moins, tant que tu n'as pas rencontré pour de vrai les gens avec qui tu échanges sur internet...

Je change de sujet pour te dire que je trouve que tu as beaucoup évolué depuis quelques mois (ça reste mon avis peut-être que tu as toujours été comme ça). Je voulais donc te dire que tes postes me réchauffent de plus en plus le coeur ! Wink

joe
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse
Gardien Du Temple
Gardien Du Temple
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Lun 05 Fév 2007, 23:52

"tant que tu n'as pas rencontré pour de vrai les gens avec qui tu échanges sur internet..."
ce qui ne m'ai jamais arrivé bien sur XD mais dans ce cas ces gens sont plus du net ^^
Merci de ton avis, je sens que j'ai changé c'est vrai, mais affraid tu es en accord avec les changement !!! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Teg
Grand connaisseur des lieux
Grand connaisseur des lieux
avatar


MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   Mar 06 Fév 2007, 00:15

Nébuleuse a écrit:

Ton post Teg est très bien fait, ça peut paraitre surprennant mais je suis d'accord.
D'accord avec toi sur l'idée qu'il n'existe pas de bel et pur amour, comme certains en rêves et bien sur du coup pourquoi mourir pour un amour, ca le rend pas plus beau, ca gache tout et il n'y en a pas qu'un dans une vie, il faut alterner les belles histoires. L'Eternité ou la Vérité n'est pas faite pour ici bas, ici y'a la vie alors le mouvement. Ah j'ai jamais pensé à ce que tu viens d'écrire au fait, certains cherchent un idéal qu'ils confrontent à toutes les personnes qu'ils rencontrent? Voilà le problème alors s'il n'y a pas d'amour, si la vie et les circonstances guident tout, pourquoi alors se fixer? C'est irrationnel non? Comment quitter une personne alors qu'aucun des deux ne veut quitter l'autre et que tout se passe bien? t'as une idée peut être??? Après je me pose beaucoup de questions, j'aime ca, et j'agit comme les biens pensants voudraient en général.

Je ne peux répondre précisèment à ta question : toutefois je me demande deux choses :

1) Tout positionnement social personnel (c'est à dire la façon dont on se voit au sein du groupe ) obéit à l'obligation de percevoir certains repères. Exemple : une personne peut considérer que son repère social est sa carrière, la fin de celle-ci entraîne alors un boulversement de son repère socio spatial ( si je puis dire ) d'où angoisse, déprime, perte de sens ( à mon avis la chose la plsu grave dans notre temps contemporain )... Idem pour une personne qui place son couple comme repère individuel : la fin de celui-ci est une déchirure de l'âme et de l'esprit. Ce que je veux dire c'est qu'il est nécessaire de croire en certaines choses, pour ma part par exemple je "crois" en l'émerveillement esthétique ce qui me fait dire que chaque oeuvre de l'esprit possède en elle même une capacité ou non à me transcender et à me fournir un repère (j'aime ou j'aime pas, pour faire simple) : la réalité est une chose, ce que je voudrais voir en est une autre. Je perçois donc ce que je voudrais changer dans la réalité pour qu'elle caresse mon sens de l'esthétique et contente mon esprit.

Toutefois, ce repère n'est qu'un repère. Il n'est pas moi. Il n'est pas mon futur, mon avenir, ma personne pleine et entière. Il est un simple éclairage d'une partie de mon caractère et de mon existence. Toute relation sociale reflète cet aspect. Bien sûr que je suis triste d'être abandonnée par ma chère moitié, mais cela ne constitue pas une rupture de mon être. C'est un risque inhérent à toute relation sociale. Ce qui ne néglige pas son aspect sérieux ou difficile à surmonter. Mais tant que l'on croira que l'autre n'est que le miroir de soi ou la condition sine qua non de sa propre existence sociale on continuera à pleurer pour rien, car les larmes n'ont jamais rien résolues par elles-mêmes...

Pourquoi se fixer : je répondrais tout d'abord par obligation culturello-sociale. On peut imagnier que si l'éthique générale convenue dans le siècles passés avaient eu des shémas de représentation différents alors peut être que ce que nous appelons aujourd'hui libertinage ne serait qu'une norme sociale de représentativité absolue. Je ne dis pas qu'il ne faut pas croire en l'"amour" et en l'être aimé, qu'il ne faut pas espérer une vie commune etc etc... mais à toujours croire que l'on existe que par les autres l'on finit par ne plus être rien par soi-même...

Ceci n'est toujours que mon avis. parfois plutôt que se fixer des objectfis il faut peut être mieux laisser les choses se faire d'elles mêmes et saisir des occasions qui n'auraient peut être pas été si l'on avait cherché dans une direction opposée. Ce n'est pas une règle générale mais un possible parmi les possibles... Qui peut savoir de quoi demain sera fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La peur d'aimer.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La peur d'aimer.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum gothique: Mélancolie Gothique :: Mouvements et modes de pensée undergrounds, culture sombre :: ~*PHILOSOPHIE, DEBATS ET REFLEXIONS DIVERSES*~ :: Réflexions sur notre vie intérieure-
Sauter vers: